Ouvrir le menu principal

Mont Hiei

montagne japonaise
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hiei (homonymie).

Mont Hiei
Mont Hiei et cerisiers en fleur vus de Kyōto
Mont Hiei et cerisiers en fleur vus de Kyōto
Géographie
Altitude 848 m
Coordonnées 35° 04′ 00″ nord, 135° 50′ 03″ est
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kansai
Préfectures Kyōto, Shiga

Géolocalisation sur la carte : Kyoto

(Voir situation sur carte : Kyoto)
Mont Hiei

Géolocalisation sur la carte : préfecture de Kyoto

(Voir situation sur carte : préfecture de Kyoto)
Mont Hiei

Géolocalisation sur la carte : préfecture de Shiga

(Voir situation sur carte : préfecture de Shiga)
Mont Hiei

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Mont Hiei

Le mont Hiei (比叡山, Hiei-zan?) est une montagne située en partie dans l'Est de la ville de Kyoto, aux frontières entre les préfectures de Kyoto et de Shiga, sur l'île de Honshū, au Japon.

GéographieModifier

SituationModifier

Le mont Hiei est une montagne de l'île de Honshū, au Japon, située à cheval sur la limite ouest de la ville d'Ōtsu (préfecture de Shiga) et la limite est de Kyoto, capitale de la préfecture de Kyoto[1].

TopographieModifier

Le sommet du mont Hiei est constitué de deux pics : les monts Daihie[2] (848 m) et Shimei[3] (839 m)[1].

HistoireModifier

Le mont est célèbre pour ses temples, Enryaku-ji, et le Mii-dera, premiers avant-postes du Bouddhisme Tendai. L'Enryaku-ji a été fondé au sommet du Mont Hiei par Saichō en 788[4]. Le complexe de temples a été rasé par Nobunaga Oda en 1571 pour contrer la montée en puissance des moines guerriers (Sōhei) qui protégeaient les temples, mais a été reconstruit par la suite. Il reste aujourd'hui le principal temple du bouddhisme Tendai. Le Mii-dera, lui, se trouve au pied du mont, et a été fondé par l'empereur Temmu en 672.

En 1336, le mont est le site d'une bataille à laquelle prend part Kō no Morofuyu.

Le mont a donné son nom à un croiseur japonais qui a été coulé pendant la bataille de Guadalcanal en 1942.

Notes et référencesModifier

  1. a et b (ja) Asahi Shinbun, « 比叡山 » [« Le mont Hiei »], sur Kotobank,‎ (consulté le 2 novembre 2019).
  2. Le mont Daihie (大比叡岳, Daihie-dake?), aussi nommé Ōhie (大比叡?).
  3. Le mont Shimei (四明岳, Shimei-ga-dake?).
  4. (ja) Asahi Shinbun, « 延暦寺 » [« Enryaku-ji »], sur Kotobank,‎ (consulté le 2 novembre 2019).

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :