Ouvrir le menu principal
Monopoly Nintendo Collector's Edition
jeu de société
Éditeur Parker
Format grande boîte
Mécanismes parcours
commerce
enchères
Thème immobilier
Joueur(s) 2 à 6
Âge à partir de 8 ans
Durée annoncée 1 à 2 heures, voire 3 et plus si on est 8
habileté
physique

 Non
 réflexion
décision

 Oui
générateur
de hasard

 Oui
info. compl.
et parfaite

 Oui

Le Monopoly Nintendo Collector's Edition est un jeu de société dérivé du célèbre jeu Monopoly créé en 1934 par Charles Darrow, vendeur d’équipements de chauffage américain au chômage. Le but du jeu étant de ruiner ses adversaires.

Nintendo est une entreprise multinationale japonaise fondée en 1889 par Fusajiro Yamauchi près de Kyōto au Japon. À ses débuts, la société produisait des cartes à jouer japonaises. À partir des années 1980, Nintendo s’est lancé dans le marché des consoles et des jeux vidéo. Elle est depuis l’un des leaders de ce marché.

Le Monopoly Nintendo, version éditée uniquement en Anglais, est un jeu de société avec les règles de base du Monopoly, adapté à l'univers des licences vidéoludiques de Nintendo. Les propriétés ne sont plus des lieux mais des personnages de la marque (Mario, Link, etc.).

Sommaire

Contenu du jeuModifier

  • Plateau de jeu,
  • 28 cartes titre de propriété,
  • 1 liasse de billets de banque Monopoly Nintendo Collector's Edition,
  • 16 cartes ? Block (Chance),
  • 16 cartes Coin Block (Caisse de communauté),
  • 32 Power-Ups (maisons) et 12 Invicibility (hôtels),
  • 6 pions,
  • 2 dés,
  • Règle du jeu.

Règles de base du MonopolyModifier

Les propriétés sont groupées par couleurs. Dès qu’un joueur est en possession de l’ensemble des propriétés d’une même couleur, il est en mesure d’y construire des maisons et des hôtels, le joueur possède donc un monopole[1]. Il doit construire uniformément : il ne peut y avoir plus d’une maison de différence entre deux terrains de la même couleur (un hôtel correspond à 5 maisons). De plus, on ne peut construire qu’un seul hôtel par terrain.

DéroulementModifier

Le jeu se déroule en tour par tour, avec deux dés ordinaires à 6 faces. Chaque joueur lance les dés, avance son pion sur le parcours, puis selon la case sur laquelle il s’arrête effectue une action correspondante :

  • Un terrain, une gare ou un service public n’appartenant à personne : il a alors le droit de l’acheter. S’il n’exerce pas son droit de préemption, le banquier met le terrain aux enchères sans prix de départ prédéfini.
  • Un terrain, une gare ou un service public lui appartenant : rien ne se passe.
  • Un terrain, une gare ou un service public appartenant à quelque autre joueur : il lui paye la somme due pour une nuitée passée sur ce terrain.
  • Case Chance : il tire une carte Chance. Cette case ne porte pas nécessairement chance : il peut en effet s’agir d’une amende. Chance (en français) est une adaptation de Chance (en anglais) qui signifie plutôt hasard.
  • Case Caisse de Communauté : il tire une carte Caisse de Communauté.
  • Case taxe de luxe : il en paye le montant à la banque.
  • Case Départ : il gagne 200 .
  • Case impôts sur le revenu : il paye 200 à la banque ou 10 % de ses gains.
  • Case Allez en Prison : il va en prison et place son pion sur la case prison.
  • Case Simple visite : case neutre.
  • Case Prison : il applique les règles pour en sortir.
  • Case Parc gratuit : case neutre

Fin du jeuModifier

Le vainqueur est le dernier joueur n’ayant pas fait faillite et qui possède de ce fait le monopole (mais en revanche ne dispose plus d’aucun client potentiel).

VariantesModifier

Il existe de nombreuses règles « maison » qui ne figurent pas sur la notice du jeu original mais proviennent de variante : Tel que toucher une double paie si on arrête sur la case Départ (edition voyage), que toutes les amendes financent un pot, placé au milieu du plateau, que le joueur qui s’arrête sur la case Parking Gratuit récolte (edition junior), ou achat illimité d’hôtels par case d’une couleur possédée, etc.

La règle officielle est formelle : lorsqu’on est en prison, on ne paie plus de loyers, tandis que l’on continue à les encaisser. Dans les années 1960 en France, cela paraissait immoral et une règle de substitution fréquente était qu’on ne touchât aucun de loyer durant sa période d’emprisonnement.

  • Une autre variante était de ne pas mettre les terrains aux enchères.

Détail du contenu du jeu, les différences avec le Monopoly classiqueModifier

BilletsModifier

Chaque billet est à l'effigie de Mario, à chaque fois dans une position différente. Les valeurs de chacun des billets restent les mêmes que celles du Monopoly classique (1 $, 5 $, 10 $, 20 $, 50 $, 100 $, 500 $), la devise de ce jeu est le dollar.

PropriétésModifier

Les propriétés constructibles de ce jeu ne sont pas des lieux mais des personnages phares de Nintendo. Les gares sont des moyens de transports apparaissant dans les jeux.

  • Roses : Waluigi 60 $ / Wario 60 $
  • Bleu clair : Slippy Toad 100 $ / Falco Lombardi 100 $ / Fox McCloud 120 $
  • Violettes : Meta Knight '140 $ / King Dedede 140 $ / Kirby 160 $
  • Orange : Metroid 180 $ / Ridley 180 $ / Samus Aran 200 $
  • Rouges : Toad 220 $ / Princess Peach 220 $/ Yoshi 240 $
  • Jaunes : Dixie Kong 260 $ / Diddy Kong 260 $ / Donkey Kong 280 $
  • Vertes : Ganondorf 300 $ / Princess Zelda 300 $ / Link 320 $
  • Bleu foncé : Luigi 350 $ / Mario 400 $
  • Gares : Mario Kart / Blue Falcon / Warpstar / Arwing 200 $
  • Services publics : Piranha plant 150 $ / Warp pipe 150 $

PionsModifier

Chaque joueur choisi un pion au début de la partie pour se déplacer sur le plateau parmi ces 6:

  • Les bottes de Link
  • Le bouclier de Link
  • La casquette de Mario
  • Une carapace de Koopa
  • Un tonneau DK
  • Une manette NES

Autres cases du plateauModifier

  • Coin Block (*3: sur la première, deuxième et quatrième avenue) ("Caisse de communauté" pour la version originale française)
  •  ? Block (*3: sur la première, troisième et quatrième avenue) ("Chance" pour la version originale française)
  • "1-UP, pay 10% or 200 $"("Impôt sur le revenu" pour la version originale française)
  • "Treasure chest deposit, pay 75 $" ("Taxe de luxe" pour la version originale française)

Cases de virages (dans l'ordre):

  • Go (Départ)
  • Visiting just in jail (Simple visite en prison)
  • Free Parking (Parc Gratuit)
  • Go to jail (Allez en prison)

Power-ups et InvicibilityModifier

Dans ce jeu, on achète des Power-ups et Invicibility à la place des maisons et hôtels. Ils servent en quelque sorte à renforcer son personnage, comme dans un jeu RPG. Ces Power-ups et Invicibility, achetés, font payer plus cher le loyer de stationnement sur une propriété (voir Monopoly).

Plateau du jeuModifier

Monopoly Nintendo Collector's Edition
Go ⇒ Waluigi

$ 60
Coin
Block
Wario

$ 60
1-UP, pay 10% or

$ 200
Mario Kart

$ 200
Slippy Toad

$ 100
? Block Falco Lombardi

$ 100
Fox McCloud

$ 120
visiting  
Collect $ 200 salary as you pass. In
Jail
Only
           
Mario

$ 400
  Monopoly   Meta Knight

$ 140
Treasure chest deposit

$ 75
Piranha plant

$ 150
Luigi

$ 350
    King Dedede

$ 140
? Block   Kirby

$ 160
Arwing

$ 200
Blue Falcon

$ 200
Link

$ 320
    Metroid

$ 180
Coin
Block
Coin
Block
Princess Zelda

$ 300
    Ridley

$ 180
Ganondorf

$ 300
    Samus Aran

$ 200
  Go to
Jail
    Warp pipe

$ 150
    Warpstar

$ 200
    ? Block     Free
Parking
 
Donkey Kong

$ 280
Diddy Kong

$ 260
Dixie Kong

$ 260
Yoshi

$ 240
Princess Peach

$ 220
Toad

$ 220

Notes et référencesModifier

  1. C’est ce qui explique la présence du portrait du financier John Pierpont Morgan, reconnu comme âpre au gain, sur les premières éditions du jeu.