Monique Gabrielle

mannequin et actrice américaine
Monique Gabrielle
Nom de naissance Katherine Gonzalez
Naissance
Kansas City
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession
Conjoint
Tony Angove
Caractéristiques physiques
Yeux marron clair
Cheveux brune
Carrière
Années d’activité 1982 – 2006

Monique Gabrielle, née Katherine Gonzalez le à Kansas City, est un mannequin et actrice américaine[1].

BiographieModifier

Du Missouri à PenthouseModifier

Née dans le Missouri, Monique Gabrielle grandit à Denver dans le Colorado. Elle est lycéenne quand elle fait ses débuts de modèle. Elle participe alors à de nombreux concours de beauté et gagne à 17 ans le titre de « Miss American Legion ». En 1980, après avoir obtenu son diplôme d'études secondaires, elle s'installe à Los Angeles et travaille pour une agence de mannequins[2].

Elle pose pour des photos de charme et à 19 ans, elle est choisie pour être la Penthouse Pet of the Month du mois de [3]. Elle pose aussi pour Playboy et on la retrouve en France dans les pages du magazine Newlook de et de Lui d'[2],[4]

De la série B à EmmanuelleModifier

Elle entame une carrière d'actrice dans des films de série B souvent fortement teintés d'érotisme. On la voit notamment dans La Vénus noire de Claude Mulot ou dans la comédie culte Le Palace en folie de Neal Israel où elle se met toute nue devant Tom Hanks. Elle accède à des rôles plus importants mais reste cantonnée au cinéma de genre. En 1987, elle se caricature elle-même dans Cheeseburger film sandwich. Elle y joue la « Pethouse Plaything », une jeune femme qui accomplit tous les actes de la vie quotidienne entièrement nue, allant au musée comme à l'église dans le plus simple appareil.

Elle s'offre une visibilité internationale en remportant le casting pour tenir le rôle-titre dans Emmanuelle 5. Elle succède donc à Sylvia Kristel et Mia Nygren dans le film réalisé par Walerian Borowczyk qui sort en 1987.

Sa collaboration avec Jim Wynorski, qui l'emploie à sept reprises dans des films où s'entrecroisent horreur, sexe et humour, lui fait ensuite gagner le statut de « Scream Queen »[5]. Dans la même veine, on la retrouve dans Evil Toons (ou Qui a peur du diable ?) de Fred Olen Ray qui mêle prises de vue réelles et images d'animation pour parodier les « films de maison hantée ».

Trop anxieuse lorsqu'elle passe des auditions pour des films « sérieux », déçue par les rôles qui lui sont offerts et par le traitement qui est réservé aux actrices dans les films de série B et handicapée par des problèmes de santé qui lui font prendre du poids[6], Monique Gabrielle change de voie pour gagner son indépendance[2].

… à la production pornographiqueModifier

Elle s'associe avec Julie Strain et d'autres consœurs pour fonder Sex Symbol Dynasty dans le but de diffuser leurs propres productions érotiques ou pornographiques dans un esprit de respect mutuel et de proximité avec le public.

Dans les années 1980, l'actrice a participé à deux films pornographiques, Up 'n Coming (1983) et Bad Girls IV (1986), n'apparaissant toutefois pas dans des scènes hardcore[7]. Elle franchit finalement le pas du hard en 1997 en produisant des vidéos réalisées par son compagnon Tony Angove[8]. Elle fait tourner Julie K. Smith et Lorissa McComas, elles aussi venues de la série B, ainsi que Stacy Moran et Alexa Rae[9]. Elle passe devant la caméra pour des films comme Free For All ou Ravished. Elle produit ces vidéos avec sa société Monique's Purrfect Productions et les diffuse sur le site www.sexsymboldynasty.com jusqu'en 2003.

Vie privéeModifier

Monique Gabrielle a épousé Tony Angove en 2003. Grande passionnée de chats, elle vit sous le soleil de Floride[2].

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

  • 1985 : Guilty, épisode de la série Rick Hunter : la patronne de la librairie
  • 1987 : Not Just Another John Doe, épisode de la série Rick Hunter : la policière
  • 1988 : Good Psychics Are Hard to Come By, épisode de la série Le monstre évadé de l'espace (Something Is Out There) : la jolie fille
  • 1990 : A Killer Date, épisode de la série Duo d'enfer (Hardball)
  • 1990 : 555-HELL, épisode de la série Dream On : Scuba (créditée comme Monique)
  • 1996 : Problem Child 3: Junior in Love (Méchant garnement) de Greg Beeman : la femme blonde

VidéoModifier

PhotographiesModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Monique Gabrielle sur l’Internet Movie Database.
  2. a b c et d « http://www.moniquegabrielle.com/Models/moniquegabrielle.html#credits Biographie sur Monique's Purrfect Productions »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (Site réservé aux adultes)
  3. penthouse-pets.net (Site réservé aux adultes)
  4. (en) Monique Gabrielle sur l’Internet Movie Database, sous-page publicity.
  5. En 1997, le magazine Femme Fatales (en) la classe à la cinquième place des « Sexiest B-Queens of Sci-Fi's ». Voir (en) Monique Gabrielle sur l’Internet Movie Database, sous-page biographie.
  6. Voir sur moniquegabrielle.com (Site réservé aux adultes)
  7. (en) Monique Gabrielle sur l’Internet Adult Film Database.
  8. (en) Tony Angove sur l’Internet Movie Database.
  9. Les films produits par Purrfect Productions sur IAFD (Site réservé aux adultes)

Liens externesModifier