Ouvrir le menu principal
Mona Inglesby
Inglesby as Giselle 43.jpg
Biographie
Naissance

Londres, Royaume-Uni
Décès
(à 88 ans)
Bexhill-on-Sea, Royaume-Uni
Nationalité
Activités
Conjoint
Edwin Derrington 1946–1986 

Mona Inglesby (1918-2006) est une danseuse et chorégraphe britannique.

Sommaire

Enfance et apprentissage Modifier

Mona Inglesby naît à Londres d'une mère britannique et d'un père néerlandais homme d'affaires, Beatrix Anne Inglesby et Julius Cato Vredenburg. Elle débute la danse très jeune, et à 12 ans, elle est acceptée dans l'école de Marie Rambert. Cette formation est complétée par les enseignements de Tamara Karsavina et Vera Volkova, installées à Londres après avoir fui la Russie bolchevique[1]. Elle apparaît par la suite avec le Ballet du Club (devenu le Ballet Rambert en 1934), au Mercury Theatre de Notting Hill Gate et, à 15 ans, elle danse la partie du Papillon dans le Carnaval de Mikhail Fokine au côté d'artistes tels que Frederick Ashton en Pierrot, Harold Turner en Arlequin, Alicia Markova en Colombine et Antony Tudor en Eusèbe.

Cependant, insatisfaite de la méthode Cecchetti enseignée par Rambert, elle décide de prendre des leçons dans le système traditionnel Mariinsky de Lubov Egorova, Mathilde Kschessinska et Olga Preobrajenska, à Paris, et avec Nicolas Legat à Londres. Cette décision affectera sa relation avec Marie Lambert.

Carrière en tant que danseuseModifier

Son association avec le Ballet Rambert se termine lorsque Egorova lui obtient une invitation à danser avec le Ballet Russe de la société de Basil à la saison au Royal Opera House, Covent Garden en 1939.:36 Elle y danse avec les « bébés ballerines » Irina Baranova, Tamara Toumanova et Tatiana Riabouchinska[n 1] et acquiert une expérience de la danse avec une entreprise beaucoup plus grande que le Ballet Rambert. À la fin de cette saison, elle est invitée à se joindre à la société, pour sa tournée en Australie, mais la guerre étant imminente, elle refuse.

Elle passe le reste de sa carrière comme danseuse principale avec le Ballet international. Le répertoire de la compagnie, au cours de ses 12 ans d'existence est de 22 ballets et Inglesby danse dans la plupart d'entre eux, y compris les rôles classiques de Giselle, Swanhilda dans Coppélia, Aurore dans La belle au bois Dormant et Odette/Odile dans le Lac des Cygnes.:33

La revue Ballet Today l'a décrite comme ayant « des remarquables qualités de danseuse ; elle est extrêmement légère, rapide et aérienne, avec de forts, de beaux pieds. »

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Mona Inglesby's recollection[1]:38 is that all three "baby ballerinas" were at Covent Garden in 1939. However in the documentary film Ballets Russes Baronova recalls that Toumanova joined Massine's rival company Ballet Russe de Monte Carlo in 1938 and that company was on tour in mainland Europe in the summer of 1939.

RéférencesModifier

  1. a et b (en) Mona Inglesby et Kay Hunter, Ballet in the Blitz, Groundnut Publishing,