Mohamed Mahmoud Mohamed Salah

Mohamed Mahmoud Mohamed Salah (Mahmoud Mohamed Salah) né le 20 août 1956 à Tamchekket en Mauritanie, est un juriste mauritanien spécialiste en droit économique et droit international.

Mohamed Mahmoud Mohamed Salah

BiographieModifier

Docteur d’État en droit privé de la Faculté de droit et des sciences économiques de Nice (juin 1985, mention très honorable et félicitations du jury)[1]. Agrégé en droit privé et sciences criminelles (concours d’agrégation français, Paris, février 1989).

Professeur à l’Université de Nouakchott (depuis 1989). Professeur associé à l’Université de Nice (1998 – 1999). Professeur invité dans plusieurs universités (Université Paris I, Université de Bourgogne, Université d'Orléans, Université Gaston-Berger de Saint-Louis Sénégal, Université de la Rochelle) et à l’Académie de droit international de la Haye.

Avocat au Barreau de Nouakchott. Conseiller Juridique principal à la Commission mixte Cameroun-Nigeria (ONU) (novembre 2003 – novembre 2005)[2] mise en place par le secrétaire général des Nations unies pour la mise en œuvre de l’arrêt de la CIJ relatif à la frontière entre les deux pays.

Membre du conseil d’administration de l’Association internationale de droit économique. Membre fondateur de l’institut euro-africain de droit économique[3]. Ancien membre du comité de rédaction de la Revue Internationale des sciences administratives.

Publications et conférencesModifier

Plusieurs publications en droit économique et en droit international dont deux ouvrages:

«  Les contradictions du droit mondialisé » PUF, 2002[4] (ISBN 978-2-13-052929-3)

« L’irruption des droits de l’homme dans l’ordre économique international : mythe ou réalité ? » LGDJ-lextenso, 2012"[5] (ISBN 978-2-275-03895-7)

  • Le pouvoir économique et le droit. Variation sur un thème très niçois Revue internationale de droit économique 2013/4 (t. XXVII), pages 475 à 490[6].
  • "Les outils de la Compliance" sous la direction de Marie-Anne Frison-Roche, contribution du professeur Mohamed Mahmoud Salah "Conception et application de la Compliance en Afrique"[7].
  • Recueil des cours de l'Académie de droit international de la Haye "Loi d’autonomie et méthodes de protection de la partie faible en droit international privé", par Mohamed Salah Mohamed Mahmoud, professeur à l’Université de Nouakchott. Année 2005 Tome 315 Pages 141-264[8].
  • Collège de France "État social et mondialisation : analyse juridique des solidarités (2012-2019) / Entretien sur les avatars de la solidarité" [9].
  • Institut d'études avancées de Nantes "La responsabilité des institutions financières internationales dans la violations des droits de l'homme"[10].
  • Conférence justice climatique internationale Le droit des investissements au service du développement durable [11].

RéférencesModifier

  1. Mohamed Mahmoud Mohamed Salah, « Rationalité juridique et rationalité économique dans le Droit de la concurrence », sur http://www.theses.fr/1985NICE0018,
  2. Mohamed Mahmoud Mohamed Salah, « La Commission mixte Cameroun/Nigeria, un mécanisme original de règlement des différends interétatiques », sur https://www.persee.fr/doc/afdi_0066-3085_2005_num_51_1_3878,
  3. Mohamed Mahmoud Salah, « Au-delà du Covid-19 : Ou ce que le Coronavirus nous dit des paradoxes du monde globalisé », sur http://www.ineadec.org/actualite/28,
  4. Mohamed Mahmoud Mohamed Salah, « contradiction du droit mondialisé », sur https://www.puf.com/content/Les_contradictions_du_droit_mondialis%C3%A9,
  5. Mohamed Mahmoud Mohamed Salah, « l'irruption des droits de l'homme », sur https://www.lgdj.fr/l-irruption-des-droits-de-l-homme-dans-l-ordre-economique-international-mythe-ou-realite-9782275038957.html,
  6. Mohamed Mahmoud Salah, « Le pouvoir économique et le droit. Variation sur un thème très niçois », sur https://www.cairn.info/revue-internationale-de-droit-economique-2013-4-page-475.htm,
  7. Marie-Anne-Frison-Roche, « les Outils de la Compliance », sur https://mafr.fr/media/assets/presentation-fr-les-outils-de-la-compliance.pdf,
  8. « loi d'autonomie et méthodes de protection de la partie faible en droit international privé », sur brill,
  9. Collège de France, « Entretien sur les avatars de la solidarité », sur https://www.college-de-france.fr/site/alain-supiot/symposium-2013-06-06-14h00.htm,
  10. Institut d'études avancées de Nantes, « LA RESPONSABILITÉ DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES INTERNATIONALES DANS LA VIOLATION DES DROITS DE L’HOMME" », sur https://www.canal-u.tv/video/iea/conference_de_mohamed_mahmoud_mohamed_salah_la_responsabilite_des_institutions_financieres_internationales_dans_la_violation_des_droits_de_l_homme.21671,
  11. « Conférence Justice Climatique International », sur http://portail-video.univ-lr.fr/Le-droit-des-investissements-au,