Ouvrir le menu principal
Misaine sur un trois-mâts carré.
La voile de misaine est la voile basse du mât avant du Christian Radich.
La voile de misaine du Régina Maris est la voile aurique portée sur le mât avant.

La misaine ou voile de misaine est la voile basse portée sur le mât avant d'un voilier (mât de misaine).

Etymologie et lexicologieModifier

Provient de l'italien mezzana à la premiere moitié du XIVe siècle[1] ou du catalan mitjana qui veulent dire "médian" ou "milieu". L'origine de terme ne désigne pas la position actuelle de la voile situé à l'avant. Cette différence s'explique historiquement : la voile centrale des caraques médiévales à trois mât s'appelait "misaine" (mezzana)[2]. Sur ces navires un mât fut supprimé dans les flottes françaises et britanniques[2]. Les français considérant que c'était le mât avant des baraques qui avait été supprimé, la misaine étant désormais à l'avant, les anglais et d'autres pays, considèrent que c'était le mât arrière des caraques qui avait été retiré, la misaine étant désormais à l'arrière[2]. Lors du retour massif des gréement à trois mât au cours du XVIIe siècle, l'appellation dans chaque pays fut conservé, donnant lieux à des confusions sémantiques[2].

On parle également de canots à misaine ou misainier pour désigner certains canots à voile, gréés en catboat avec un seul mât et une voile au tiers, dite "misaine" ou "bourcet". Dans ce cas la voile appelée "misaine" à une définition différente du terme générique.

DescriptionModifier

La misaine est la voile basse portée sur le mât de même nom[2].

Sur un gréement à voiles carrées, la misaine est une voile carrée à la base du mât de misaine, la plus grande des voiles portées sur ce mât[2].

sur un gréement bermudien au tiers ou aurique, la misaine est une voile triangulaire dans l'axe du navire la voile la plus basse porté sur le mât de misaine[2]. Elle est parfois surmonté d'un flèche, mais c'est parfois l'unique voile du mât.

Notes et référencesModifier

  1. « https://www.cnrtl.fr/etymologie/Misaine »
  2. a b c d e f et g Dictionnaire de la Mer (Jean MERRIEN, Edition Omnibus, 2001), Page 588

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier