Ouvrir le menu principal

Milan (maison d'édition)

(Redirigé depuis Milan Presse)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Milan (homonymie).

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 1980
Dates clés 1983 : commence à éditer des livres, 2004 : Rachat par Bayard Presse
Fondée par Patrice Amen, Alain Oriol, Bernard Grimaud et Michel Mazéries
Fiche d’identité
Statut éditeur élément d'un groupe d'édition
Slogan « Éditeur engagé pour tous les enfants »
Siège social Toulouse (France)
Dirigée par Marie-Anne Denis, Pascal Ruffenach
Spécialités Périodiques et livres pour la jeunesse
Titres phares Toboggan, Wapiti, Julie, Toupie
Langues de publication Français
Société mère Bayard Presse
Site web milanpresse.com editionsmilan.com
Données financières
Chiffre d'affaires 49,732M (2013)
Environnement sectoriel
Principaux concurrents Disney, Fleurus

Milan est une maison d'édition et groupe de presse français propriété depuis 2004 de Bayard Presse qui, en 2002, vendait 3 % des livres pour la jeunesse en France[1][réf. obsolète].

Milan est en valeur le 8e éditeur jeunesse français[2].

HistoriqueModifier

 
Le siège social à Toulouse.

Milan Presse est créé à Toulouse en 1980 par Patrice Amen, éditeur-libraire, collectionneur de livres pour enfants ; Alain Oriol, professeur de français ; Bernard Grimaud, commercial ; et Michel Mazéries, chef d'entreprise. Le nom « Milan » a été choisi en référence au petit rapace noir (espèce protégée) qu'on peut apercevoir dans les Pyrénées et sur les berges de la Garonne[3]. Le magazine destiné aux 5-7 ans Toboggan est créé cette même année[3].

Milan édition est créé en 1983, commençant avec des compilations d'histoires parues dans Mikado[3].

En 1985 sort Copain des bois, le guide des petits trappeurs de Renée Kayser, un livre inspiré par l'expérience de Patrice Amen chez les scouts. Le livre est un succès et est réédité plusieurs fois[3]. Il est à l'origine de la collection documentaire « Copains ». Les magazines Wapiti puis Wakou sont lancés peu après, confirmant le positionnement de Milan en tant qu'éditeur « nature »[3].

Milan publie de la bande dessinée à la fin des années 1980. Deux albums sont primés au festival d'Angoulême : Soviet Zig Zag de Jean-Louis Tripp et Marc Barcelo reçoit le Prix Bloody Mary de l'ACBD en 1987 ; Jacques Gallard : Zoulou blues de Jean-Louis Tripp reçoit le Prix Lucien en 1987.

Milan Presse est le premier éditeur de presse jeunesse à proposer des magazines sur CD-ROM (Mobiclic, Toboclic en 1998), à décoder l'actualité pour les enfants (Les Clés de l'Actualité en 1996, et 1 jour 1 actu), et à avoir introduit des magazines thématiques comme Julie (pour les filles) en 1999.

En 1996, Milan crée une librairie jeunesse à Toulouse[4].

Rachat par le Groupe BayardModifier

En 2004, Milan est racheté par le Groupe Bayard, groupe de presse et d’édition présent dans 16 pays, qui devient le 4e éditeur jeunesse en France et le leader sur le marché de la presse ludo-éducative[5].

En 2004, le lancement de Dragonologie (plus de 100 000 ex. vendus[réf. nécessaire]) ouvre la voie aux albums animés à la fabrication sophistiquée[réf. souhaitée]. La même année paraît le premier titre de la collection « Contes et comptines à toucher », collection qui a accumulé 400 000 exemplaires vendus[6].

En septembre 2015, Milan presse lance des hebdomadaires numériques à télécharger sur tablette et ordinateur (Tobo 3-6 et Tobo 7-10).

EngagementsModifier

Milan Presse est partenaire depuis de nombreuses années[Quand ?] d'une campagne de solidarité internationale, Pas d'éducation, pas d'avenir, et s'engage ainsi en faveur de l'accès à l'éducation de toutes et tous dans le monde.

ControverseModifier

En février 2018, une pétition est lancé pour demander le retrait du livre On a chopé la puberté, jugé sexiste et dégradant pour les femmes[7]. Deux jours après le lancement de la pétition, la maison d'édition annonce que l'ouvrage ne sera pas réédité[8].

Publications périodiquesModifier

En cours de publicationModifier

Publications passéesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Chiffres 2002
  2. Panel GFK 2014.
  3. a b c d et e « Qui sommes-nous ? », sur editionsmilan.com (consulté le 31 mai 2018).
  4. « Milan », sur ricochet-jeunes.org (consulté le 31 mai 2018).
  5. Edith Lecherbonnier, « Le livre jeunesse joue dans la cour des grands », sur inaglobal.fr, (consulté le 31 mai 2018).
  6. Panel GFK, juin 2009.
  7. « Une pétition réclame le retrait d’un livre sur la puberté jugé sexiste et dégradant », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  8. Avec AFP, « « On a chopé la puberté », jugé sexiste, ne sera pas réédité par les éditions Milan », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  9. a b c et d Le Figaro - Les clés de l'actualité s'arrêtent, publié le 13 février 2009.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier