Prisma Media

entreprise française de presse appartenant à Vivendi

Prisma Media
logo de Prisma Media

Création 2 juin 1980 (immatriculation)
Dates clés 2012 : Prisma presse devient Prisma media

2021 : Le milliardaire Vincent Bolloré achète Prisma Media au groupe allemand Bertelsmann pour 170 millions d'euros. Prisma est intégré à Vivendi.

Fondateurs Axel Ganz
Forme juridique Société par actions simplifiées
Siège social Gennevilliers
Drapeau de la France France
Direction Claire Léost (présidente)
Activité Édition de revues et périodiques
Société mère Drapeau de la France Vivendi
Effectif 1 236 (2021)
SIREN 318826187[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web http://www.prismamedia.com

Chiffre d'affaires 309 000 000 € (2021)
Résultat net 30 000 000 (2021)

Prisma Media est une entreprise française de presse spécialisée fondée par Axel Ganz en 1978. Elle publie notamment les magazines Voici, Femme Actuelle, Geo, Télé-Loisirs, et Capital, parmi 20 titres[2]. Son siège se trouve à Gennevilliers, en région parisienne. Depuis avril 2021, c'est une filiale du Groupe Vivendi dont l'actionnaire majeur est Vincent Bolloré.

Histoire modifier

 
Siège de Prisma Media à Gennevilliers.

Prisma Média est fondé par l'Allemand Axel Ganz en 1978 sous le nom de Prisma Presse. L’entreprise est devenue Prisma Media en 2012[3]. Le groupe est la filiale française du groupe allemand Gruner + Jahr, détenu lui-même par Bertelsmann jusqu’en avril 2021. Il est dirigé par Rolf Heinz du [4] au 12 septembre 2021.

Début , Gruner + Jahr entre en négociations exclusives avec Vivendi pour la cession de Prisma Media, leader de la presse magazine en France[5]. Une information qui suscite de grandes inquiétudes au sein des rédactions des différents titres qui s'interrogent sur l'avenir de leur indépendance une fois intégrées au groupe Vivendi[6],[7].

Le , Vivendi annonce la signature d'une promesse d'achat pour l'acquisition de la totalité du groupe[8],[9].

Le 29 avril 2021, l'Autorité de la concurrence valide le rachat du groupe de presse Prisma Media par Vivendi, qui aurait déboursé « entre 100 et 150 millions d'euros »[10],[11]. De nombreux journalistes font valoir leur clause de cession et quittent les médias du groupe[12].

Claire Léost est présidente de Prisma Media depuis le 13 septembre 2021[13].

Marques modifier

En 1978, Axel Ganz s’installe à Paris et crée Prisma Presse pour lancer la version française de GEO en 1979 [14]. Ça m’intéresse, magazine grand public de découverte, est lancé en 1981. Vient ensuite Prima, premier magazine féminin du groupe, lancé en 1982. Il est suivi par Femme Actuelle, leader de la presse féminine en Europe[15].

En 1986, Prisma Media lance le premier magazine télé de France, Télé-Loisirs. Voici, le premier magazine people du groupe, est lancé en 1987. Le magazine Cuisine Actuelle est racheté la même année.

En 1991, Prisma Media lance le magazine économique Capital, qui devient le premier mensuel économique français. Les magazines Gala et Management sont lancés dans les années qui suivent.

En 1999, le groupe obtient la licence américaine National Geographic et déploie le magazine en France.

Les années 2000 marquent un tournant pour la presse télé en France. Prisma Media lance Télé 2 semaines, qui connaît un fort succès avec plus d’un million d’exemplaires vendus dès le premier numéro[16]. TV Grandes Chaînes sort à la même période. Quelques années plus tard, les premières déclinaisons de marques voient le jour. Prima Maison et GEO Histoire sont lancés, premiers d’une longue série de numéros spéciaux et hors-séries.

En 2012, Prisma Presse devient officiellement Prisma Media et lance le magazine Neon, qui devient par la suite 100% digital[17].

En 2014, Prisma Media décline l’édition française de Harvard Business Review, et lance en 2015 Serengo (devenu Bien dans ma vie en 2022) et Flow[18]. La même année, Prisma Media acquiert le groupe Cerise, propriétaire des marques 100% digitales Gentside et Oh! My Mag[19].

En 2018, Prisma Media lance Simone Media[20], puis rachète le magazine Télé Z en 2021[21]. En 2022, le groupe reprend la licence de Dr.Good! et Dr.Good! C’est bon!, magazines santé présentés par Michel Cymes.

Le 23 février 2023, Prisma Media lance la version française du magazine littéraire américain Harper's Bazaar[22].

Prisma Media annonce l'acquisition des magazines Milk (lifestyle et décoration) en juillet 2023 et l'acquisition du pôle digital de M6 (dont Passeport Santé, Cuisine AZ, Météo City, Turbo.fr, Déco.fr ou encore Crocq-Kilos et Fourcette & Bikini) en septembre 2023[23].

Directeur des magazines économiques (Capital et Management) depuis fin 2022, Emmanuel Kessler quitte le groupe en janvier 2024, remplacé par Elodie Mandel[24].

Audience modifier

Plusieurs journalistes listés parmi "l'équipe éditoriale" de journaux du groupe sont des faux noms, qui ont la particularité de présenter des portraits provenant de banques d'images. Les journaux bénéficient aussi d'un réseau de pages Facebook qui relaient continuellement leurs articles, bien qu'elles n'aient en apparence aucun lien avec les médias du groupe. Ce réseau permet d'augmenter de manière importante l'audience des sites⁣ : Télé Loisirs a eu 187 millions de visites en février 2023, Voici 65 millions et Femme Actuelle 63 millions[25].

Références modifier

  1. Système national d'identification et du répertoire des entreprises et de leurs établissements, (base de données) 
  2. « Magazines : Prisma repasse à l'offensive », sur Les Echos, (consulté le )
  3. « Prisma : un groupe qui a révolutionné la presse magazine grâce à « Monsieur Ganz » », sur Les Echos, (consulté le )
  4. Bertelsmann reprend en main Prisma Presse, Le Figaro, 15 septembre 2009.
  5. Adrien Franque, « Vivendi en passe de croquer Prisma Media », sur Libération.fr, (consulté le )
  6. « Vivendi veut devenir propriétaire de « Capital », « Géo », « Voici », « Gala » et « Femme actuelle » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. Par Benoît DaragonLe 14 décembre 2020 à 18h30 et Modifié Le 14 Décembre 2020 À 18h54, « Médias : comment Vivendi et Vincent Bolloré pourraient acquérir le groupe Prisma », sur leparisien.fr, (consulté le )
  8. « Vivendi annonce avoir signé «une promesse d'achat» pour acquérir 100% de Prisma Media », sur LEFIGARO (consulté le )
  9. « Vivendi annonce avoir signé une promesse d’achat pour acquérir Prisma Media », sur www.20minutes.fr (consulté le )
  10. « Vivendi va pouvoir racheter Prisma Media et ses magazines Voici, Télé-Loisirs, Gala ou Femme Actuelle », sur Atlantico.fr (consulté le )
  11. « L’Autorité de la concurrence autorise le rachat du groupe Prisma par Vivendi », sur CB News (consulté le )
  12. « Médias : une soixantaine de journalistes ont quitté le groupe Prisma après le rachat par Vivendi », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. Fabio Benedetti Valentini, « Claire Léost, de « Elle » à Prisma en passant par le roman », sur Les Echos Executives, (consulté le )
  14. « Le magazine GEO publie son numéro 500 », sur CB News (consulté le ).
  15. Florian Guadalupe, « Audiences magazines : "Le Point" en tête des newsmags, "Télé Star" en hausse, "Marmiton" bondit », sur ozap.com, Puremédias, (consulté le ).
  16. Le Monde, « L'arrivée de "Télé 2 semaines" bouscule les hebdomadaires de télévision », Le Monde,‎ (lire en ligne  , consulté le ).
  17. « Neon à la conquête des 25-35 ans », sur lejdd.fr (consulté le )
  18. « Le lancement du magazine Serengo de Prisma Media par Pascale Socquet en vidéo », sur 100media.themedialeader.fr (consulté le )
  19. Le Point magazine, « Prisma se renforce sur le web en rachetant le groupe Cerise (Gentside, OhMymag) », sur Le Point, (consulté le )
  20. « Prisma lance un nouveau média 100 % vidéo destiné aux jeunes femmes », sur Les Echos, (consulté le )
  21. « Prisma Media acquiert le magazine Télé Z », sur LEFIGARO, (consulté le )
  22. Thuy-Diep Nguyen, « Harper's Bazaar: pourquoi Prisma Media dégaine son magazine de l'ultra-luxe », sur Challenges, (consulté le )
  23. « M6 vend huit sites à Prisma Media, dont Passeport Santé et Cuisine AZ »  , sur Le Figaro,
  24. « Emmanuel Kessler quitte la direction des magazines économiques du groupe Prisma Media », sur Le Figaro, (consulté le )
  25. Loris Guémart, « L'audience à tout prix, mode d'emploi par "Femme Actuelle" et "Voici" », sur Arrêt sur images, (consulté le )

Liens externes modifier