Mikhaïl Michoustine

économiste et homme politique russe

Mikhaïl Michoustine
(ru) Михаил Мишустин
Illustration.
Mikhaïl Michoustine en 2020.
Fonctions
Président du gouvernement russe[N 1]
En fonction depuis le
(1 an, 9 mois et 3 jours)
Président Vladimir Poutine
Gouvernement Michoustine
Législature 7e
Prédécesseur Dmitri Medvedev
Directeur du Service fédéral des impôts

(9 ans, 9 mois et 10 jours)
Président Dmitri Medvedev
Vladimir Poutine
Prédécesseur Mikhail Mokretsov
Successeur Daniil Egorov
Biographie
Nom de naissance Mikhaïl Vladimirovitch Michoustine
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Lobnia (URSS)
Nationalité Russe
Parti politique Indépendant
Distinctions Действительный государственный советник РФ 1 класса (ФНС)№.gif
Conseiller d'État par intérim auprès de la Fédération de Russie, 1re classe
Résidence Maison blanche, Moscou

Mikhaïl Michoustine
Présidents du gouvernement russe

Mikhaïl Vladimirovitch Michoustine (en russe : Михаил Владимирович Мишустин /mʲɪxɐˈil vɫɐˈdʲɪmʲirəvʲit͡ɕ mʲiˈʂʊsʲtʲin/), né le à Lobnia, est un homme d'État russe, président du gouvernement de la fédération de Russie depuis le .

Situation personnelleModifier

Naissance et familleModifier

Mikhaïl Michoustine naît le à Lobnia, au nord de Moscou. Son père est d'origine juive et sa mère d'origine arménienne[1].

Études et formationModifier

En 1989, il est diplômé du STANKIN en étant spécialisé en ingénierie des systèmes, puis termine, en 1992, des études de troisième cycle au même Institut.

Après avoir obtenu son diplôme d'études supérieures, il commence à travailler en tant que directeur d'un laboratoire de tests, puis dirige le conseil d'administration de l'International Computer Club (ICC), une organisation publique à but non lucratif.

Carrière professionnelleModifier

En 1998, il rejoint le service public en tant qu'assistant pour les systèmes d'information pour la comptabilité et le contrôle de la réception des paiements d'impôts au chef du service des impôts de la fédération de Russie. Il travaille ensuite au rang de vice-ministre de la fédération de Russie pour les impôts et taxes, chef de l'Agence fédérale du cadastre immobilier au sein du ministère russe du Développement économique et à la tête de l'Agence fédérale pour la gestion des zones économiques spéciales.

Il quitte la fonction publique de son propre chef en 2008 pour retourner au secteur privé, cette fois dans le domaine de l'investissement. En , il rejoint la réserve de personnel du président de la Russie.

Parcours politiqueModifier

Directeur du service fédéral des impôtsModifier

Pendant près de dix ans, du au , il est directeur du Service fédéral des impôts.

Le , le président Vladimir Poutine propose Mikhaïl Michoustine à la fonction de président du gouvernement à la suite de la démission de Dmitri Medvedev et de son gouvernement. La Douma d'État le confirme comme président du gouvernement le lendemain, , par 383 voix pour et aucune contre[2].

Président du gouvernementModifier

Le suivant, Mikhaïl Michoustine nomme Daniil Egorov à la tête du Service fédéral des impôts pour lui succéder[3].

Il forme son gouvernement le [4].

En pleine crise du coronavirus, il annonce le avoir été testé positif et placé en isolement. Le premier vice-président du gouvernement, Andreï Belooussov, assure l'intérim jusqu'au [5],[6].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Andreï Belooussov assure l'intérim du 30 avril au 19 mai 2020.

RéférencesModifier

  1. (en) « Mikhail Vladimirovich Mishustin », sur globalsecurity.org (consulté le ).
  2. « Mikhaïl Michoustine, spécialiste des impôts et poète à ses heures, désigné premier ministre russe », sur Le Monde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244, consulté le ).
  3. (ru)Главой ФНС назначен Даниил Егоров // Вести Daniil Egorov est nommé directeur du Service fédéral des impôts
  4. « Poutine forme son nouveau gouvernement, gardant des ministres clés », sur Le Point, lepoint.fr, (consulté le ).
  5. « Le Premier ministre russe annonce avoir le coronavirus », sur euronews, (consulté le )
  6. (en) « Mikhail Mishustin: Russian PM recovers from virus as infection rates slow », sur today.rtl.lu (consulté le ).

Liens externesModifier