Ouvrir le menu principal
Michel Bras
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web
Gargouillou de légumes

Michel Bras (prononcer le nom en rouergat : [bʁas]), né à Gabriac dans l’Aveyron le 4 novembre 1946, est un grand chef cuisinier français. Son restaurant, situé à Laguiole, a obtenu sa troisième étoile au Guide Michelin en 1999. Il est également classé « Relais & Châteaux » depuis 1992. Il a été classé à plusieurs reprises dans la liste des 10 meilleurs restaurants au monde[1],[2].

Il fait une cuisine dite « créative » souvent associée aux herbes fraîches et fleurs des alentours.

Michel Bras est aussi le créateur d'une recette de biscuit de chocolat coulant[3], dont il existe maintenant de nombreuses imitations.

Depuis juin 2002, Michel, épaulé par son fils aîné Sébastien, a ouvert un second restaurant gastronomique au sein de l'hôtel Windsor d'Hokkaido, au Japon. Le restaurant de Laguiole est alors nommé Bras Michel et Sébastien[4].

Enfin, Michel Bras et l'entreprise japonaise KAI (spécialisée dans la confection de couteaux et autres lames) travaillent ensemble depuis maintenant quelques années ; ils ont mis au point une gamme de couteaux destinés en majorité aux professionnels de la restauration.

Michel et son fils sont mis à l'honneur dans le film documentaire Entre les Bras[5].

En 2009, Sébastien Bras prend la direction du restaurant de Laguiole[6].

En 2014, Michel Bras ouvre une brasserie dans l'enceinte du musée Soulages[7] de Rodez, ainsi qu'à Toulouse, un nouveau concept original de restauration rapide baptisé « Capucin »[8], qualifié de « version gastronomique et aveyronnaise du fast-food », qui reçoit plusieurs récompenses[9], mais qui doit fermer en 2016[10].

Un autre établissement propose avec beaucoup de succès "le Capucin" sur l'aire de repos du viaduc de Millau sur l'A75 .

En septembre 2017, Sébastien Bras annonce avoir demandé, en accord avec sa famille, que le restaurant ne figure plus dans le Guide Michelin pour pouvoir continuer à créer plus sereinement[11].

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier