Michel Étienne Descourtilz

physicien et botanist, historien de la Révolution haïtienne
Michel Étienne Descourtilz
Biographie
Naissance
Décès
(à 63 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
Descourt.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Activités

Michel Étienne Descourtilz ( à Boiste[1] près de Pithiviers - à Paris[2]) était un médecin français, botaniste et historiographe de la Révolution haïtienne. Il était le père de l'illustrateur Jean-Théodore Descourtilz, avec qui il a parfois collaboré[3].

En 1799, après avoir terminé ses études de médecine, il a voyagé à Charleston, Caroline du Sud et à Santiago de Cuba, avant d'arriver en Haïti le [4]. Bien qu'en possession d'un passeport de Toussaint Louverture et malgré son rôle de médecin au sein des forces de Jean-Jacques Dessalines, il était constamment en danger[5]. Ses collections de plantes venaient pour la plupart d'une zone située de Port-au-Prince au Cap-Haïtien et le long de la rivière Artibonite. Ses collections d'histoire naturelle et de nombreux dessins ont été détruits au cours de la révolution[réf. nécessaire]. En 1803, il est retourné en France où il a travaillé comme médecin dans un hôpital à Beaumont et a présidé la Société linnéenne à Paris.

En tant que taxinomiste, il circonscrit le genre Nauchea (famille des Fabaceae)[6].

BibliographieModifier

Sources et référencesModifier

  1. Le nom du village de Boiste apparait dans la bibliographie produite de son vivant ; c'est probablement Boësses (Gâtinais), où la famille avait un château, d'après Cousseau et Kiener, 2019.
  2. Paris, État civil reconstitué, vue 24/51.
  3. Jean Théodore Descourtilz data.BnF.fr
  4. Symb. antill par Ignatz Urban
  5. BnF.Gallica
  6. Nauchea Descourt. Tropicos

Liens externesModifier