Ouvrir le menu principal

Mesagne
Mesagne
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région des Pouilles Pouilles 
Province Brindisi  
Code postal 72023
Code ISTAT 074010
Code cadastral F152
Préfixe tel. 0831
Démographie
Gentilé mesagnesi
Population 27 860 hab. (31-12-2010[1])
Densité 228 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 34′ 00″ nord, 17° 48′ 00″ est
Altitude Min. 72 m
Max. 72 m
Superficie 12 200 ha = 122 km2
Divers
Saint patron Madonna del Carmine
Fête patronale 16 juillet
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pouilles

Voir sur la carte administrative des Pouilles
City locator 14.svg
Mesagne

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Mesagne

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Mesagne
Liens
Site web http://www.comune.mesagne.br.it

Mesagne est une ville italienne d'environ 28 000 habitants située dans la province de Brindisi, dans la région des Pouilles.

Mesagne se trouve en plein centre du talon de la botte de l'Italie, à une quinzaine de kilomètres du lieu où passait de l'antique Via Appia, dans son prolongement jusqu'à Brindisi.

Sommaire

GéographieModifier

HistoireModifier

CultureModifier

AdministrationModifier

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
28 mai 2002 En cours Mario Sconosciuto Centro-Sinistra  
Les données manquantes sont à compléter.

HameauxModifier

Communes limitrophesModifier

Brindisi, Latiano, San Vito dei Normanni, Oria, San Donaci, San Pancrazio Salentino, Torre Santa Susanna

JumelagesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jean-Marie Martin, Les villes neuves en Pouille au XIIIe siècle, dans R. Comba, A.A. Settia (sous la direction de), I borhi nuovi. Secoli XII-XIV, Cuneo, 1993, p. 115-135
  • Jean-Marie Martin, Le domaine royal de Mesagne aux XIIe et XIIIe siècles, dans E. Cuozzo, J.-M. Martin (sous la direction de), Cavalieri alla conquista del Sud. Studi sull'Italia normanna in memoria di Léon-Robert Ménager, Rome-Bari, 1998, p. 401-421

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier