Melchior de Marconnay

Melchior de Marconnay
Biographie
Décès
Saint-Brieuc
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
par Charles de Balsac
Évêque de Saint-Brieuc
Autres fonctions
Fonction religieuse
Abbé de Notre-Dame de Sept-Fontaines
et de Saint-Pierre de Rillé.

Ornements extérieurs Evêques.svg
Blason de la maison de Châtillon.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Melchior de Marconnay (mort le ) est évêque élu de Dol en 1592 puis évêque de Saint-Brieuc de 1601 à sa mort.

BiographieModifier

Melchior de Marconnay est issu d'une famille noble du Poitou. Il est le fils de Pierre de Marconnay, premier maître d'hôtel de la reine Catherine de Médicis et de Louise (ou Catherine) de Sousmoulins. Il est pourvu en commende en 1578 de l'abbaye Notre-Dame de Sept-Fontaines dans le diocèse de Reims puis en 1581 de celle de Saint-Pierre de Rillé dans le diocèse de Rennes.

En 1592 après la mort de Charles d'Espinay, le chapitre de chanoines de Dol de Bretagne l'élit évêque, puis entreprend des démarches pour le faire officiellement nommer évêque de Dol, mais elle demeurent sans suite[1]. Il est en effet, pendant les troubles de la Ligue en Bretagne, l'un des partisans actifs et conseillers de Philippe-Emmanuel de Lorraine, duc de Mercœur[2].

Il est cependant désigné en janvier 1601 comme évêque de Saint-Brieuc dont le siège est vacant depuis plus de cinq années. Il est nommé en novembre, et consacré l'année suivante par Charles de Balsac évêque de Noyon. Il préside la session des États de Bretagne qui se tiennent à Saint-Brieuc en 1602 et en 1605. Il fonde le collège de la ville et y introduit les Capucins en 1615. En août 1614 il est parmi les représentants de la province de Bretagne lors des États généraux[3]. Il meurt après trois jours d'une forte fièvre le [4].

Notes et référencesModifier

  1. Amédée Guillotin de Corson, Pouillés historiques de l'archevêché de Rennes, 1880, p. 425.
  2. Barthélémy Pocquet, Histoire de Bretagne, tome V, Joseph Floch, Mayenne, réédition 1975, p. 151.
  3. Barthélémy Pocquet, op. cit, p. 372.
  4. J. Geslin de Bourgogne et A. Barthélémy, Anciens Évêchés de Bretagne, « Diocèse de Saint-Brieuc: Catalogue des évêques » 1855, tome I, p. 114-115.

SourcesModifier