Mauritshuis

musée situé à La Haye, aux Pays-Bas
Mauritshuis
Maison de Maurice
Mauritshuis museum logo.png
Image dans Infobox.
La façade sud-est du musée, en 2005.
Informations générales
Type
Ouverture
1822 (musée)
Dirigeant
Quentin Buvelot
Visiteurs par an
481 667 (2019)
Site web
Collections
Collections
Tableaux, sculptures
Genre
Provenance
Époque
Nombre d'objets
841
Bâtiment
Architectes
Protection
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Plein 29
2511 CS
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas
(Voir situation sur carte : Pays-Bas)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Hollande-Méridionale
(Voir situation sur carte : Hollande-Méridionale)
Point carte.svg

La Mauritshuis (littéralement la « Maison de Maurice » en néerlandais), officiellement dénommée Cabinet royal de peintures (Koninklijk Kabinet van Schilderijen), est un musée néerlandais situé à La Haye, principalement consacré à l'art du XVIIe siècle, le siècle d'or des Pays-Bas[1]. En 2019, il attire 481 667 visiteurs[2]. Le bâtiment datant de 1644, construit par les architectes renommés Jacob van Campen et Pieter Post, est à l'origine la résidence du comte et gouverneur général Jean-Maurice de Nassau-Siegen. Il appartient aujourd'hui à l'État néerlandais et est répertorié dans le classement des 100 plus beaux bâtiments historiques du pays.

HistoireModifier

Bien que construit en 1640 pour le comte Jean-Maurice de Nassau-Siegen par les architectes Jacob van Campen et Pieter Post, ces derniers commencent à imaginer le bâtiment dès 1633. Le comte est alors gouverneur du Brésil néerlandais, éphémère possession hollandaise en Pernambouc. La Mauritshuis est située sur le Hofvijver, près du Parlement des Pays-Bas, siégeant au Binnenhof.

Gouverneur et collectionneur, le prince Guillaume V d'Orange-Nassau, stathouder héréditaire des Pays-Bas, a posé les bases de la collection au XVIIIe siècle. Lorsque son fils, le roi Guillaume Ier, légua la collection à l'État, celle-ci prit le nom de Cabinet Royal de Peintures. Depuis lors, la collection a été considérablement agrandie et complétée. Depuis 1822, les toiles se trouvent dans la Mauritshuis, convertie en musée.

Le musée, composé de petites salles intimistes et de grands espaces d'exposition, renferme entre autres des peintures de Johannes Vermeer (Vue de Delft, La Jeune Fille à la perle) et de Rembrandt van Rijn (la Leçon d'anatomie du docteur Tulp), symboles du siècle d'or néerlandais en matière de peinture.

Après plus de deux années de fermeture, le musée rénové et agrandi rouvre ses portes le [3].

 
La façade du Mauritshuis au bord de l'eau, à côté du bureau du Premier Ministre dans la tourelle.

Sélection d'œuvresModifier

Primitifs flamandsModifier

RenaissanceModifier

  • Jan Gossaert : Portrait de Floris van Egmond, (v. 1519), huile sur bois, 39,8 × 29,3 cm ;
  • Hans Holbein le Jeune : Portrait de Robert Cheseman, (1533), huile sur bois, 58,8 × 62,8 cm ;
  • Hans Holbein le Jeune : Portrait d'un noble avec un faucon, (1542), huile sur bois, 25 × 19 cm ;

XVIIe siècleModifier

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. Les tableaux à plumes du Mauritshuis, Libération.
  2. Communiqué de press, Mauritshuis.
  3. Pays-Bas : le musée du Mauritshuis rouvre le 27 juin, Myriam Abergel, 11 juin 2014, quotidiendutourisme.com, consulté le 23 juin 2014.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Les 200 ans du Mauritshuis, n° spécial de la revue Les Dossiers de l'art, n° 296, mars 2022, 81 p.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :