Ouvrir le menu principal

Maurice Montel

personnalité politique française

Maurice Montel
Fonctions
Député 1936-1940
1945-1946
Gouvernement Troisième République-Quatrième République
Groupe politique GI (1936-1940)
SFIO (1945-1946)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Espaly-Saint-Marcel (Haute-Loire)
Date de décès (à 95 ans)
Lieu de décès Clermont-Ferrand
Résidence Cantal

Maurice Montel, né le à Espaly-Saint-Marcel (Haute-Loire) et mort le à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), est un homme politique français.

Sommaire

BiographieModifier

Adhérent au Parti de la Jeune République, député Gauche indépendante du Cantal de 1936 à 1940 et SFIO de 1945 à 1946, il vota « Non » lors du vote historique du 10 juillet 1940, refusant les pleins pouvoirs au maréchal Philippe Pétain.

Il fut le dernier survivant de ces 80 parlementaires qui osèrent s'opposer, dans un contexte très hostile, à Philippe Pétain.

Pour sa sépulture qui eut lieu à Ruynes-en-Margeride, son village dont il fut maire de nombreuses années durant, Philippe Séguin, alors président de l'Assemblée nationale, était présent, témoignant du respect et de l'admiration des députés.

Maurice Montel fit sa carrière professionnelle dans les assurances.

SourcesModifier

  • « Maurice Montel », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier