Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jubert.
Maurice Jubert
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 41 ans)
SarrebruckVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Maurice Jubert (né à Bar le Duc [1]et mort à Sarrebruck le ) est un résistant français et un dirigeant de Combat Zone Nord.

Lieutenant de réserve d’artillerie coloniale, commandant de batterie, il est cité pour sa belle conduite en et reçoit la Croix de guerre.

Habitant le 176 quai Louis-Blériot à Paris XVIe, il loue, dans le même immeuble, un local camouflé en cabinet d’assurances. En fait, c’est le secrétariat du journal Les Petites Ailes de France, où travaillent Louis Durand et sa fille Geneviève, Thérèse Baton, Adzire Lindemann et sa bru Gilberte.

Arrêté le , il est emprisonné à Fresnes, puis déporté, en vertu du décret Nacht und Nebel. Sa forte personnalité lui vaut un passage par le camp spécial SS d’Hinzert. Il est ensuite emprisonné à Sarrebruck où il meurt d’épuisement, le .

SourcesModifier

  1. « Date et lieu de naissance de Maurice Jubert », sur francaislibres.net (consulté le 5 mars 2019).
  • Archives Nationales.
  • Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon.
  • BDIC (Nanterre).

Bibliographie sommaireModifier

  • Henri Frenay : La nuit finira, Paris, Laffont, 1975
  • Marie Granet et Henri Michel : Combat, histoire d'un mouvement de résistance, Paris, PUF, 1957
  • FNDIRP-UNADIF : Leçons de ténèbres, Paris, Perrin, 2004
  • FNDIRP-UNADIF, Bernard Filaire : Jusqu'au bout de la résistance, Paris, Stock, 1997
  • Henri Noguères : Histoire de la Résistance en France, Paris, Robert Laffont, 1972
  • Anne-Marie Boumier : Notre Guerre 1939-1945, manuscrit, Musée de Besançon.
  • Joseph de La Martinière : L'évacuation de Jauer, manuscrit, BDIC.