Mathias Rebitsch
Naissance
Brixlegg
Décès (à 78 ans)
Innsbruck
Nationalité Drapeau de l'Autriche Autriche
Profession

Mathias Rebitsch, né le à Brixlegg et mort le à Innsbruck, est un alpiniste, guide, explorateur et archéologue autrichien considéré comme l'un des meilleurs grimpeurs de son époque, ayant atteint dans le domaine de l'escalade libre un niveau de difficulté remarquable.

BiographieModifier

L'alpinisteModifier

La carrière de Mathias Rebitsch se déroule presque exclusivement dans les Alpes calcaires septentrionales et Rebitsch ne prend qu'un part mineure aux grandes conquêtes alpines de l'avant-guerre. Néanmoins, en 1937 il s'attaque à la face nord de l'Eiger en compagnie de Ludwig Vörg, en ayant conscience d'entreprendre à une escalade glaciaire autant que rocheuse. Après plus de cent heures passées dans la paroi, ils parviennent à redescendre, mais sans avoir atteint le sommet. Mathias Rebitsch devait retourner à l'Eiger en 1938 avec Anderl Heckmair mais il part finalement en expédition en Himalaya et est remplacé par Vörg. Après la Seconde Guerre mondiale, il visite la Laponie, les Pyrénées, le Pérou (Ausangate, 6 384 m), l'Himalaya (Rakaposhi et Batura Muztagh) et enfin les Andes chiléno-argentines.

L'archéoloqueModifier

Mathias Rebitsch accomplit un important travail d'exploration et de recherches dans les Andes chiléno-argentines au cours de plusieurs expéditions archéologiques effectuées jusqu'en 1965. Ainsi, des vestiges incaïques sont découverts au sommet du Cerro Galán en 1956.

AscensionsModifier

BibliographieModifier

  • Gérard Bordes, Grande Encyclopédie de la Montagne, t. 7, Paris, Atlas, , 2400 p.