Ouvrir le menu principal

Les Monges
Vue du sommet.
Vue du sommet.
Géographie
Altitude 2 115 m
Massif Préalpes de Digne (Alpes)
Coordonnées 44° 15′ 46″ nord, 6° 11′ 39″ est
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence

Géolocalisation sur la carte : Alpes-de-Haute-Provence

(Voir situation sur carte : Alpes-de-Haute-Provence)
Les Monges

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Les Monges

Les Monges sont un sommet culminant à 2 115 mètres d'altitude, point culminant des Préalpes de Digne, au centre du département français des Alpes-de-Haute-Provence.

Sommaire

ToponymieModifier

Le nom Monges signifie « moines » : il a été donné car les moines de l'abbaye Saint-Victor de Marseille possédaient de nombreuses terres, églises et prieurés aux alentours[réf. souhaitée].

GéographieModifier

Situation, topographieModifier

Le chaînon des Monges, avec la crête du Clot des Martres qui relie le sommet des Monges à la montagne de Jouère, est visible dès l'entrée dans le département des Alpes-de-Haute-Provence par les voies du sud venant d'Aix-en-Provence et semble dominer la vallée de la Durance.

 
Vue du sommet des Monges (au centre, légèrement sur la gauche) et son chaînon.

GéologieModifier

Lors des deux dernières grandes glaciations, la glaciation de Riss et la glaciation de Würm, un glacier occupe le versant nord du sommet. Ses eaux de fonte coulaient vers le lac d'Esparron[1].

Protection environnementaleModifier

Le chaînon des Monges est une zone de présence permanente (ZPP) pour le loup[2].

Notes et référencesModifier

  1. Maurice Jorda, Cécile Miramont, « Les Hautes Terres : une lecture géomorphologique du paysage et de ses évolutions », in Nicole Michel d’Annoville, Marc de Leeuw (directeurs) (photogr. Gérald Lucas, dessin. Michel Crespin), Les Hautes Terres de Provence : itinérances médiévales, Le Caire : Association Les hautes terres de Provence ; Saint-Michel-l'Observatoire : C'est-à-dire, 2008, 223 p. (ISBN 978-2-952756-43-3). p. 33.
  2. Ministère de l'Écologie, « Les chiffres-clés 2011-2012 », Le loup en France, consulté le 31 juillet 2013