Ouvrir le menu principal

Mason Plumlee

joueur de basket-ball américain
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mason.

Mason Plumlee
Image illustrative de l’article Mason Plumlee
Mason Plumlee en mars 2018
Fiche d’identité
Nom complet Mason Alexander Plumlee
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (29 ans)
Fort Wayne, Indiana
Taille 2,11 m (6 11)
Poids 107 kg (235 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Nuggets de Denver
Numéro 24
Poste Ailier fort / Pivot
Carrière universitaire ou amateur
2009-2013 Blue Devils de Duke
Draft de la NBA
Année 2013
Position 22e
Franchise Nets de Brooklyn
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016-2017
2016-2017
2017-2018
2018-2019
Nets de Brooklyn
Nets de Brooklyn
Trail Blazers de Portland
Trail Blazers de Portland
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
07,4
08,7
09,0
11,1
09,1
07,1
07,8

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Mason Plumlee, né le , est un joueur américain de basket-ball. Il évolue aux postes d'ailier fort et de pivot.

BiographieModifier

Nets de Brooklyn (2013-2015)Modifier

Saison 2013-2014Modifier

Le 27 juin 2013, Plumlee est drafté en 22e position de choix de la draft 2013 de la NBA par les Nets de Brooklyn. Le 3 juillet 2013, il signe son contrat rookie avec les Nets. Le 15 novembre 2013, pour son premier match contre son frère Miles Plumlee et les Suns de Phoenix, il termine la rencontre avec sept points, trois rebonds et deux passes décisives dans la victoire des siens 100 à 98 après prolongation. Le lendemain, Plumlee joue 26 minutes contre les Clippers de Los Angeles en raison des absences pour blessure de Brook Lopez et Kevin Garnett, et marque 19 points et prend six rebonds, établissant deux records en carrière. Plumlee est sélectionné dans l'équipe de Chris Webber pour participer au Rising Stars Challenge 2014, alors que son frère Miles est choisi pour jouer dans l'équipe de Grant Hill. Le 19 février 2014, Plumlee réalise son second double-double en carrière, en terminant la rencontre avec 22 points et 13 rebonds dans la victoire des siens. Le 17 mars 2014, les deux frères Miles et Mason sont titulaires respectivement pour les Suns et les Nets ; Mason termine la rencontre avec 14 points et 11 rebonds, alors que Miles compile trois points et six rebonds dans la victoire des Nets 108 à 95.

Le 8 avril 2014, les Nets rencontrent le double champion en titre, le Heat de Miami, pour essayer de devenir la première équipe à battre LeBron James sur les quatre confrontations de la saison. Avec Kevin Garnett laissé au repos et Andray Blatche absent pour maladie, Plumlee était le seul pivot disponible dans l'effectif des Nets. Les Nets menaient 88 à 87 dans les dernières secondes lorsque James tente un dunk pour remporter le match. Plumlee repousse le tir, empêche la défaite à son équipe et permet de valider la quatrième victoire de la saison contre le Heat de James ce que le New York Times décrit comme un moment marquant de sa carrière[1]. Bien que James soit visiblement contrarié par l'action en affirmant avoir été victime d'une faite, la NBA a ensuite annoncé que le jugement de l'arbitre était correct et que le contre était propre. En 70 matches (dont 22 titularisations), Plumlee a des moyennes de 7,4 points et 4,4 rebonds par match et est nommé dans le meilleur cinq majeur des rookies de la saison, devenant le premier joueur des Nets depuis Brook Lopez (en 2008-2009) à recevoir cet honneur.

Saison 2014-2015Modifier

Après le départ d'Andray Blatche, Plumlee devient au cours de la saison le principal remplaçant de Brook Lopez au poste de pivot[2]. Le 24 octobre 2014, les Nets activent leur option d'équipe sur la troisième année du contrat rookie de Plumlee, le prolongeant jusqu'à la fin de la saison 2015-2016.

Après avoir été titularisé lors des deux premiers matches de la saison en l'absence de Lopez, Plumlee retrouve son rôle de remplaçant au retour de Lopez jusqu'à ce que ce dernier manque à nouveau en décembre au cours duquel Plumlee est replacé dans le cinq majeur. Le 12 décembre 2014, il marque 18 points (son record de la saison) et prend 10 rebonds pour aider les Nets à battre les 76ers de Philadelphie 88 à 70. Le 23 décembre, il bat ses records de points avec 19 unités et de rebonds avec 13 prises dans la victoire 102 à 96 contre les Nuggets de Denver[3]. Le 12 janvier 2015, il bat de nouveau son record de points en carrière avec 24 points dans la défaite 113 à 99 chez les Rockets de Houston.

Trail Blazers de Portland (2015-2017)Modifier

Le 25 juin 2015, Plumlee est transféré, avec les droits de draft sur Pat Connaughton aux Trail Blazers de Portland contre Steve Blake et les droits de draft sur Rondae Hollis-Jefferson[4]. Le 30 septembre 2015, les Trail Blazers activent leur option d'équipe sur la quatrième année du contrat rookie de Plumlee, le prolongeant jusqu'à la fin de la saison 2016-2017. Le 14 décembre 2015, il termine la rencontre avec 15 points, 13 rebonds et six passes décisives (son record en carrière) lors de la victoire 105 à 101 contre les Pelicans de La Nouvelle-Orléans. Le 6 janvier 2016, il marque 19 points, son record de la saison, lors de la défaite chez les Clippers de Los Angeles. Le 18 janvier, il réalise son douzième double-double de la saison en terminant la rencontre avec 10 points, 11 rebonds et sept passes décisives (son record en carrière) dans la victoire 108 à 98 contre les Wizards de Washington. Le 29 janvier, dans la victoire contre les Hornets de Charlotte, Plumlee marque 13 points et prend 12 rebonds pour son 13e double-double de la saison. Le 20 mars, il marque 14 points et prend 19 rebonds (son record en carrière) dans la défaite 132 à 120 après prolongation chez les Mavericks de Dallas.

Lors du match 3 du premier tour des Playoffs NBA 2016 contre les Clippers de Los Angeles, Plumlee bat ses records en carrière avec 21 rebonds et neuf passes décisives dans la victoire 96 à 88 ; il devient le premier joueur à prendre 19 rebonds ou plus et huit passes décisives ou plus dans un match de playoffs depuis LeBron James en 2010 ; il devient également le premier pivot des Trail Blazers à distribuer huit passes décisives ou plus dans un match de playoffs depuis Arvydas Sabonis en 1999. Lors du match 4 de la série, Plumlee termine la rencontre avec 14 rebonds, 10 passes décisives, trois contres et deux points dans la victoire 98 à 84, permettant aux siens d'égaliser 2 matches à 2 dans la série.

Le 7 décembre 2016, dans la défaite chez les Bucks de Milwaukee, Plumlee devient le joueur de Portland le plus rapide à capter 150 rebonds et distribuer 100 passes décisives (en 23 matches) depuis Scottie Pippen en 1999-2000 (en 22 matches). Le 8 janvier 2017, Plumlee termine la rencontre avec huit points, 12 passes décisives (son record en carrière), trois contres et une interception en 40 minutes lors de la défaite 125 à 124 après deux prolongations chez les Pistons de Détroit. Ses 10 rebonds et 12 passes décisives font de lui le premier ailier fort ou pivot des Trail Blazers à réaliser un double-double dans ces catégories depuis Mychal Thompson en janvier 1984.

Nuggets de Denver (depuis 2017)Modifier

Le 13 février 2017, Plumlee est transféré, avec un second tour de draft 2018 et une somme d'argent, aux Nuggets de Denver, en échange de Jusuf Nurkić et un premier tour de draft 2017 protégé[5].

Le 21 juin 2017, les Nuggets offrent une qualifying offer à Plumlee, leur permettant de s'aligner sur toutes les offres de nouveau contrat des autres équipes[6].

Le 20 septembre 2017, Plumlee signe un nouveau contrat de 41 millions de dollars sur trois ans avec les Nuggets[7].

Sélection nationaleModifier

Mason Plumlee connaît 2 fois une sélection avec l'Équipe des États-Unis de basket-ball.

La première est assez controversée à l'occasion de la Coupe du monde masculine de basket-ball 2014. En effet, certains lui reprochent ses liens avec le sélectionneur Mike Krzyzewski, son coach à l'université[8] ainsi qu'avec l'équipementier de l'équipe, à savoir Nike. De plus, beaucoup mettent en avant le fait que c'est un rookie et que des joueurs meilleurs et plus expérimentés ne sont pas sélectionnés[9]. Quoi qu'il en soit, il participe tout de même à la compétition et obtient l'or mondial avec la Team USA.

Sa seconde sélection est à l'occasion de la Coupe du monde masculine de basket-ball 2019. Cette fois-ci, elle fait suite au forfait de nombreux joueurs majeurs de NBA[10].

StatistiquesModifier

gras = ses meilleures performances

UniversitairesModifier

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2009-2010 Duke 34 1 14,1 46,2 25,0 54,3 3,12 0,88 0,53 0,88 3,68
2010-2011 Duke 37 31 24,6 55,0 0,0 45,9 8,03 1,32 0,84 1,49 6,68
2011-2012 Duke 34 31 28,4 57,2 0,0 52,8 9,18 1,62 0,76 1,65 11,15
2012-2013 Duke 36 35 34,7 59,9 0,0 68,1 9,97 1,94 1,00 1,47 17,08
Total 141 98 25,5 56,6 20,0 58,8 7,62 1,45 0,79 1,38 9,69

ProfessionnelsModifier

Saison régulièreModifier

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2013-2014 Brooklyn 70 22 18,2 65,9 0,0 62,6 4,40 0,86 0,70 0,79 7,43
2014-2015 Brooklyn 82 45 21,3 57,3 0,0 49,5 6,24 0,90 0,79 0,77 8,74
2015-2016 Portland 82 82 25,4 51,6 0,0 64,2 7,66 2,76 0,83 1,04 9,13
2016-2017 Portland 54 54 28,1 53,2 0,0 56,7 8,00 3,96 0,93 1,17 11,06
Denver 27 10 23,4 54,7 0,0 61,8 6,41 2,59 0,70 1,07 9,07
2017-2018 Denver 74 26 19,5 60,1 0,0 45,8 5,41 1,92 0,66 1,09 7,08
2018-2019 Denver 82 17 21,1 59,3 20,0 56,1 6,39 2,96 0,80 0,93 7,77
Total 471 256 22,1 57,0 7,4 56,5 6,32 2,18 0,78 0,96 8,47

Mise à jour le 11 avril 2019

PlayoffsModifier

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2014 Brooklyn 10 0 11,4 43,8 0,0 44,4 2,30 0,20 0,30 0,70 2,20
2015 Brooklyn 6 0 8,2 66,7 0,0 36,4 1,33 0,33 0,67 0,33 2,00
2016 Portland 11 11 27,8 40,0 0,0 63,6 11,82 4,82 0,64 1,00 7,00
2019 Denver 14 0 15,6 51,1 0,0 57,1 4,43 1,50 0,50 0,71 4,57
Total 41 11 16,8 45,3 0,0 54,4 5,44 1,90 0,51 0,73 4,27

Mise à jour le 11 juin 2019

Records sur une rencontre en NBAModifier

Les records personnels de Mason Plumlee, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[11] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 27 @ Kings de Sacramento 17 @ Clippers de Los Angeles
Paniers marqués 10 3 fois 6 Warriors de Golden State
Paniers tentés 15 @ Clippers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles

11 Warriors de Golden State 9 mai 2016
Paniers à 3 points réussis 1 Jazz de l'Utah
Clippers de Los Angeles

Paniers à 3 points tentés 1 28 fois 1 @ Trail Blazers de Portland
Lancers francs réussis 10 Kings de Sacramento
@ Bulls de Chicago

7 @ Clippers de Los Angeles 20 avril 2016
Lancers francs tentés 16 Kings de Sacramento 29 décembre 2014 9 @ Clippers de Los Angeles 20 avril 2016
Rebonds offensifs 10 @ Mavericks de Dallas 7 Warriors de Golden State 9 mai 2016
Rebonds défensifs 13 @ Jazz de l'Utah
Timberwolves du Minnesota

18 Clippers de Los Angeles
Rebonds totaux 19 @ Mavericks de Dallas 20 mars 2016 21 Clippers de Los Angeles 23 avril 2016
Passes décisives 12 Pistons de Détroit 10 Clippers de Los Angeles
Interceptions 4 @ Mavericks de Dallas 5 Trail Blazers de Portland
Contres 6 @ Rockets de Houston 3 Clippers de Los Angeles 25 avril 2016
Balles perdues 6 4 fois 6 @ Warriors de Golden State
Minutes jouées 40 Nuggets de Denver
Pistons de Détroit

8 janvier 2017
35 Warriors de Golden State 9 mai 2016

PalmarèsModifier

Distinction personnelleModifier

Sélection nationaleModifier

Vie privéeModifier

Il a 2 frères passés eux aussi en NBA : Miles Plumlee et Marshall Plumlee, ce dernier la quittant en 2019 pour rejoindre l'armée américaine.[12]

RéférencesModifier

  1. Fabrice Auclert, « Replay : Le contre de Mason Plumlee sur le dunk de LeBron James », sur basketusa.com (consulté le 6 septembre 2019)
  2. Arnaud Gelb, « Mason Plumlee, le troisième homme de la raquette des Nets », sur basketusa.com, (consulté le 6 septembre 2019)
  3. Emmanuel Laurin, « Les Nets enchaînent derrière leur duo Joe Johnson – Mason Plumlee », sur basketusa.com, (consulté le 6 septembre 2019)
  4. Jeremy Le Bescont, « Mason Plumlee vers Portland, Steve Blake et Rondae Hollis-Jefferson à Brooklyn », sur basketusa.com, (consulté le 6 septembre 2019)
  5. Dimitri Kucharczyk, « Mason Plumlee envoyé chez les Nuggets en échange de Jusuf Nurkic ! », sur basketusa.com, (consulté le 6 septembre 2019)
  6. Simon Stéphan, « Jonathon Simmons, Mason Plumlee et JaMychal Green désormais free agents protégés », sur basketusa.com, (consulté le 6 septembre 2019)
  7. Simon Stéphan, « Mason Plumlee prolonge à Denver pour 41 millions de dollars sur trois ans », sur basketusa.com, (consulté le 6 septembre 2019)
  8. Jeremy Le Bescont, « Team USA : Mason Plumlee pistonné ? Coach K justifie son choix », sur basketusa.com, (consulté le 6 septembre 2019)
  9. Benoît Carlier, « Théorie du complot : Mason Plumlee dans la cible des illuminatis du Net », sur Trash Talk, (consulté le 5 septembre 2019)
  10. Benoît Carlier, « Kyle Kuzma forfait pour la Coupe du Monde : on connaît les 12 rescapés de Team USA, plus aucune excuse ne sera acceptée », sur Trash Talk, (consulté le 5 septembre 2019)
  11. (en) « Mason Plumlee : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 15 avril 2015)
  12. Etienne Razimbaud, « Pour Marshall Plumlee, la NBA c'est terminé : direction l'armée, la seule franchise qui pouvait finalement lui offrir un rôle », sur Trash Talk, (consulté le 5 septembre 2019)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Ressources relatives au sport  :