Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wurm.
Mary Wurm
MaryWurm.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
MunichVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Fratrie
Alice Verne-Bredt (en)
Mathilde Wurm (en)
Adela Verne (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Instrument

Mary J. A. Wurm, née le à Southampton – morte le à Munich, est une pianiste et compositrice britannique d’origine allemande.

BiographieModifier

Mary Wurm naît en Angleterre dans une famille de musiciens allemands qui se sont installés dans ce pays dans les années 1850[1]. Aînée de dix enfants, elle est la sœur d’Alice Verne-Bredt (en) (1864–1958), Mathilde Verne (en) (1865-1936) et Adela Verne (en) (1877-1952), qui deviendront toutes trois musiciennes professionnelles[2],[3], et la tante du pianiste et compositeur John Vallier (en). Elle a vécu à Stuttgart dans son enfance avant de repartir pour Londres. Elle apprend le piano avec Clara Schumann et la composition avec Charles Villiers Stanford, Arthur Sullivan et Frederick Bridge (en) ; en 1886, elle étudie également la composition à Leipzig avec Carl Reinecke[3].

Mary Wurm est devenue une pianiste estimée. Elle fait ses débuts au Crystal Palace en 1882. En 1898, elle fonde à Berlin un orchestre de femmes, qu’elle dirige, mais qui doit cependant être dissout à cause de problèmes financiers[4],[5].

En 1914, Mary Wurm publie une collection Pratic Preschool (« Pratique pré-scolaire ») devant servir de matériel pédagogique à Elisabeth Caland (de), à Hanovre[6].

Marie Wurm remporte trois fois de suite la bourse Mendelssohn[7].

ŒuvresModifier

  • Mag auch heiss das Scheiden brennen
  • Christkindleins Wiegenlied aus des Knaben Wunderhorn (texte : Des Knaben Wunderhorn)
  • Wiegenlied im Sommer (texte : Robert Reinick)
  • Prinzessin Lisa’s Fee, opérette pour enfants (Lübeck, Stadttheater 1890)
  • Die Mitschuldigen, opéra en 3 actes (Leipzig, Stadttheater, 1921)
  • Concerto pour piano piano en si mineur
  • Sonate pour violon

BibliographieModifier

  • (en) « Mary Wurm », dans Mary F. McVicker, Women Composers of Classical Music : 369 Biographies from 1550 into the 20th Century, McFarland & Company, , 253 p. (ISBN 978-0-7864-4397-0), p. 132–133.

RéférencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Mary Wurm » (voir la liste des auteurs).
  1. « Alice Verne-Brendt », sur Meridian-records.co.uk, Meridian Records (consulté le 16 décembre 2014).
  2. Ses trois sœurs ont changé leur nom en Verne après la mort de leur père en 1893.
  3. a et b McVicker 2011, p. 132.
  4. « Timelines in Music History » (consulté le 3 octobre 2010)
  5. Julie Anne Sadie et Rhian Samuel, The Norton/Grove Dictionary of Women Composers, , Digitized online by GoogleBooks (lire en ligne).
  6. « Mary Wurm (1860–1938) », sur Schumann-portal.de, Schumann Portal (consulté le 17 décembre 2014)
  7. McVicker 2011, p. 122.

Liens externesModifier