Ouvrir le menu principal

BiographieModifier

1979 -1993 : ses débutsModifier

Martin Vial a été des premières promotions d'Administrateur des PTT à profiter de l'ouverture d'un concours externe. Diplômé de l'ESSEC, il a intégré l'École nationale supérieure des postes et télécommunications (ENSPTT) en 1979. À la sortie de cette école, en 1982, il a été nommé à la Direction financière de la Direction Générale des Postes. Il effectue sa mobilité en 1986 à la Direction du Trésor au ministère de l'Économie et des Finances où il est chargé de la tutelle des établissements bancaires et des opérations de mise sur le marché.

En 1988, il est appelé au Cabinet du Ministre des Postes et Télécommunications et de l'Espace, Paul Quilès, où il occupe les fonctions de Conseiller Technique puis de Directeur- Adjoint. Il y travaille en particulier sur la réforme institutionnelle réforme institutionnelle des PTT qui sera mise en œuvre en 1990[1]. À ce titre, il est considéré comme un des pères de la réforme des PTT [2]. En 1991 à 1992, Paul Quilès, devient Ministre de l'Équipement, du Logement, des Transports et de l'Espace[3] et Martin Vial en est directeur de cabinet adjoint, puis directeur de Cabinet. Après un remaniement ministériel, il devient directeur du cabinet du Ministre des PTT, Émile Zuccarelli, de 1992 à 1993[4]

En 1993, Martin Vial est nommé Président-Directeur Général de l'Aéropostale. Il est élu en 1996, Président de la Chambre Syndicale du Transport Aérien (CSTA) et de la Fédération Nationale de l'Aviation Marchande (FNAM).

1997-2002 : directeur général et président de La PosteModifier

Fin 1997, avec l'arrivée de la gauche, il devient Directeur Général du Groupe La Poste. Durant toute la période où il exerce cette fonction, Il doit "cohabiter" avec le Président d'alors, Claude Bourmaud, réputé proche de la droite (comme ancien membre des cabinets de Gérard Longuet). Cette cohabitation a été jugée plutôt harmonieuse : les cabinets ont fusionné, les deux dirigeants reçoivent ensemble les délégations syndicales et ne font jamais état de divergences en public[5]. Ainsi c'est Martin Vial qui négocie le passage aux 35 heures à La Poste[6].

En décembre 2000, le nouveau conseil d’administration de La Poste propose que Martin Vial soit nommé Président du Groupe en remplacement de Claude Bourmaud[7],[8].

La nomination de Martin Vial à la présidence de La Poste devait durer cinq ans, mais elle a été écourtée en 2002[9]. Le gouvernement lui reprocha sa proximité avec la gauche (en référence à sa compagne Florence Parly), la gestion du passage aux 35 heures, le coût du dossier des RTT[10]. Privilégiant le dialogue social et le travail collectif[11] dans la dynamique de conduite du changement, la mise en place des 35H00[12] s’est opérée dans le cadre d’un chantier sans précédent conclu par 8000 accords signés avec les syndicats.

D'abord en tant que directeur général de La Poste, puis en tant que Président, Martin Vial a beaucoup œuvré à faire prendre le virage d'Internet et du commerce électronique à La Poste[13],[14], à l'internationalisation de son Groupe et à son développement dans le domaine des services financiers[15],[16] qui préfiguraient ce que la Banque Postale est devenue aujourd'hui[17].

À partir de 1998, il est parallèlement Membre du Conseil de Surveillance (1998), puis vice-président (2002) de la Caisse Nationale de Prévoyance (CNP) et notamment Administrateur de la société Assurposte, compagnie d'assurance, co-filiale de la CNP et du Groupe La Poste.

En 2000, il publie un ouvrage "La Lettre et la Toile, Le Web, c'est la fin du papier ? ... et autres idées reçues sur internet" consacré aux défis du développement de l'Internet en France.

2002Modifier

En septembre 2002, Martin Vial rejoint la Cour des Comptes en qualité de Conseiller-Maître[18].

Depuis 2003Modifier

Le 1er octobre 2003 Martin Vial est nommé Directeur Général du Groupe Europ Assistance. Il assure également la présidence de plusieurs conseils d'administration des sociétés du Groupe.

À la tête d'Europ Assistance, Martin Vial a profondément fait évoluer le périmètre de son entreprise aujourd'hui présente dans 37 pays dans le monde entier, à travers notamment, le lancement en 2005 d'un plan stratégique de relance de l'entreprise. En quelques années, le Groupe Europ Assistance a doublé de taille[19] grâce à son développement sur deux nouveaux métiers, la santé et les services à la personne[20], qui représentent aujourd'hui plus de 25 % de son chiffre d'affaires mondial aux côtés de ses deux activités historiques, le voyage et l'automobile. Auteur de l'ouvrage "La Care Revolution, l'Homme au cœur de la révolution mondiale des services" [21](Editions Nouveaux Débats Publics), Martin Vial est notamment à l'origine du concept de Care Services[22], la nouvelle génération de services d'assistance personnalisée tout au long de la vie, que son groupe propose aujourd'hui à plus de 300 millions de clients dans le monde.

Martin Vial signe de nombreuses tribunes libres sur la santé[23] et les services à la personne, en France et à l'étranger. Il devient membre[24], en octobre 2012, du comité d'orientation de la mission interministérielle sur l'adaptation de la société française au vieillissement de la population confiée par Michèle Delaunay, ministre déléguée aux Personnes âgées et à l’Autonomie à Luc Broussy, Conseiller Général du Val d'Oise et spécialiste de ces questions.

Il participe à un groupe de prospective "Le Collectif" qui regroupe 10 "patrons" dans l'objectif "de repenser collectivement la conduite des entreprises pour changer les mentalités et contribuer ainsi à redonner du sens à la création de valeur" (10 points de vue pour "repenser collectivement la conduite des entreprises")[25]. Dans ce cadre, il rédige le chapitre sur "l’entreprendrait social" dans l'ouvrage du collectif consacré en 2011 à la notion d'empreinte sociale (par analogie à l'empreinte carbone), introduite par Christian Nibourel[26]

Sous son impulsion, le Groupe Europ Assistance devient partenaire d'Ashoka[27]. Dans le cadre de ce partenariat mondial avec cette ONG, Europ Assistance soutient aujourd'hui 10 entrepreneurs sociaux dans le monde (Belgique, Afrique du Sud, Brésil, États-Unis, Argentine, Espagne, France, Pologne, Allemagne, et Canada) dans les domaines de la santé et des services à la personne.

Il quitte son poste à Europ Assistance en [28].

Le , Martin Vial est nommé commissaire aux participations de l'État[29] et remplace Régis Turrini à compter du 24 août suivant[30].

Le 29 août 2016, il est nommé à la présidence de la SAS FSI-Equation[31].

Autres fonctionsModifier

De 1999 à 2004, il est également membre du Conseil économique et social et membre du Conseil stratégique des technologies de l'information placé sous l'autorité du Premier ministre.

DécorationsModifier

Martin Vial est chevalier dans les ordres nationaux de la Légion d'honneur et du Mérite.

PublicationsModifier

  • La Lettre et la Toile, Le Web, c'est la fin du papier ? ... et autres idées reçues sur internet, Albin Michel, 2000 (ISBN 9782226120786)
  • La Care Révolution, l’Homme au cœur de la révolution mondiale, éditions Nouveaux débats publics, 2008 (ISBN 9782916962030)
  • Participation à l'ouvrage du « Collectif », Empreintes Sociales, pour en finir avec le court terme[32], Odile Jacob, 2011 (ISBN 9782738126573)
En ligne

RéférencesModifier

  1. Sur les modalités de mise en œuvre de cette réforme, voir l'article sur le sujet dans wikipedia, en particulier la "méthode Quiles"
  2. Un des pères de la réforme des PPT, dans Le Monde, 21 décembre 2000
  3. voir dans wikipedia la Liste des ministres français de l'Équipement et/ou la Liste des ministres français des Transports
  4. JORF n°85 du 9 avril 1992 page 5262, Arrêté du 7 avril 1992 portant nomination de Martin Vial au cabinet du ministre NOR: PTTC9200204A
  5. « Claude Bourmaud, l’équilibriste de la cohabitation », Les Échos,‎ , p. 26 (ISSN 0153-4831)
  6. Claude Soula, « Claude Bourmaud : la cohabitation à La Poste », Le Nouvel Observateur,‎ , p. 89 (ISSN 0029-4713)
  7. Proposition entérinée par le Conseil des ministres du mercredi 20 décembre (Dépêche AFP 191418 DEC 00, revue de presse de La Poste, 20 décembre 2000, cf. Comité pour l'histoire de La Poste, p. 9)
  8. « Martin Vial à la tête de la Poste », sur le site de Libération,
  9. Profil Martin Vial, à la faveur de la gauche, dans Le Monde, 4 septembre 2002.
  10. Carole Guéchi, Martin Vial, Le Parisien, 9 septembre 2002
  11. Martin Vial : « Ma priorité, le travail collectif »,Les Échos, 28 septembre 2007
  12. Martin Vial : La Poste a fait mieux que tirer son épingle du jeu',Les Échos, 18 septembre 2002
  13. La Poste face à la concurrence sur la Toile, dans Le Monde interactif, 9 mai 2001.
  14. La Poste dévoile ses ambitions sur Internet, dans Le Monde, 24 août 2000.
  15. La Poste veut poursuivre son développement dans les services financiers, dans Le Monde, 17 février 2001.
  16. La Poste demande à devenir une banque comme les autres, dans Le Monde, article paru dans l'édition du 22 juillet 2001.
  17. La Poste souhaite se renforcer dans les services financiers, dans Le Monde, 22 juillet 2001.
  18. Décret du 21 septembre 2002 portant nomination d'un conseiller maître à la Cour des comptes NOR : ECOX0205920D, J.O du 22 septembre 2002
  19. Europ assistance passe le cap du milliard d'euros, dans L'argus de l'Assurance, 18 avril 2008.
  20. La nouvelle frontière des services à la personne, dans Les Échos, 22 janvier 2007.
  21. Agence nationale des Services à la personne
  22. Europ Assistance met le cap sur le « care », dans Les Échos, 12 février 2012.
  23. Dépendance, un nouveau contrat, dans Le Monde, 30 novembre 2006.
  24. Concevoir la société du 4e âge, dans L'argus de l'Assurance, 5 octobre 2012.
  25. http://www.le-collectif.net/ Pour en savoir plus
  26. Empreintes Sociales, pour en finir avec le court terme; Selon Christian Nibourel, « Il faut doter les entreprises d’instruments pour mesurer leur empreinte sociale et l’intégrer dans la mesure de leur performance globale. »,
  27. Entrepreneuriat social et empreinte sociale des entreprises, même combat!, dans Le Monde, 27 juin 2011.
  28. Martin Vial quitte Europ Assistance, Arfus de l'assurance, 5 mai 2014
  29. Décret du 31 juillet 2015 portant nomination du commissaire aux participations de l'Etat - M. VIAL (Martin)
  30. « Martin Vial vient porter assistance à l’Etat actionnaire », Le Monde, 24 août 2015
  31. Arrêté du 29 août 2016 portant nomination à la présidence de la société FSI-Equation (lire en ligne)
  32. Voir sur le-collectif.net.