Ouvrir le menu principal

Martin Lejéas-Carpentier

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir François Antoine Lejéas.
Martin Lejéas-Carpentier
Fonctions
Député
Membre du Sénat conservateur
Maire
Pair de France
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
AisereyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Enfant
Marie-Madeleine Lejéas (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

Martin Lejéas-Carpentier, né à Paris le , mort à Aiserey le , est un homme politique français.

BiographieModifier

Fils d'Antoine Lejéas, bourgeois de Paris et de Marie Anne Carpentier, il naît le à Paris.

Il est reçu avocat au parlement de Dijon à l'âge de vingt ans.

Au moment de la Révolution française, il est receveur général des fermes de cette ville.

En 1800, le gouvernement consulaire le nomme maire de Dijon, poste qu'il occupe deux ans. Élu le (6 germinal an X) par le Sénat conservateur député de la Côte-d'Or au Corps législatif. Il siège parmi les zélés partisans du régime impérial jusqu'au , époque à laquelle un décret de Napoléon l'appelle au Sénat conservateur.

Il fait encore partie de ce corps en 1814 mais il n'assiste pas à la séance où est votée la déchéance de l'empereur. La première Restauration ne l'appelle pas à la Chambre des pairs. Aux Cent-Jours, il y prend place le . Après Waterloo, il revient dans la Côte-d'Or et renonce à la politique.

Officier de la Légion d'honneur[1], il est également chancelier de la 6e cohorte.

Il meurt au château d'Aiserey le .

Sa fille, Marie Madeleine (1780-1827), épouse, le 21 mai 1801 à Dijon, Hugues Bernard Maret, duc de Bassano.

ArmoiriesModifier

Figure Blasonnement
Armes du 1er comte Lejéas et de l'Empire

De gueules, à un chevron d'or surmonté de deux étoiles en fasce d'argent ; franc-quartier de comte sénateur.[2],[1]

Notes et référencesModifier

  1. a et b Vicomte Albert Révérend (1844-1911), Armorial du Premier Empire : titres, majorats et armoiries concédés par Napoléon Ier, vol. 3, Paris, (4 vol. in 2) Au bureau de L'Annuaire de la noblesse, (lire en ligne)
  2. Nicolas Roret, Nouveau manuel complet du blason ou code héraldique, archéologique et historique : avec un armorial de l'Empire, une généalogie de la dynastie impériale des Bonaparte jusqu'à nos jours, etc..., Encyclopédie Roret, , 340 p. (lire en ligne)

AnnexesModifier