Ouvrir le menu principal

Marta Suplicy

politicienne brésilienne

Marta Suplicy
Illustration.
Marta Suplicy en 2012.
Fonctions
Sénatrice pour l'État de São Paulo
En fonction depuis le
(8 ans, 7 mois et 20 jours)
Successeur Romeu Tuma
15e ministre brésilienne de la Culture

(2 ans, 1 mois et 29 jours)
Président Dilma Rousseff
Gouvernement Rousseff
Prédécesseur Ana de Hollanda
Successeur Juca Ferreira
11e ministre brésilienne du Tourisme

(1 an, 2 mois et 11 jours)
Président Luiz Inácio Lula da Silva
Gouvernement da Silva
Prédécesseur Walfrido dos Mares Guia
Successeur Luis Barreto Filho
58e Maire de São Paulo

(4 ans)
Prédécesseur Celso Pitta
Successeur José Serra
Députée fédérale pour l'État de São Paulo

(4 ans)
Biographie
Nom de naissance Marta Teresa Smith de Vasconcelos Suplicy
Date de naissance (74 ans)
Lieu de naissance São Paulo (Brésil)
Nationalité Brésilienne
Parti politique PT (1981-2015)
PMDB/MBD (depuis 2015)
Conjoint Eduardo Suplicy (1965-2001)
Luis Favre (2003-2009)
Diplômée de Université pontificale catholique de São Paulo
Profession Sexologue

Marta Teresa Smith de Vasconcelos Suplicy née le 18 mars 1945 à São Paulo (Brésil), est une femme politique brésilienne. Membre du PT puis du PMDB, ancienne députée, ancienne maire de São Paulo et ancienne ministre, elle est sénatrice depuis 2011.

BiographieModifier

Sexologue de profession, elle a animé une émission de télévision sur la sexualité dans les années 1980[1].

Comme ministre de la Culture, elle créé des centres d'art et de sport (Centro de Artes e Esportes Unificados), qu'elle déploie dans tout le Brésil ainsi que le Vale-Cultura, une carte de crédit distribuée aux personnes touchant des bas revenus pour pouvoir acheter des produits culturels. Elle est également chargée de l'organisation des festivités culturelles en vue des Jeux olympiques d'été de 2016, qui se déroulent à Rio de Janeiro[1].

Vie privéeModifier

Entre 1965 et 2001, elle est mariée au sénateur Eduardo Suplicy ; ils ont trois fils. Ils divorcent et elle se remarie en 2003 avec le journaliste Luis Favre avant de divorcer à nouveau en 2009.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Benjamin Locoge, « Marta Suplicy, la mère des arts », Paris Match, semaine du 15 au 21 mai 2014, page 14.

SourcesModifier

Article connexeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :