Marron de Laguépie

nom d'un cultivar naturel de châtaignier

Marron de Laguépie
Image illustrative de l’article Marron de Laguépie
Arbre
Synonyme CA 109
Origine C. sativa obtenu au nord du Tarn, à l’est du Tarn-et-Garonne et à l’ouest de l’Aveyron.
Vigueur moyenne à forte
Port en boule
Mise à fruit rapide (4 à 5e année).
Productivité faible
Débourrement demi-tardif
Sensibilité Chancre de l'écorce, anthracnose.
Type de floraison Mésostaminée, un peu de pollen fertile
Date de floraison
Pollinisé par
Porte-greffe conseillé Maraval
Utilisation Marron de table
Fruit
Calibre gros
Forme elliptique courte à triangulaire, globuleuse, irrégulière
Couleur rouge acajou brillant
Cloisonnement > à 20 %
Maturité demi-tardive
Conservation à compléter
Epluchage tan non pénétrant
Saveur bonne à très bonne, chair très sucrée
Sources Châtaignes et marrons - Henri BREISCH - éditeur CTIFL - 1995

Marron de Laguépie est le nom d'un cultivar naturel de châtaignier qui doit son nom à la commune de Laguépie (Tarn-et-Garonne).

La variété est appelée à tort « marron » puisqu'elle donne plutôt des châtaignes cloisonnées.

Synonymes : Roussette, Rousse, grosse-rousse, rousse de Najac ou Burzette (dans la région de Burzet).

DescriptionModifier

Cette variété d'adaptation large a une belle couleur rouge acajou brillant, de taille moyenne et de très bonne qualité gustative.

UtilisationModifier

Elle est utilisée plutôt pour la consommation en frais grillée ou cuite à l’eau. C’est de par son calibre et son goût, la variété encore la plus commercialisée dans ses régions d’origine, sur les marchés locaux (Laguépie, Villefranche-de-Rouergue), mais aussi dans les régions parisienne et toulousaine.

La variété a été utilisée comme géniteur par l’INRA pour la production de nouvelles variétés hybrides par croisement avec le châtaignier japonais (Marlhac : SC118, SC116, SC117 …)

Notes et référencesModifier