Mark Ermler

chef d'orchestre

Mark Fridrikhovich Ermler (en russe : Марк Фридрихович Эрмлер), né à Leningrad (Union soviétique) le et mort à Séoul (Corée du Sud) le (à 69 ans)[1], est un chef d'orchestre soviétique et russe.

Mark Ermler
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
SéoulVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Colombarium du cimetière Vagankovo (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Genre artistique
Distinctions

BiographieModifier

Mark Ermler naît en 1932 de Vera Bakun, concepteur de décors pour le cinéma, et de Fridrikh Ermler, réalisateur. Il étudie le piano dès l'âge de cinq ans.

Sa première apparition en tant que chef d'orchestre au Théâtre Bolchoï date de 1957, dans une production de Cavalleria rusticana de Pietro Mascagni. Parmi ses autres engagements figure la première représentation du dernier opéra de Sergei Prokofiev, Histoire d'un homme véritable.

Ermler est surtout renommé pour sa conduite de ballets dont Le Lac des cygnes, Petrouchka, L'Oiseau de feu, La Belle au bois dormant et Casse-Noisette. Il a enregistré les trois ballets de Tchaïkovski ainsi que Roméo et Juliette de Sergei Prokofiev avec l'orchestre de la Royal Opera House à Covent Garden. Entre 1956 et 1996, il est régulièrement chef d'orchestre invité à l'Orchestre symphonique d'État de l'URSS pour l'art cinématographique qu'il dirigera pour vingt films. En 1985, il est premier chef invité au Royal Ballet, à Londres.

Mark Ermler meurt après une répétition avec l'Orchestre philharmonique de Séoul et est enterré à Moscou, au cimetière Vagankovo. Il laisse sa femme, Dina, et sa fille, Masha.

Filmographie partielleModifier

Notes et référencesModifier

  1. Mark Ermler. Conductor famed for work with the Bolshoi, David Nice, 23 avril 2002, sur le site du Guardian

Liens externesModifier