Marius Barroux

archiviste français

Marius Barroux est un archiviste et historien français, né à Paris le , et mort à Paris le .

Marius Barroux
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Enfants
André Barroux (d)
Robert Barroux (d)
Maxime Barroux (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Distinctions

BiographieModifier

Léon Marius Barroux est le fils d'Elphège Léon Barroux, attaché au cabinet du Préfet de la Seine, employé puis chef de bureau à la préfecture de la Seine, et de Mathilde Estelle Pruvost, modiste. Élève de l'École des chartes, il y obtient le diplôme d'archiviste paléographe en 1885 grâce à une thèse sur Jacques de Vitry, évêque d'Acre et historien de la cinquième croisade. Il a le temps de suivre les cours de l'École pratique des hautes études et d'obtenir une licence ès lettres et une licence en droit.

Il passe d'abord un an aux Archives nationales où il classe les papiers de Port-Royal et y découvre des actes inconnus relatifs à Pascal, puis est nommé aux Archives de la Seine le .

Il y passe toute sa carrière en réorganisant progressivement ce service, d'abord comme archiviste adjoint, puis comme archiviste en chef à partir du . Il prend sa retraite à la fin de 1928.

Il est un des membres fondateurs de la Société d'histoire de la pharmacie avec Eugène-Humbert Guitard, Ferdinand Brunot, Camille Bloch, Emmanuel Rodocanachi[1],[2] et un des directeurs de la publication du Dictionnaire de biographie française.

OuvragesModifier

  • L'accroissement des séries anciennes aux archives de la Seine de 1889 à 1896. État sommaire, Imprimerie de H. Bouillant, Saint-Denis, 1896 (lire en ligne)
  • Les sources de l'ancien état civil parisien. Répertoire critique, Honoré Champion éditeur, Paris, 1898 (lire en ligne)
  • avec Paul Dorveaux, Historique de la bibliothèque de l'École de pharmacie de Paris, suivi de l'Analyse du premier registre des archives de l'École de pharmacie, imprimerie Jacquin, Besançon, 1906
  • Essai de bibliographie critique des généralités de l'histoire de Paris, Honoré Champion éditeur, Paris, 1908 (lire en ligne)
  • avec Henri Lemoine, Archives du département de la Seine et de la ville de Paris. État par séries des documents antérieurs au mois de , Desfossés, 1925 ; 42 p.
  • Le département de la Seine et la ville de Paris. Notions générales et bibliographiques pour en étudier l'histoire, Imprimerie de J. Dumoulin, Paris, 1910 (lire en ligne)
  • Chartes antérieures a Saint Louis, 1112-1224, Archives du Département de la Seine et de la Ville de Paris, 1929 ; 29 p.
  • Les fêtes royales de Saint-Denis en , Les Amis de Saint-Denys, 1936 ; 116 p.

FamilleModifier

Marius Barroux s'est marié avec Lucie Candelot. De son mariage, il a eu :

  • André Barroux (1896-1951)[3], archiviste paléographe,
  • Robert Barroux (1899-1960)[4], archiviste paléographe,
  • Maxime Barroux (1908-1969), élève de l'École polytechnique, ingénieur civil de l'École nationale supérieure des télécommunications, il a été ingénieur général des télécommunications[5].

DistinctionsModifier

ReconnaissanceModifier

Une voie du 19e arrondissement de Paris porte son nom : allée Marius-Barroux

Notes et référencesModifier

  1. Thierry Lefebvre, La Société d'histoire de la pharmacie et ses soixante-dix fondateurs, dans Revue d'histoire de la pharmacie, 2003, Volume 91, no 340, p. 519-528 (lire en ligne)
  2. Thierry Lefebvre, Dictionnaire des fondateurs de la Société d'histoire de la pharmacie, dans Revue d'histoire de la pharmacie, 2003, Volume 91, no 340, p. 530 (lire en ligne)
  3. Cths : Barroux, André Louis Marius
  4. Cths : Barroux, Robert
  5. Maxime Barroux a publié dans la collection « Que sais-je » le livre Les émetteurs de radiodiffusion et de télévision, PUF, 1967.
  6. « Barroux, Léon Marius », base Léonore, ministère français de la Culture

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • André Lesort, Nécrologie. Marius Barroux, dans Bibliothèque de l'École des chartes, 1940, Volume 101, no 1, p. 255-260 (lire en ligne)
  • Pierre Debofle, "Une famille de chartistes parisiens, les Barroux (1862-1960)'", dans Bulletin de la Société de l'histoire de Paris et de l'Île-de-France, 1976, p. 191-209 (lire en ligne)

Liens externesModifier