Ouvrir le menu principal

Marine nationale tunisienne

branche des forces armées tunisiennes

Marine nationale tunisienne
Image illustrative de l’article Marine nationale tunisienne
Insigne de la Marine nationale tunisienne

Création 1958
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Allégeance Armée tunisienne
Branche Mer
Effectif 4 500
Commandant Amiral Abderraouf Atallah[1] (chef d'état-major)

La Marine nationale tunisienne est l'une des branches des forces armées tunisiennes. Elle est fondée en 1958, deux ans après que la Tunisie regagne son indépendance de la France.

HistoriqueModifier

À l'automne 1959, l'aviso Chevreuil, déclassé, est racheté par la Tunisie[2]. Il est remis par la France au gouvernement tunisien le dans le port de La Goulette[3]. Bâtiment de la jeune Marine nationale tunisienne, il est renommé Destour, puis utilisé comme navire-école[2].

ÉquipementsModifier

Elle bénéficie des équipements suivants[4] :

 
P510 Giscon
  • Bateaux lance-missiles
    • 3 Classe La Galite (Combattante-3), 56 m
      • P501 : La Galite
      • P502 : Tunis
      • P503 : Carthage
    • 3 P-48, 48 m
    • 6 Classe Albatros (type 143B), 58 m
      • P505 : Hamilcar (ex Sperber)
      • P506 : Hannon (ex Greif)
      • P507 : Himilcon (ex Geier)
      • P508 : Hannibal (ex Seeadler)
      • P509 : Hasdrubal (ex Habicht)
      • P510 : Giscon (ex Kormoran)
    • 3 Classe Bizerte (P-48), 48 m
      • P301 : Bizerte
      • P302 : Horria
      • P303 : Monastir
 
Patrouilleur V101
  • Patrouilleurs
    • 4 Haizhui, 35 m
    • 11 Socomena, 20 m
    • 5 Bremse, 23 m
      • Bullarija (G 36)
      • Sbeïtla (G 32)
      • Seleuta (G 39)
      • Kerkouane (G 38)
      • Utique (G 37)
    • 6 Kondor, 52 m
    • 4 Gabes, 13 m
    • 4 Rodman 38, 12 m
    • 6 patrouilleurs divers, 25 m
    • 4 patrouilleurs divers, 31 m
    • 1 P-13 Javier Quiroga (Classe Barceló), 36 m
 
Exercice conjoint Phoenix Express avec la United States Navy en 2015
  • Vaisseaux auxiliaires
    • 2 White Sumac, 41 m
      • A804 : Tabarka
      • A805 : Turgueness
    • 1 Agor (Robert D. Conrad), 67/64 m
    • 1 Wilkes (T-AGS-33), 87 m
    • 1 Aïn Zaghouan (Classe Simeto), 70m (ex A 5375 de la Marina militare)
    • 2 El Jem (Classe Aragosta ; ex A 5378 Aragosta et A 5381 Polipo de la Marina militare)
    • 1 remorqueur côtier, 35 m

RéférencesModifier

  1. « Nomination d’un nouveau chef d'état-major à la tête de la Marine tunisienne », sur businessnews.com.tn, (consulté le 29 mars 2018)
  2. a et b Grimaud 1995, p. 88.
  3. Documentation-française 1959, p. 34.
  4. « Données sur l'armée tunisienne »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur forcesdz.com
  5. a b et c « Parade militaire maritime : 2 patrouilleurs de haute-mer entrent en exploitation », sur leaders.com.tn, (consulté le 3 décembre 2018)
  6. « Le président de la République inaugure la frégate Al-Istiqlal », sur espacemanager.com, (consulté le 29 mars 2018)

BibliographieModifier