Ouvrir le menu principal

Marine Johannès

joueuse de basket-ball française

Marine Johannès
Image illustrative de l’article Marine Johannès
Marine Johannès en équipe de France en février 2018.
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (24 ans)
Lisieux, Calvados
Taille 1,77 m (5 10)
Situation en club
Club actuel Drapeau : France Tango Bourges Basket
Numéro 23
Poste Arrière
Carrière universitaire ou amateur
2003-2007
2007-2013
Pont-l’Évêque
USO Mondeville
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016-2017
2017-2018
Mondeville
Mondeville
Mondeville
Mondeville
Mondeville
Bourges
Bourges
00
03,3
03,2
05,5
14,2[1]
06,1
12,4[2]
Sélection en équipe nationale **
2015-Drapeau : France France (41 sél.)288[3]

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Marine Johannès[4], née le à Lisieux (Calvados), est une joueuse internationale de basket-ball française évoluant au poste d'arrière avec un jeu assez atypique de joueuse d'instinct particulièrement créative ballon en mains[5],[6].

Sommaire

BiographieModifier

Comme Nicolas Batum, elle est issue du club de Pont-l'Évêque et repérée en poussines par Samuel Vallée qui la fait rejoindre Mondeville : « Elle transpirait le basket, elle ne vivait que pour le basket. Elle était capable de faire des dribbles dans le dos et des passes aveugles, autant de choses très rares à cet âge. » Pourtant, elle ne confirme son potentiel qu'à 15 ans en cadettes avec une équipe qui remporte tous les titres en jeu : championne de France UNSS, championne de France cadettes, vainqueur de la Coupe de France cadettes. Malgré trop de pertes de balle, elle joue parfois avec l'équipe pro marquant ainsi 7 points en 2012-2013 face à Bourges, marquant Céline Dumerc qui dit d'elle : « Elle ne fait pas très physique mais elle est très rapide et elle a un crossover très intéressant. En plus, elle pique plein de ballons. » Le coach Hervé Coudray la juge favorablement « C'est avant tout une joueuse talentueuse offensivement parce que c'est d'abord une passionnée. Sa plus grande qualité, c'est de bien sentir le jeu. Elle respire le basket », mais elle reste trop irrégulière. Elle gagne en maturité en équipe de France à l'été 2014 en étant élue meilleure arrière du championnat d'Europe et en marquant les paniers décisifs de la victoire en demi-finale face à la Serbie. Le nouveau coach Romain L'Hermitte la responsabilise : « Depuis début janvier [2014], elle s'installe comme une vraie sixième joueuse (...) elle est moins fantasque. Surtout, elle devient un très bon défenseur. » Elle a en effet un grand sens de l'anticipation.

Son équipière Kristen Sharp est élogieuse : « Je ne vois pas d'autres joueuses. Elle a un plus, un talent qui ne s'apprend pas, quelque chose en elle. Son sens du basket est incroyable (...) C'est une fille qui peut faire le show, du spectacle, une fille qui peut enflammer une salle[7]. » Lors de l'Open LFB 2014, elle est une des actrices du retour de Mondeville dans le troisième quart-temps (10-33) avec un total de 14 points, 5 rebonds, 5 passes, 2 contres et 21 d'évaluation[8]. Son coach Romain L’Hermitte la compare au MVP NBA 2015 Stephen Curry : « Ils ont le même style de jeu, Marine joue comme un garçon. Il n‘y a pas son équivalent en France, même en Pro A chez les hommes. Même s‘ils sont plus physiques, personne n‘est capable de prendre des tirs comme elle (...) Marine ne fait pas le même basket que les autres. Quand elle joue, c‘est de l‘art. Elle a une aisance incroyable avec un ballon. C‘est le petit Mozart du basket français, elle récite des mélodies [6] ». Avant d'ajouter : « Quand elle est inspirée et en confiance, elle est inarrêtable. » [9]

Sa coéquipière en club et en équipes de France Lysa Millavet « ses passes, sa vision du jeu, ses tirs sur un pied, tout est impressionnant. Personne d‘autre ne fait ça ! Même à l‘entraînement, ce qu‘elle fait n‘est jamais simple ».

Durant l'été 2015, elle est un des éléments majeurs de l'équipe de France U20 (10,6 points, 4,3 rebonds et 3,1 passes décisives en moyenne par match). Ses deux premières sorties en 2015-2016 - 11 points, 4 rebonds et 3 passes décisives contre Toulouse puis 22 points à 8/9 aux tirs (dont 4/4 à 3 points) et 5 passes décisives face à Charleville-Mézières lui permettent d'obtenir une première sélection en équipe de France[5]. Pour sa première sélection, elle inscrit 15 points face aux Pays-Bas[10]. Ces premières sélections sont l'occasion d'un reportage dans l'émission télévisée Stade 2[11].

En avril 2016, Bourges annonce son transfert pour les trois saisons à venir[12] : « Je suis très contente d'avoir cette opportunité car Bourges fait partie des meilleurs clubs français. J'avais envie de jouer une Coupe d'Europe(...) J'en ai parlé avec mon entraîneur, Romain L'Hermitte. Mais aussi avec Sandra Dijon-Gérardin qui connaît très bien le club. Elle m'a dit que pour progresser et gagner des titres, le mieux serait d'aller à Bourges[13]. ». Elle est élue seconde meilleure joueuse française de la saison 2015-2016[14].

Sélectionnée en équipe de France pour les Jeux de Rio, elle se fait remarquer après une montée en régime progressive pendant le tournoi par quelques actions de grande classe face aux États-Unis dont un dribble en cross-over suivi d’un pas stepback et d’un panier à trois points qui mystifie Maya Moore pour 13 points au total[11].

À partir d'avril 2018, elle fait partie de la commission des athlètes, une instance de dix-huit sportifs présidée par Martin Fourcade qui va travailler à la préparation concrète des Jeux olympiques et paralympiques de 2024[15].

En mars 2019, la franchise des New-York Liberty annonce que Marie Johannès participera à la saison de WNBA 2019 à partir du 24 mai[16]. Quelques jours plus tard, le Lyon ASVEL Féminin annonce la signature pour trois ans de Marine Johannès[17].

ClubsModifier

Saisons Équipe Pays
2003-2007 Pont-l’Évêque   France
2007-2016 USO Mondeville   France
2016 Tango Bourges Basket   France

PalmarèsModifier

En clubModifier

Équipe nationaleModifier

Équipe nationale de jeunesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Marine Johannes », Ligue féminine de basket (consulté le 9 août 2016)
  2. (en) « Bourges Basket », fiba.basketball (consulté le 21 mai 2018)
  3. au 31 juillet 2018Gabriel Pantel-Jouve, « ABY GAYE FORFAIT POUR LA COUPE DU MONDE 2018 », bebasket.fr, (consulté le 2 août 2018)
  4. L’accent est confirmé par le profil FIBA Europe ainsi que par les comptes tenus par la joueuse sur les réseaux sociaux.
  5. a et b Vincent Thiollière, « Le phénomène Marine Johannès », bebasket.fr, (consulté le 11 octobre 2015)
  6. a et b Grégory Maucorps, « Basket. Marine Johannes, la Mozart du basket français », libertebonhomme.fr/, (consulté le 5 décembre 2015)
  7. Aline Chatel, « Marine Johannes, une pépite en devenir », sportacaen.fr, (consulté le 3 janvier 2014)
  8. « Open Jour 1: Tarbes fait le job, Arras se fait peur dans les dernières secondes et Marine Johannes fait exploser Lyon », lattesmontpellier-basket.com (consulté le 3 janvier 2015)
  9. Assia Hamdi, « L’éclosion de Marine Johannès, talent du basket tricolore », Les Sportives Magazine,‎ (lire en ligne, consulté le 8 octobre 2018)
  10. « Marine Johannes, elle n'a pas de limite ! », lepaysdauge.fr, (consulté le 5 décembre 2015)
  11. a et b Clément Guillou, « JO 2016 : en un dribble, Marine Johannès, 21 ans, devient l’attraction du basket féminin français », lemonde.fr, (consulté le 20 août 2016)
  12. 2 avril 2016, « Transfert : révélation de la saison, Marine Johannes quitte Mondeville pour Bourges », lequipe.fr (consulté le 3 avril 2016)
  13. Michaël Nicolas, « Marine Johannes évoque son arrivée dans le Cher, la saison prochaine », leberry.fr, (consulté le 28 mai 2016)
  14. « AMEL BOUDERRA, LATOYA WILLIAMS ET ALIX DUCHET MVP DE LA SAISON », bebasket.fr, (consulté le 29 avril 2016)
  15. « Organisation des JO 2024 : 18 sportifs français appelés à la Commission des athlètes menée par Martin Fourcade », sur francetvinfo.fr,
  16. « WNBA : Marine Johannès s'engage avec New York », sur L'ÉQUIPE (consulté le 3 avril 2019)
  17. « Transferts : Marine Johannès à Lyon-ASVEL pour trois saisons », sur L'ÉQUIPE (consulté le 3 avril 2019)
  18. Gaëtan Delafolie, « BOURGES RENOUE AVEC LA COUPE », bebasket.fr, (consulté le 22 avril 2017)
  19. Gaëtan Delafolie, « À L'EXPÉRIENCE, BOURGES S'OFFRE LA COUPE UNE 10E FOIS », bebasket.fr, (consulté le 21 avril 2018)
  20. Arnaud Dunikowski, « Jamais deux sans trois pour Bourges », sur ffbb.com, (consulté le 11 mai 2019)
  21. Gabriel Pantel-Jouve, « BOURGES RETROUVE LE TITRE DE CHAMPION DE FRANCE ! », bebasket.fr, (consulté le 26 mai 2018)
  22. « Les Bleues s'inclinent en finale », sur FFBB, (consulté le 26 juin 2017)
  23. (en) « Romero Leads All-Star Five », FIBA, (consulté le 12 juillet 2015)
  24. Émile Vaizand, « Euro U20 (F) : Les Bleuettes (aussi) en argent », bebasket.fr, (consulté le 12 juillet 2015)
  25. a b c d et e « Marine Johannes », Ligue féminine de basket (consulté le 6 janvier 2014)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :