Ouvrir le menu principal

Marie-Laure Denis

haute fonctionnaire française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Denis.
Marie-Laure Denis
Marie-Laure Denis.jpg
Marie-Laure Denis en 2019.
Fonctions
Présidente
Commission nationale de l'informatique et des libertés
depuis le
Conseillère d'État
depuis
Maîtresse des requêtes au Conseil d'État
-
Auditrice au Conseil d'État
-
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Marie-Laure BernardVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activité
Père
Jean-René Bernard (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Autres informations
Distinctions

Marie-Laure Denis est une haute fonctionnaire française. Conseillère d’État, elle est présidente de la CNIL depuis février 2019.

Biographie professionnelleModifier

Marie-Laure Denis étudie à l’Institut d’études politiques de Paris, puis à l’École nationale d’administration jusqu’en 1991[1], d'où elle sort au Conseil d'Etat. Elle occupe diverses fonctions auprès de la mairie de Paris (directrice de cabinet pour Jean Tiberi entre 1995 et 1998)[2], de l’IEP de Paris, de l’École nationale de la magistrature et de ministères entre 2002 et 2004 (dans le gouvernement Raffarin, directrice adjointe du cabinet du ministre de la santé Jean-François Mattei, puis directrice du cabinet du ministre délégué à la famille Christian Jacob)[1],[3]. En mars 2004, elle rejoint le Conseil supérieur de l’audiovisuel, elle y est présidente du groupe radio[2] ; elle quitte le CSA en 2010 pour intégrer l’Arcep à partir de janvier 2011[1].

En janvier 2019, elle est pressentie pour prendre la tête de la Commission nationale informatique et libertés sur proposition de l’Élysée[4] ; sa nomination est validée par le parlement le 31 janvier[5], et elle succède à compter du 2 février à Isabelle Falque-Pierrotin[6]. Cette désignation est la première à intervenir en suivant la nouvelle procédure, qui accroît la dépendance de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (France) vis-à-vis de l'exécutif en retirant au collège de ses commissaires le pouvoir de choisir eux-mêmes, parmi leurs membres, leur président[7].

Biographie familialeModifier

Marie-Laure Denis, née Bernard, est la fille de l'inspecteur des Finances Jean-René Bernard, ancien Secrétaire général adjoint de l'Élysée (1973-1974). Elle est mariée à Jean-Pierre Denis, inspecteur des Finances, lui-même ancien Secrétaire général adjoint de l'Élysée (1995-1998), à présent banquier[8].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Communication de l'ARCEP : Marie-Laure Denis est nommée membre de l'Autorité. », sur Arcep, (consulté le 4 février 2019)
  2. a et b Marie Turcan, « Qui est Marie-Laure Denis, la nouvelle présidente de la CNIL ? - Politique », sur Numerama, (consulté le 4 février 2019)
  3. « Marie-Laure Denis officiellement nommée à la tête de la CNIL », sur Libération.fr (consulté le 16 février 2019)
  4. Martin Untersinger, « Marie-Laure Denis, la candidate de l’Elysée pour la CNIL », LeMonde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 4 février 2019)
  5. Martin Untersinger, « Faire respecter le RGPD, principale mission de Marie-Laure Denis, nouvelle présidente de la CNIL », LeMonde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 4 février 2019)
  6. Décret du 31 janvier 2019 portant nomination de la présidente de la Commission nationale de l'informatique et des libertés - Mme DENIS (Marie-Laure) (lire en ligne)
  7. Article 9 de la loi 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, dans sa rédaction issue de l'article 1 de l'ordonnance no 2018-1125 du 12 décembre 2018 prise en application de l'article 32 de la loi no 2018-493 du 20 juin 2018 relative à la protection des données personnelles et portant modification de la loi no 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés et diverses dispositions concernant la protection des données à caractère personnel
  8. https://www.liberation.fr/portrait/1997/01/15/jean-pierre-denis-36-ans-actuel-secretaire-general-adjoint-de-l-elysee-en-attendant-mieux-dans-le-pr_194101

Liens externesModifier