Ouvrir le menu principal

Marianne Alphant

romancière et critique littéraire française
Marianne Alphant
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Marianne Alphant, née en 1945, est une essayiste, romancière et critique littéraire française.

BiographieModifier

Normalienne (Sèvres, 1964) et agrégée de philosophie, Marianne Alphant travaille pour le journal Libération de 1983 à 1992. Elle dirige les « Revues parlées » du Centre Georges-Pompidou de 1993 à 2010.

Essayiste, elle a publié des études critiques sur les Pensées de Pascal et sur la série des Cathédrales de Rouen de Claude Monet, peintre auquel elle a consacré plusieurs ouvrages biographiques.

ŒuvreModifier

RomansModifier

  • 1975 : Grandes « O », Gallimard
  • 1978 : Le Ciel à Bezons, Gallimard
  • 1983 : L’Histoire enterrée, POL

EssaisModifier

  • 1998 : Pascal : tombeau pour un ordre, Hachette Littératures
  • 2001 : Explications. Entretiens avec Pierre Guyotat, éditions Léo Scheer
  • 2001 : L'Apparition à Marie-Madeleine, (écrit en collaboration avec Guy Lafon et Daniel Arasse), Desclée de Brouwer
  • 2007 : Petite Nuit, POL[1]
  • 2010 : Cathédrale(s) de Rouen : Claude Monet, éditions Point de vues
  • 2013 : Ces choses-là, POL

BiographiesModifier

  • 1990 : Monet entre Seine et jardin : les années d'Argenteuil, Ville d'Argenteuil
  • 1993 : Monet : une vie dans le paysage, Hazan
  • 1994 : Claude Monet en Norvège, Hazan

RéférencesModifier

  1. Béatrice Nodé-Langlois, "Petite nuit" de Marianne Alphant, La Critique parisienne, n°59, avril 2008.

Liens externesModifier