Maria Anna Theresa Vasa

princesse polonaise morte à l'age de 1 an

Maria Anna Theresa Vasa (-), est une princesse polonaise membre de la dynastie Vasa.

Maria Anna Teresa Wazówna
Schultz Maria Anna Teresa Vasa.jpg
Titre de noblesse
Princesse
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à un an)
VarsovieVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
John Sigismund (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Ordre religieux
Ordre des Moniales de la bienheureuse Vierge Marie du Mont-Carmel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Elle est née à Varsovie, l'aînée des enfants et la seule fille de Jean II Casimir Vasa, roi de Pologne et grand-duc de Lituanie, et de son épouse Louise-Marie de Gonzague. Elle est destinée au Carmel mais meurt à l'âge d'un an.

BiographieModifier

Maria Anna Theresa Vasa est née à Varsovie le . Elle est l'aînée des enfants (et la seule fille) de Jean II Casimir Vasa, roi de Pologne et grand-duc de Lituanie, et de son épouse Louise-Marie de Gonzague. Le baptême solennel de la princesse a lieu le dans la cathédrale Saint-Jean de Varsovie. Le sacrement est célébré par Maciej Lubienski, Primat de Pologne. Les parrains et marraine de l'enfant sont Ferdinand III de Habsbourg (un proche du prince Charles Ferdinand Vasa) et sa jeune épouse Éléonore de Nevers-Mantoue (une proche de la princesse Theodora Christine Sapieha), ainsi que le pape Innocent X (représenté par le Nonce Giovanni de Torres).

La jeune Maria Anna est destinée dès sa naissance à entrer dans l'Ordre du Carmel, ses parents, très catholiques, en ayant fait le projet pour elle. Alors que l'on se prépare à entamer son éducation, elle décède subitement à Varsovie, âgée de treize mois.

Les funérailles de Maria Anna ont lieu le dans l'église des carmélites à Varsovie. La petite princesse est enterrée dans un habit de carmélite[1] sous le grand autel de l'église. Sa dépouille va ensuite subir plusieurs déplacements. En 1652, ses restes sont placés dans un cercueil d'or, et transférés dans l'église du Saint-Esprit. En 1663 elle est placée sous l'autel du couvent des Carmélites dans le vieux Palais Kazanowski (où se trouve aujourd'hui le Centre de bienfaisance Res Sacra Miser).

BibliographieModifier

  • (pl) Wdowiszewski Z., Genealogia Jagiellonów i Domu Wazów w Polsce, Kraków 2005, s. 238–239.
  • (pl) Ochmann-Staniszewska S., Dynastia Wazów w Polsce, Warszawa 2006, s. 205–208, 234–239.
  • (pl) Żołądź-Strzelczyk D., Dziecko w dawnej Polsce, Poznań 2007, s. 91, 234, 250.

Notes et référencesModifier

  1. Pour marquer le vœu de ses parents. Cela explique l'iconographie particulière de la petite princesse : une très jeune enfant vêtue d'un habit de carmélite.

SourcesModifier

Liens externesModifier