Ferdinand III (empereur du Saint-Empire)

empereur du Saint-Empire (1637-1657)
(Redirigé depuis Ferdinand III de Habsbourg)

Ferdinand III
Illustration.
Portrait de Ferdinand III par Frans Luycx (en), Musée d'histoire de l'art de Vienne.
Titre
Empereur du Saint-Empire

(20 ans, 1 mois et 18 jours)
Couronnement
Prédécesseur Ferdinand II
Successeur Léopold Ier
« Roi des Romains »

(16 ans, 5 mois et 9 jours)
Élection
Prédécesseur Ferdinand II
Successeur Ferdinand IV
Roi de Bohême

(29 ans, 4 mois et 12 jours)
Couronnement à Prague
Prédécesseur Ferdinand II
Successeur Léopold Ier
Roi de Hongrie

(31 ans, 3 mois et 25 jours)
Couronnement à Sopron
Prédécesseur Ferdinand II
Successeur Léopold Ier
Archiduc d'Autriche

(20 ans, 1 mois et 18 jours)
Prédécesseur Ferdinand II
Successeur Léopold Ier
Biographie
Dynastie Maison de Habsbourg
Nom de naissance Ferdinand-Ernest von Habsburg
Date de naissance
Lieu de naissance Graz
Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Blason du duché de Styrie Duché de Styrie
Date de décès (à 48 ans)
Lieu de décès Vienne
Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Drapeau de l'Autriche Archiduché d'Autriche
Sépulture Crypte des Capucins
Père Ferdinand II
Mère Marie-Anne de Bavière
Conjoint Marie-Anne d'Autriche
Marie-Léopoldine d'Autriche
Éléonore de Nevers-Mantoue
Enfants Ferdinand-François
Marie-Anne d'Autriche
Philippe-Auguste
Maximilien-Thomas
Léopold Red crown.png
Marie
Charles-Joseph
Marie-Thérèse-Josèphe
Éléonore
Marie-Anne-Josèphe
Ferdinand

Signature de Ferdinand III

Ferdinand III (empereur du Saint-Empire)
Souverains du Saint-Empire

Ferdinand Ernest de Habsbourg, dit Ferdinand III, né le à Graz, dans le duché de Styrie, et mort le , à Vienne. Il est roi de Hongrie (1625), roi de Bohême (1627), roi des Romains (1636), archiduc d'Autriche (1637) et Empereur élu du Saint-Empire romain germanique (1637).

FamilleModifier

Ferdinand est le troisième fils de Ferdinand II (1578-1637), Empereur élu du Saint-Empire, et de Marie-Anne de Bavière (1574-1616).

Son père est le fils de Charles II de Styrie (1540-1590), archiduc d'Autriche intérieure, et de Marie-Anne de Bavière (1551-1608).

Sa mère est la fille de Guillaume V le Pieux (1548-1626), duc de Bavière, et de Renée de Lorraine (1544-1602).

Il a deux frères aînés, Charles (1603-1603) et Jean-Charles (1605-1619), à la mort desquels il devient héritier des domaines paternels.

Archiduc héritier puis roi des RomainsModifier

L'année 1619 marque un tournant majeur, tant pour la dynastie des Habsbourg que pour l'Empire. La Guerre de Trente Ans, entamée l'an passé, ravage déjà les États-membres du Saint-Empire romain.

Le 20 mars, l'Empereur Matthias Ier (1557-1619) s'éteint sans descendance. Mais avant de mourir, celui-ci a désigné pour lui succéder son cousin, l'archiduc d'Autriche intérieure, qui est élu Empereur du Saint-Empire romain germanique sous le nom de Ferdinand II.

Le 26 décembre, Jean-Charles de Habsbourg, héritier de Ferdinand II, disparaît à l'âge de quatorze ans. Son frère, Ferdinand Ernest, devient à son tour archiduc héritier, à l'âge de onze ans.

Éduqué et instruit dans la religion catholique par les Jésuites, c'est tout naturellement que le prince se range du côté impérial contre les protestants et les adversaires des Habsbourg.

En 1634, il bat les Suédois à la bataille de Nördlingen en compagnie de son cousin espagnol, Don Fernando (le cardinal-infant), et assisté du général Matthias Gallas.

Il participe à la négociation du traité de Prague, l'année suivante.

Le 22 décembre 1636, Ferdinand est élu roi des Romains. Dans les faits, s'il ne meurt pas avant son père, lui aussi, il est dès lors tout désigné pour être le prochain Empereur du Saint-Empire.

Empereur du Saint-EmpireModifier

Le 15 février 1637, Ferdinand II s'éteint à son tour, incapable d'avoir pu régler le conflit entamé sous le règne de son cousin. Ferdinand Ernest de Habsbourg est élu Empereur du Saint-Empire romain sous le nom de Ferdinand III.

Malgré son désir d'aboutir à une paix rapide, il poursuit la guerre durant les onze années qui suivent. Le fait de combattre des ennemis nombreux (notamment les Suédois, commandés par le général Carl Gustaf Wrangel, et leurs alliés français menés par Baner, Turenne et le Grand Condé), occasionne de nombreux revers qui affaiblissent progressivement l'Empire et la dynastie.

Vaincu, il signe les traités de Westphalie et de Münster avec la France, ainsi que le traité d'Osnabrück avec la Suède, le 24 octobre 1648. C'est la fin de la Guerre de Trente Ans.

L'Empire échappe à la tentative de centralisation de l'Empereur, et la Maison des Habsbourg perd son influence sur l'ensemble des États-membres. De plus, il est contraint d'abandonner tout soutien à son cousin, Philippe IV le Grand (1605-1665), roi d'Espagne, désormais seul face aux armées françaises.

L'Empereur parvient néanmoins à conserver le principe électif du trône impérial au sein de sa famille, et à faire élire et couronner son fils aîné, Ferdinand François de Habsbourg (1633-1654), roi des Romains, en 1653. Malheureusement, celui-ci meurt l'année suivante.

Il meurt 2 avril 1657, à Vienne, laissant à son fils, Léopold de Habsbourg (1640-1705), une situation complexe et un Empire vulnérable.

Alliances et postéritéModifier

Le 26 janvier 1631, il épouse sa cousine Marie-Anne d'Autriche (1606-1646), infante d'Espagne, fille de Philippe III, roi d'Espagne et de Portugal, et de Marguerite d'Autriche-Styrie. Ils ont six enfants :

Le 2 juillet 1648, il épouse Marie-Léopoldine d'Autriche (1632-1649) fille de Léopold V d'Autriche-Tyrol, comte et électeur du Tyrol et de Claude de Toscane. Ils ont un enfant :

Le 30 avril 1651, il épouse Éléonore de Nevers-Mantoue (1628-1686), fille de Charles II de Nevers-Mantoue, duc de Mayenne et de Marie de Mantoue. Ils ont quatre enfants  :

AscendanceModifier

 
Thaler d'Augsbourg à l'effigie de Ferdinand III, 1641. Description revers : Vue de la ville d’Augsbourg sous un ange ; une pomme de pin sur une colonne accosté du millésime 1641 contenu dans un fleuron.

NotesModifier


Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • William Coxe, Histoire de la maison d'Autriche depuis Rodolphe de Habsbourg jusqu'à la mort de Léopold II (1218-1792), 1810. [lire en ligne]

Liens internesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :