Marguerite Henry-Rosier

Marguerite Henry-Rosier
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
DoleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Marguerite Henry Rosier (1877-1962) née Émilie Joséphine Marguerite Bouin le à Dole et morte le dans la même ville, est une femme de lettres française.

BiographieModifier

Romancière, poète, historienne elle était mariée à Henri Rosier, entrepreneur en tannerie à Dôle ; elle était jurée du prix Louis Pergaud, membre de Société des Gens de Lettres, présidente de l'association des amis jurassiens de Lamartine[1].

ŒuvresModifier

  • Celle qui passe (Plon-Nourrit, 1911)
  • L'humble souffrance : les enfants, les vieux (La Revue hebdomadaire, , lire en ligne disponible sur Gallica)
  • Le chagrin sous les vieux toits, recueil de nouvelles (E. de Boccard, 1918)
  • Gilbert Tiennot (B. Grasset, 1920)
  • Un printemps de jeunesse : Lamartine dans le Jura (La Revue hebdomadaire, ) Lire en ligne
  • Le monde est à toi (A. Lemerre, 1929)
  • La jeunesse de Charles Nodier (Revue de France, )
  • La vie de Charles Nodier (Gallimard 1931)
  • Prestiges de Rome ; dessins de Chapelain-Midy (Maison de la Bonne Presse, 1936)
  • Rouget de l'Isle (Gallimard, 1937)
  • La dame du lac (Paris, impr.-édit. G. Enault 77, rue de Rennes, 1938)
  • Franche-Comté (Paris, F. Lanore, 1939)
  • Dans la barbarie mérovingienne : saint Colomban (Éditions Spes, 1950) Télécharger
  • Mesure de la joie, recueil de poèmes (Éditions du Dauphin, 1951)
  • L'Écolier de Brienne (F. Lanore, 1957)
  • Le jeune Molière (F. Lanore, 1958)
  • La jeunesse de Pasteur (Luçon, impr. S. Pacteau, 1960)
  • Les prouesses d'Achille (Luçon, impr. S. Pacteau, 1960
  • Vercingétorix ; illustrations de Henri Dimpre (F. Lanore, 1961)
  • La ronde des jours (Plon-Nourrit, sans date)
  • Le mariage de Nodier, comédie inédite (ms. 463 BM. de Dole)

Quelques poèmes

Distinctions et postéritéModifier

Prix de l’Académie française

  • 1921 Prix Montyon pour Gilbert Tiennot
  • 1938 Prix Montyon pour Rouget de Lisle
  • 1953 Prix Paul Labbé-Vauquelin pour Mesure de la joie[2]
  • Création du prix Marguerite Henry Rosier pour le meilleur recueil de poésie
  • Une rue de Dole porte son nom

Notes et référencesModifier

  1. André Besson Madame Marguerite Henry-Rosier (La nouvelle revue franc-comtoise, 1962, n° 25, pages 28 à 31
  2. Académie française