Malatesta da Verucchio

condottiere italien
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Malatesta.

Malatesta da Verucchio (né en 1212 à Verucchio, dans l'actuelle Émilie-Romagne, mort en 1312 à Rimini) était un célèbre condottiere, le fondateur de la puissante famille des Malatesta.

BiographieModifier

Malatesta da Verucchio était le fils de Malatesta Malatesta et de Adelasia, faisait partie de la branche Verrucchio de la famille Malatesta. Il se maria avec Concordia Pandolfini et eurent cinq enfants :

et en secondes noces avec Margarette Palnieri Monselice en 1266 et eurent trois enfants :

  • Madeleine ;
  • Simone ;
  • Pandolfo, 1266-1326.

Malatesta da Verucchio était à l'origine le chef du parti guelfe en Romagne ainsi que podestà (magistrat en chef) de Rimini (1239-1249).

En 1295, il devint maître de Rimini en tuant les membres de la famille gibeline les Parcitati et leur chef Montagna.

Il est cité par Dante en tant que Vieux tyrant Mastiff[1], son fils aîné était Gianciotto Malatesta, célèbre pour la tragédie de 1285, rapportée par Dante dans l’Enfer, dans lequel, ayant découvert l'adultère, il tue sa femme Francesca da Polenta et son jeune frère Paolo ; un troisième fils, Malatestino Malatesta, est le Mastin nouveau qui assassine les deux meilleurs de Fano[2].

Mort centenaire, Malatesta de Verucchio a été remplacé comme seigneur de Rimini par son autre fils Malatestino Malatesta.

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Enfer XXVII, vers 46-48
  2. Enfer XVIII, vers 76-84