Ouvrir le menu principal

Condottière

chef d'une armée de mercenaires

Apparus en Italie au Moyen Âge, les condottières ou, en italien condottieri, condottiero au singulier (« mercenaires », de l'italien condotta, contrat de louage), ou capitano di ventura[1] sont des chefs d'armées de mercenaires.

Sommaire

HistoireModifier

Soldats réguliers démobilisés ou nobles en mal de gloire, ils mettent leur art de la guerre au service d'États. Leurs services sont généralement rémunérés en espèces, et parfois en terres et titres.

D'après leur condotta (engagement en italien, d'après le Larousse ou troupe conduite, commandée, d'après le Trésor de la langue française), les condottières doivent fournir soldats, matériel militaire et commandement. Ils se multiplient à la faveur de la lutte entre guelfes et gibelins. Bien souvent, leur puissance devient telle qu'ils peuvent prendre le contrôle de la ville qu'ils servent.

Les condottières s'épargnent mutuellement : tandis qu'ils rançonnent les habitants des pays vaincus et réclament des sommes importantes pour prix de leurs services, ils se renvoient généralement leurs prisonniers sans rançon.

Condottieri célèbresModifier

XIIIe siècleModifier

XIVe siècleModifier

XVe siècleModifier

 
Palazzo d'Accursio, Portrait d'un gonfalonier par Artemisia Gentileschi , 1622.

XVIe siècleModifier

XVIIe siècleModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. (it) « capitano di ventura nell'Enciclopedia Treccani », sur www.treccani.it (consulté le 1er février 2019)
  2. François Lebrun, Le 17e siècle, Paris, Armand Colin, , 431 p. (ISBN 978-2-200-28970-6), p. 88-94

Lien externeModifier