Ouvrir le menu principal

Makoto Ōoka

poète japonais
(Redirigé depuis Makoto Ooka)
Makoto Ōoka
Ooka Makoto Kotoba Museum.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
ShizuokaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
大岡信Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Hiroshi Ōoka (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Fukase Saki (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Aki Ōoka (d)
Akira Ōokaa (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions
Prix Asahi ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Liste détaillée

Makoto Ōoka (大岡 信, Ōoka Makoto?), né le à Mishima dans la préfecture de Shizuoka et mort le [1], est un poète et critique littéraire japonais.

Sommaire

BiographieModifier

Natif de la préfecture de Shizuoka, Makoto Ōoka étudie la littérature japonaise à l'université de Tokyo et enseigne plus tard la littérature à l'université de Meiji. De 1979 jusqu'en 2007, il publie sept jours sur sept sans interruption la rubrique de poésie en une du Asahi Shinbun dans un style ancien et traditionnel[2]. Ses poèmes, pièces de théâtre, scénarios de films d'art et essais, ses critiques littéraires sont publiés dans le PEN club japonais dont il est un temps président. Il reçoit l'ordre du mérite en 2003.

Œuvres (sélection)Modifier

  • Kioku to genzai (1956)
  • Tódzsi no kakei (1969)
  • Ki no Curajuki (1971)
  • Nihon siika kikó (1978)
  • Oriori no uta (1979)
  • Dans l'océan du silence, édition trilingue français / japonais / anglais, avec des encres de Claude Garanjoud, édition Voix d'encre, 1998.

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. (ja) « 訃報:大岡信さん死去、86歳 詩人「折々のうた」 », sur 毎日新聞 (consulté le 5 avril 2017).
  2. (en) William H. Honan, « Why Millions in Japan Read All About Poetry », New York Times, 6 mars 2000.

Liens externesModifier