Luke Walton

joueur et entraîneur de basket-ball américain

Luke Walton
Image illustrative de l’article Luke Walton
Luke Walton en décembre 2008
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (41 ans)
San Diego, Californie
Taille 2,03 m (6 8)
Poids 107 kg (235 lb)
Situation en club
Poste Entraîneur
Carrière universitaire ou amateur
1999-2003 Wildcats de l'Arizona
Draft de la NBA
Année 2003
Position 32e
Franchise Lakers de Los Angeles
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2003-2004
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2011-2012
2012-2013
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Lakers de Los Angeles
Cavaliers de Cleveland
Cavaliers de Cleveland
02,4
03,2
05,0
11,4
07,2
05,0
02,4
01,7
01,3
02,0
03,4
Carrière d’entraîneur
2014-2016
2016-2019
2019-2021
Warriors de Golden State (adj.)
Lakers de Los Angeles
Kings de Sacramento

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Luke Walton, né le à San Diego en Californie, est un joueur puis entraîneur américain de basket-ball.

Il est deux fois champion NBA en jouant au poste d'ailier avec les Lakers de Los Angeles. Il a été entraîneur adjoint de Steve Kerr de 2014 à 2016, avec lequel il remporte un titre NBA.

Luke Walton est le fils de Bill Walton, membre du Basketball Hall of Fame. Il tient son nom d’un ami et coéquipier de son père aux Trail Blazers de Portland, Maurice Lucas. Il a trois frères : Adam, Nathan et Chris.

Carrière de joueurModifier

 
Luke Walton en 2008

Luke Walton joue pendant quatre ans pour les Wildcats de l’université d'Arizona, entraînés par Lute Olson, Champion du monde 1986 avec la sélection américaine. Sa troisième saison (junior) est la meilleure. Ses moyennes sont alors de 15,7 points, 7,3 rebonds, 6,3 passes décisives, 1,6 interception et 0,6 contre par match.

Lakers de Los AngelesModifier

Luke Walton est sélectionné par les Lakers de Los Angeles au deuxième tour de la draft de 2003 (32e choix). Emmené par le duo Kobe Bryant - Pau Gasol, il remporte avec eux deux titres de champion NBA. En 2009, ils battent en finale le Magic d'Orlando et en 2010, les Celtics de Boston, après avoir perdu contre ces derniers en 2008. Il évolue alors sous les ordres de Phil Jackson, entraîneur le plus titré de l'histoire de la NBA et très friand de l'attaque en triangle.

Individuellement, Luke Walton réalise sa meilleure saison en 2006-2007. Il a des moyennes de 11,4 points, 5 rebonds et 4,3 passes décisives par match.

Cavaliers de ClevelandModifier

Le , il rejoint les Cavaliers de Cleveland avec Jason Kapono et deux premiers choix de draft, en échange de Ramon Sessions et Christian Eyenga.

Carrière d'entraineurModifier

NCAA et NBA Development LeagueModifier

Sa carrière d’entraîneur débute en 2011 pendant le lock-out, la grève des joueurs NBA. Il est engagé par l'université de Memphis comme entraîneur adjoint des Tigers auprès de Josh Pastner[1].

À la fin de la saison 2013, il arrête sa carrière de joueur et devient l'adjoint de l'entraîneur Bob MacKinnon aux D-Fenders de Los Angeles en NBA Development League. Il est chargé du développement des jeunes joueurs[2].

Warriors de Golden StateModifier

Luke Walton s'engage avec les Warriors de Golden State le en tant qu'entraîneur adjoint de Steve Kerr, nouvellement nommé entraîneur. Avec notamment Stephen Curry et Klay Thompson sur le terrain, la franchise remporte les Finales NBA 2015 face aux Cavaliers de Cleveland.

La saison suivante, Luke Walton remplace Steve Kerr, opéré au dos pendant l'été et contraint de s'éloigner quelque temps des parquets. Il assure l'intérim durant les 43 premiers matchs avec succès : 39 victoires - 4 défaites.

Les Warriors commencent la saison en remportant leurs 24 premiers matchs, un nouveau record NBA. En outre, leur victoire 119-69 le à Memphis contre les Grizzlies est le troisième plus gros écart établi par la franchise californienne. C'est aussi la plus large victoire enregistrée dans la ligue depuis 1991. Luke Walton est récompensé par le titre d'entraîneur du mois de la Conférence Ouest pour les résultats de son équipe en octobre et novembre.

Golden State termine la saison avec un bilan record de 73 victoires contre 9 défaites[3] et Steve Kerr est élu meilleur entraîneur de la ligue.

Lakers de Los AngelesModifier

Le , il s'engage avec les Lakers de Los Angeles comme entraîneur principal pour remplacer Byron Scott, démis de ses fonctions[4]. La franchise californienne est en pleine reconstruction. Avec 17 victoires et 65 défaites, elle vient d'enregistrer le pire bilan de son histoire[5] et Kobe Bryant, joueur emblématique prend sa retraite[6] après vingt saisons sous ses couleurs. Enthousiasmé par l'annonce de la signature, Steve Kerr souligne alors son « incroyable compréhension du jeu et sa capacité à communiquer avec tout le monde »[7].

Il améliore progressivement le bilan des Lakers sur ses deux premières saisons, avec des bilans de 25-56 et 35-47 respectivement.

En 2018, les Lakers signent un contrat de 153 millions de dollars sur quatre ans avec LeBron James, élevant les attentes de l'équipe[8]. Avec James, un noyau de jeunes joueurs comme Brandon Ingram, Kyle Kuzma ou Lonzo Ball, le front office complète l'effectif avec des vétérans. Les Lakers atteignent un bilan de 20-14 après une victoire à Noël sur les Warriors de Golden State, mais James et Rajon Rondo se blessent pendant le match. Une baisse de niveau est constatée, les résultats ne suivent plus et l’équipe ne s'en remet pas, finissant la saison à 37-45. En dépit des blessures durant la saison, Walton a utilisé plus de 25 formations de départ différentes au cours de la saison[9]. Avant la fin de la saison, Magic Johnson démissionne, citant entre autres, qu’il souhaitait éviter le conflit avec la propriétaire Jeanie Buss, qui soutenait Walton, tandis que Johnson avait l’intention de le congédier[10].

Luke Walton n'arrive cependant pas à répondre aux attentes des Lakers, à la fin de la saison 2018-2019 et de la non qualification en playoffs, il est licencié[11]. Son bilan en tant qu'entraîneur des Lakers est de 98 victoires en 246 matchs.

Kings de SacramentoModifier

Le , il est nommé entraîneur principal des Kings de Sacramento[12]. Lui et le manager général des Kings, Vlade Divac, sont coéquipiers aux Lakers en 2004-2005, dernière saison de Divac après avoir passé six ans avec Sacramento. Les Kings débutent difficilement la saison 2019-2020 après avoir perdu leur ailier fort, Marvin Bagley.

En août 2020, Vlade Divac démissionne de son poste de manager général. Walton est conservé en tant qu'entraineur par le nouveau manager Monte McNair pour le début de la saison 2020-2021.

Luke Walton est viré le 21 novembre 2021 après une défaite contre le Jazz de l'Utah et un bilan de 6 victoires pour 11 défaites[13].

Affaire judiciaireModifier

En , Kelli Tennant porte plainte contre Walton pour une agression sexuelle qui se serait déroulée en 2014 alors qu'il était entraîneur adjoint des Warriors de Golden State. La NBA ouvre aussi une enquête interne[14],[15],[16]. En , la NBA clôt son enquête interne et ne peut confirmer les accusations de Tennant par manque de preuve. En novembre, Kelli Tennant retire sa plainte[17].

PalmarèsModifier

JoueurModifier

EntraîneurModifier

StatistiquesModifier

JoueurModifier

Saison régulièreModifier

Champion NBA
Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2003-2004 L.A. Lakers 72 2 10.1 .425 .333 .705 1.8 1.6 .4 .1 2.4
2004-2005 L.A. Lakers 61 5 12.6 .411 .262 .708 2.3 1.5 .4 .2 3.2
2005-2006 L.A. Lakers 69 6 19.3 .412 .327 .750 3.6 2.3 .6 .2 5.0
2006-2007 L.A. Lakers 60 60 33.0 .474 .387 .745 5.0 4.3 1.0 .4 11.4
2007-2008 L.A. Lakers 74 31 23.4 .450 .333 .706 3.9 2.9 .8 .2 7.2
2008-2009 L.A. Lakers 65 34 17.9 .436 .298 .719 2.8 2.7 .5 .2 5.0
2009-2010 L.A. Lakers 29 0 9.4 .357 .412 .500 1.3 1.4 .3 .0 2.4
2010-2011 L.A. Lakers 54 0 9.0 .328 .235 .700 1.2 1.1 .2 .1 1.7
2011-2012 L.A. Lakers 9 0 7.2 .429 .000 .000 1.6 .6 .2 .0 1.3
2011-2012 Cleveland 21 0 14.2 .353 .438 .000 1.7 1.4 .1 .0 2.0
2012-2013 Cleveland 50 0 17.1 .392 .299 .500 2.9 3.3 .8 .3 3.4
Carrière 564 138 17.2 .429 .326 .715 2.8 2.3 .6 .2 4.7

PlayoffsModifier

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2004 L.A. Lakers 17 0 7.9 .345 .385 .700 1.3 1.5 .4 .1 1.9
2006 L.A. Lakers 7 7 33.6 .458 .364 1.000 6.4 1.7 1.0 .1 12.1
2007 L.A. Lakers 5 5 25.6 .389 .417 .750 4.2 2.6 1.4 .2 7.2
2008 L.A. Lakers 21 0 16.8 .454 .423 .722 2.6 2.0 .5 .2 6.0
2009 L.A. Lakers 21 0 15.8 .427 .313 .611 2.5 2.1 .7 .1 3.8
2010 L.A. Lakers 16 0 6.0 .304 .222 .500 .5 .9 .1 .1 1.1
2011 L.A. Lakers 1 0 4.0 .000 .000 .000 1.0 .0 .0 .0 .0
Carrière 88 12 14.6 .420 .360 .701 2.3 1.7 .5 .1 4.3

EntraîneurModifier

Équipe Année Saison régulière Playoffs
Victoires Défaites % Classement Victoires Défaites % Résultat
L.A. Lakers 2016-2017 26 56 31,7 4e en division Pacifique - - - Pas de playoffs
L.A. Lakers 2017-2018 35 47 42,7 3e en division Pacifique - - - Pas de playoffs
L.A. Lakers 2018-2019 37 45 45,1 4e en division Pacifique - - - Pas de playoffs
Sacramento 2019-2020 31 41 43,1 4e en division Pacifique - - - Pas de playoffs
Sacramento 2020-2021 31 41 43,1 5e en division Pacifique - - - Pas de playoffs
Sacramento 2021-2022 6 11 35,3 5e en division Pacifique - - - Pas de playoffs
Total 166 241 40,8 - - -

Records sur une rencontre en NBAModifier

Les records personnels de Luke Walton en NBA sont les suivants[18],[19] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 25 Hawks d'Atlanta 19 @ Suns de Phoenix
Paniers marqués 10 Hawks d'Atlanta 9 @ Suns de Phoenix
Paniers tentés 17 @ Suns de Phoenix 19 Suns de Phoenix
Paniers à 3 points réussis 4 2 fois 2 4 fois
Paniers à 3 points tentés 5 6 fois 5 Suns de Phoenix
Lancers francs réussis 7 3 fois 4 @ Jazz de l'Utah
Lancers francs tentés 9 @ Bobcats de Charlotte 5 @ Nuggets de Denver
Rebonds offensifs 7 @ Bobcats de Charlotte 3 4 fois
Rebonds défensifs 9 2 fois 8 2 fois
Rebonds totaux 12 Kings de Sacramento 10 Suns de Phoenix
Passes décisives 12 Knicks de New York 8 Pistons de Détroit
Interceptions 5 @ Bobcats de Charlotte 3 3 fois
Contres 2 10 fois 2 Pistons de Détroit
Balles perdues 6 Timberwolves du Minnesota 7 Suns de Phoenix
Minutes jouées 50 @ Bobcats de Charlotte 40 Suns de Phoenix

RéférencesModifier

  1. « Pastner Recommends Luke Walton For Tigers Hoops Assistant Coach Position », sur University of Memphis (consulté le )
  2. (en) « Luke Walton hired as player development coach in D-League :InsideHoops », sur www.insidehoops.com (consulté le )
  3. Maxime Goldbaum, « NBA : les Golden State Warriors entrent dans l’histoire », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le )
  4. A.P. @amhoops13, « Byron Scott a été remercié par les Los Angeles Lakers », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. (en) A. B. C. News, « Byron Scott out after Lakers-worst 17-65 season », sur ABC News, (consulté le )
  6. Aude Lasjaunias (Los Angeles Californie), « NBA : les adieux à Kobe Bryant, « icône d’un sport, d’un club et d’une ville » », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le )
  7. Maxime Malet, « NBA : Luke Walton, nouvel entraîneur des Los Angeles Lakers », L'Equipe.fr,‎ (ISSN 0153-1069, lire en ligne, consulté le )
  8. « NBA - LeBron James signe aux Lakers ! », sur Parlons Basket, (consulté le )
  9. (en) « Sources: Lakers coach search eyes Lue, Williams », sur ESPN.com, (consulté le )
  10. Ch G., « NBA : Magic Johnson quitte la présidence des Los Angeles Lakers », sur leparisien.fr, (consulté le )
  11. Bastien Fontanieu, « Officiel : Luke Walton n'est plus le coach des Lakers, la fin d'une courte mais intense relation amoureuse », sur Trash Talk, (consulté le )
  12. « Luke Walton va rebondir aux Sacramento Kings », sur BasketSession.com, (consulté le )
  13. « Luke Walton prend la porte ! », sur basketusa.com,
  14. Dimitri Kucharczyk, « Fait divers : Luke Walton accusé d’agression sexuelle », Basket USA,
  15. (en) Dave McMenamin, « Kings' Walton accused in lawsuit of sexual assault », ESPN,
  16. Dimitri Kucharczyk, « Fait divers : la journaliste qui accuse Luke Walton d’agression sexuelle détaille sa plainte », Basket USA,
  17. Jonathan Demay, « Les accusations d’agression sexuelle contre Luke Walton abandonnées », Basket USA,
  18. (en) « Luke Walton Career Bests », sur basketball.realgm.com
  19. (en) « Luke Walton Stats », sur espn.com

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :