Lakers de South Bay

(Redirigé depuis D-Fenders de Los Angeles)
Lakers de South Bay
Logo du Lakers de South Bay

Généralités
Noms précédents

D-Fenders de Los Angeles
2006–2017

Lakers de South Bay
2017–
Fondation 2006
Couleurs violet et or
Salle UCLA Health Training Center
Championnat actuel NBA Gatorade League
Entraîneur Coby Karl
Site web southbay.gleague

Les Lakers de South Bay (South Bay Lakers en anglais), sont une équipe de la NBA Gatorade League, ligue américaine mineure de basket-ball créée et dirigée par la NBA. L'équipe est domiciliée à El Segundo en Californie.


HistoriqueModifier

Débuts à Los AngelesModifier

L’histoire débute le 21 avril 2006, lorsque le conseil d’administration de la NBA approuve la création d’une nouvelle équipe D-League qui serait propriété des Lakers de Los Angeles[1].

Il est alors organisé un concours en ligne qui doit permettre de trouver le nom de la nouvelle entité. Le 26 juillet, le verdict tombe, ce sera les D-Fenders de Los Angeles. Ils doivent dans un premier temps jouer leurs rencontres au Staples Center, l’antre de leur maison mère[2].

Le 17 août 2006, Dan Panaggio, ancien assistant des Blazers de Portland en NBA, est nommé entraîneur[3],[4]. Il débute avec sa nouvelle franchise le 24 novembre par une rencontre à l’extérieur contre l’Arsenal d’Anaheim, une victoire. Le premier cinq sur le terrain est composé de Devin Green, Andre Joseph, Duane Erwin, Jackie Manuel et Aloysius Anagonye. Quelques mois plus tard, Jordan Farmar est le premier joueur assigné aux D-Fenders, le . Mieux, il est le premier de l’histoire à prendre part à une rencontre NBA et D-League le même jour[1]. Sur ce premier exercice Los Angeles parvient presque à équilibrer son bilan, avec notamment Sean Banks à 18,5 points. Ce n’est cependant pas suffisant pour atteindre les playoffs.[5],[6]

En début de saison 2007-2008 l’équipe connaît son premier call-up. Le 29 novembre, après avoir tourné à 8,0 points, 6,5 rebonds et 4,0 contres en seulement deux matchs, Jelani McCoy est appelé par les Nuggets de Denver[7],[1]. La franchise augmente son niveau de jeu et remporte 64 % de ses rencontres, se qualifiant pour ses premiers playoffs après avoir compilé 32 victoires pour 18 défaites. Elle butte cependant en demi-finale face aux futurs vainqueurs, le Stampede d’Idaho. Le 10 avril 2008, Stéphane Lasme et Mouhamed Sene (Stampede) partagent la récompense de meilleur défenseur de l’année[8].

Les deux saisons qui suivent sont plus compliquées. La première, avec Panaggio aux commandes, l’équipe ne remporte que 38 % des rencontres. La suivante, sous la houlette de Chucky Brown, est pire, avec seulement 32 % de succès.[5] De fait, le 21 mai 2010, la maison mère décide de mettre la franchise en sommeil pour une année. Plusieurs facteurs à cela : - Les mauvais résultats - La non-utilisation de l’équipe pour le développement des joueurs (Aucun Laker n’a été assigné lors du dernier exercice) - Le fait que les matchs se jouent souvent au Staples Center, 4 heures avant la rencontre NBA, devant moins de 100 spectateurs. Ceci a un impact non négligeable sur les recettes des guichets… [9]

De retour après la pauseModifier

C’est le 9 juin 2011 que cette année de pause prend fin, avec l’annonce du retour des D-Fenders. Des changements sont intervenus entre-temps. Il est ainsi décidé qu’ils vont jouer dans une autre salle, le Toyota Sports Center à El Segundo, une petite salle qui ne peut accueillir que 365 fans.[10] Sur le banc, Eric Musselman est aux manettes, lui qui a déjà entraîné les Warriors de Golden State ou encore les Kings de Sacramento[11]. Sur le terrain ça bouge aussi, et l’une des attractions est le revenant Jamaal Tinsley, choisi à 34 ans en première position de la dernière draft de la ligue[12]. Le talent est bien présent, et contrairement aux saisons précédentes l’équipe fait l’objet de 8 call-ups et de 6 assignations. Un vrai changement qui se traduit dans les résultats, 38 victoires pour 12 défaites, et une première place de la conférence ouest[13]. Malgré le départ en cours de saison de joueurs tels que Jamaal Tinsley, Ish Smith, Gerald Green ou encore Jamario Moon, ils parviennent à se qualifier pour les finales face aux Toros d’Austin. Malheureusement la dernière marche est inaccessible, et ils tombent en trois manches après avoir remporté le premier match. Musselman a réussi sa saison, il est nommé entraîneur de l’année. Quant aux D-Fenders, ils remportent une nouvelle récompense, qui honore l’équipe qui a le plus rempli l’objectif de développement de la ligue[14],[15]. Le 15 octobre 2012 , Reggie Theus remplace Musselman sur le banc[16]. Les espoirs de continuité disparaissent vite, comme il l’avoue lui-même : « Tout ce que je peux dire est que c’est le travail de coach le plus difficile que j’ai jamais eu ». Il n’est pas simple de s’adapter à tous ces changements de joueurs. Courtney Forston essaie d’emmener l’équipe avec ses 17,8 points et surtout 7,1 passes (Leader de la ligue), mais les résultats ne suivent pas. Avec seulement 21 victoires, les playoffs ne sont pas au rendez-vous.[17]

Avant la saison 2013-2014, Mark Madsen, un ancien joueur NBA qui avait passé 3 ans aux Lakers, est nommé entraîneur de la formation de D-League[18]. Il ne le reste pas longtemps car avant même le premier match il est rappelé par sa franchise mère. C’est donc Bob MacKinnon, qui a déjà entraîné l’Armor de Springfield, les 14ers du Colorado et le Stampede d’Idaho, qui prend le relais le 07 août 2013[19]. Plusieurs records de la franchise sont battus cette année là. Le 5 février 2014, les 155 points inscrits contre le Jam de Bakersfield constituent le plus gros score de l’histoire de l’équipe. Pour y parvenir, les D-Fenders ont rentré 26 tirs pris derrière l’arc, là aussi un nouveau record[20]. Celui de la plus grande marque est amélioré trois fois, avec en point d’orgue les 56 points de Manny Harris le 8 février contre les Warriors de Santa Cruz[21]. Le bilan est bon, 31 succès, 62 %, mais la sortie de route est rapide en playoffs, 2 à 0 au premier tour contre ces mêmes Warriors.

Comme chaque année Los Angeles change d’entraîneur, et fin août 2014 c’est au tour de Phil Hubbard d’être intronisé. Coach rookie, il ne parvient pas à emmener les siens jusqu’aux playoffs. Il a pourtant certains joueurs connus à ce niveau, comme Manny Harris (25,7 points), Jabari Brown (24,4), Vander Blue (23,3) ou encore Roscoe Smith (18,1 et 11 rebonds). Avec seulement 34 % de victoires, ils terminent seulement quatrièmes de leur division[5],[22]. Au rayon performances, ils établissent trois records de la ligue le 20 décembre 2014. En battant les Bighorns de Reno, ils dépassent la plus grosse marque inscrite sur un match avec 175, sur un quart-temps avec 56, et sur une mi-temps avec 94. Au final, une victoire 175 à 152[23].

Dès le 10 juin 2015, l’équipe connaît son nouveau coach. Il s’agit de Conner Henry, champion D-League en titre, et coach de l‘année avec les Mad Ants de Fort Wayne[24]. Comme Madsen il ne reste pas, tenté par une proposition du Magic d'Orlando. Du coup Casey Owens, qui avait déjà été assistant ici, est rappelé pour prendre les rênes de l’équipe[25]. Il a à disposition un effectif de qualité, avec un Vander Blue qui poste une moyenne de 26,3 points (2e de la ligue), Ryan Gomes qui va être nommé joueur d’impact de l’année [26] ou encore Josh Magette, meilleur passeur de la ligue (9,2 assists). Après une saison régulière réussie, ils se hissent jusqu’en finale. Ils tombent cependant sur un Skyforce de Sioux Falls qui connaît une année record, et qui met fin à leurs ambitions de titre.

Après ce bel exercice, ils nomment le 12 septembre 2016 Coby Karl comme entraîneur. Fils de George Karl et ancien joueur de la franchise, il connaît là sa première expérience à ce poste[27]. Vander Blue est toujours là, et emmène les siens vers la première place de la division Pacific, tout en inscrivant 24,8 points de moyenne et en remportant le titre de MVP de la saison[5]. Les playoffs sont de nouveau au rendez-vous, mais les Vipers de Rio Grande Valley les éliminent dès le premier tour, deux succès à un.

Nouveau nomModifier

Le 22 janvier 2017, annonce est faite que les D-Fenders deviendront les Lakers de South Bay à l’issue de la présente saison. Un nouveau logo est dévoilé, reprenant celui de la franchise mère. L’équipe déménage aussi pour aller jouer au UCLA Health Training Center à El Segundo, qui devient aussi la salle d’entraînement de la formation mère[28],[29].

Coby Karl reste l’entraîneur de l’équipe pour la saison 2017-2018. Les leaders attendus sont toujours présents, mais cette fois Vander Blue ne brille pas autant. Lorsqu’il est libéré en milieu de saison, d’autres prennent le relais, comme Scott Machado. L’équipe termine seconde de la division Pacific, et se qualifie à nouveau pour les playoffs. Mieux, les Lakers parviennent jusqu’en finale de conférence. Comme en 2012, Austin se dresse sur leur route, et se charge de les sortir[30].

En 2018-2019, pour la troisième année de Karl sur le banc, les Lakers ne brillent plus autant. Si Andre Ingram évoque un collectif défaillant malgré de belles individualités, la formation n’y est pas côté attaque. Ils passent du top 4 à la 16e place dans ce domaine, ce qui est rédhibitoire. Ils terminent la saison avec 42 % de victoires, classés quatrièmes de leur division[31].

A l’orée de l’exercice 2019-2020, Coby Karl est toujours sur le banc[5]. Et même s’il est nommé coach du mois en février avec une attaque de feu (130,8 points)[32], sa formation n’y arrive toujours pas. Les Lakers squattent le fond du classement, malgré le retour de Pierre Jackson (20,8 points) la présence de noms connus comme Kostas Antetokounmpo, ou l’apport de fils d’anciennes stars NBA comme Gary Payton II ou David Stockton. L’épidémie de Covid-19 vient mettre un terme à cette saison compliquée, alors qu’ils ont remporté seulement 19 de leurs 44 rencontres disputées.[33]

LogosModifier


AffiliationsModifier


Lakers de Los Angeles


Résultats sportifsModifier

PalmarèsModifier

Palmarès des D-Fenders de Los Angeles
  • NBA Gatorade League
    • 10 participations
    • Finale : 2 (2012, 2016)
Palmarès des Lakers de South Bay
  • NBA Gatorade League
    • 2 participations
    • Néant

Saison par saisonModifier

Saison Division Saison régulière Résultats en playoffs
Position Victoires Défaites %
D-Fenders de Los Angeles
2006–2007 Western 5e 23 27 .460
2007–2008 Western 2e 32 18 .640 Demi-finale
2008–2009 Western 5e 19 31 .380
2009–2010 Western 9e 16 34 .320
2010–11 N'a pas joué
2011–2012 Western 1er 38 12 .760 Finale
2012–2013 Western 3e 21 29 .420
2013–2014 Western 1er 31 19 .620 1er tour
2014–2015 Pacific 4e 17 33 .340
2015–2016 Pacific 2e 27 23 .540 Finale
2016–2017 Pacific 1er 34 16 .680 1er tour
Lakers de South Bay
2017–2018 Pacific 2e 28 22 .560 Finale de conférence
2018–2019 Pacific 4e 21 29 .420
Bilan en saison régulière 307 293 .512
Bilan en Playoffs 12 13 .480

Personnalités et joueurs du clubModifier

Entraîneurs successifsModifier

Le tableau suivant présente la liste des entraîneurs du club depuis 2006.

# Entraîneur Période Saison régulière Playoffs Récompenses
M V D % M V D %
D-Fenders de Los Angeles
1 Panaggio, DanDan Panaggio (en) 2006–2009 150 74 76 .493 2 1 1 .500
2 Brown, ChuckyChucky Brown 2009–2010 50 16 34 .320 - - - -
3 Musselman, EricEric Musselman 2011–2012 50 34 16 .680 7 5 2 .714 Coach de l'année 2012
4 Theus, ReggieReggie Theus 2012–2013 50 21 29 .420 - - - -
5 MacKinnon, BobBob MacKinnon 2013–2014 50 31 19 .620 2 0 2 .000
6 Hubbard, PhilPhil Hubbard 2014–2015 50 17 33 .340 - - - -
7 Owens, CaseyCasey Owens (en) 2015–2016 50 27 23 .540 8 4 4 .500
8 Karl, CobyCoby Karl 2016–2017 50 34 16 .680 3 1 2 .333
Lakers de South Bay
9 Karl, CobyCoby Karl 2016– 100 49 51 .490 3 2 1 .667


Effectif ActuelModifier

Lakers de South Bay
Effectif actuel
Entraîneur : Phil Hubbard  
2 Zach Andrews Bradley Ailier fort
4 Naadir Tharpe Kansas Meneur
9 Vander Blue Marquette Arrière
10 Jamaal Franklin San Diego State Arrière
11 Andre Ingram American University Arrière-Meneur
14 Roscoe Smith UNLV Ailier
18 Josiah Turner Arizona Meneur
22 Eloy Vargas Kentucky Pivot
23 Travis Hyman Bowie State Pivot
24 Ater Majok Connecticut Ailier fort-Pivot
34 Alfred Aboya UCLA Ailier fort-Pivot


Joueurs célèbres ou marquantsModifier

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c (en) [1]Team History
  2. (en) [2]Los Angeles D-Fenders Announce Team Name, Unveil Logo
  3. (en) [3]Panaggio to lead D-League squad
  4. (en) [4]Coaching History
  5. a b c d et e (en) [5]Media guide 2019-2020
  6. (en) [6]2006-07 Los Angeles D-Fenders Stats
  7. (en) [7]Los Angeles' D-Fenders Jelani McCoy Called-Up by Denver Nuggets
  8. (en) [8]Lasme And Sene Named D-League Co-Defensive Players Of The Year
  9. (en) [9]D-Fenders, Lakers’ minor league affiliate, will take one-year hiatus
  10. (en) [10]Los Angeles D-Fenders To Resume Play In 2011-12 Season
  11. (en) [11]Eric Musselman Hired By Lakers To Be Team's D-League Head Coach
  12. (en) [12]Jamaal Tinsley, The D-League Draft And What Else To Expect
  13. (en) [13]D-Fenders 2011-12 Season Recap
  14. (en) [14]Eric Musselman Named 2012 NBA Development League Coach of the Year
  15. (en) [15]D-Fenders Record-Breaking Season Capped by NBA Development Champion Award
  16. (en) [16]L.A. D-Fenders And Reggie Theus Will Prove To Be A Perfect Fit
  17. (en) [17]Los Angeles D-Fenders Head Coach Reggie Theus Is Starting To Find Success Amid An Ever Changing Roster In NBADL
  18. (en) [18]Los Angeles D-Fenders Name Mark Madsen as Head Coach
  19. (en) [19]Bob MacKinnon hired as D-Fenders head coach
  20. (en) [20]bak – lad boxscore
  21. (en) [21]Lad – scw boxscore
  22. (en) [22]2014-15 Season NBA D-League Team Preview: Los Angeles D-Fenders
  23. (en) [23]LA D-Fenders set NBADL record with 175 points
  24. (en) [24]Conner Henry Named Head Coach Of Los Angeles D-Fenders
  25. (en) [25]Los Angeles D-Fenders name Casey Owens As Head Coach
  26. (en) [26]Ryan Gomes Named 2015-16 NBA D-League Impact Player of the Year
  27. (en) [27]Los Angeles D-Fenders Name Coby Karl as Head Coach
  28. (en) [28]D-Fenders to Become South Bay Lakers Following 2016-17 Season
  29. (en) [29]D-Fenders Introduce South Bay Lakers Brand Marks
  30. (en) [30]Scott Machado Is Shining As A Leader For The South Bay Lakers
  31. (en) [31]The South Bay Lakers are ready for a bounce-back season
  32. (en) [32]Coby Karl Named NBA G League Coach of the Month
  33. (en) [33]South Bay Lakers Statement on NBA G League Suspension

Liens externesModifier