Jeanie Buss

Propriétaire et présidente des Lakers de Los Angeles

Jeanie Marie Buss est une entrepreneuse et dirigeante d'équipe sportive née le 26 septembre 1961 à Santa Monica en Californie.

Jeanie Buss
Image dans Infobox.
Jeanie Buss en 2016
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Directeur déléguéVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Conjoint
Steve Timmons (en) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata

Elle est propriétaire majoritaire de l'équipe de basket-ball professionnel des Lakers de Los Angeles, franchise de la National Basketball Association (NBA).

Elle est considérée comme l'une des personnalités les plus puissantes du sport mondial.

BiographieModifier

Jeunesse et étudesModifier

Jeanie Marie Buss est née à Santa Monica, en Californie[1]. Elle est la troisième des quatre enfants de Joann et Jerry Buss[2].

Elle est diplômée en commerce de l'université de Californie du Sud[3].

Carrière professionnelleModifier

Jeanie Buss commence sa carrière à 19 ans en tant que directrice général de l'équipe de tennis professionnel des Strings de Los Angeles, détenue par son père. Sous ses ordres, l'équipe remporte deux fois le championnat[4]. Après la disparitions des Strings en 1993, elle devient propriétaire des Blades, la première équipe de roller in line hockey de Los Angeles[5].

En novembre 1998, Jerry Buss déclare dans le magazine sportif américain Sports Illustrated souhaiter préparer ses enfants au jour où ils prendront les commandes de son empire. Il imagine une direction à trois têtes avec Jeanie, alors présidente du Great Western Forum d'Inglewood à la gestion économique du groupe, Jim à celle des joueurs et de la stratégie sportive et Johnny à de celle des Sparks, l'équipe féminine. À cette époque, la valeur combinée des Lakers, des Sparks et du Forum est estimé à 300 millions de dollars[6]. En 1999, elle est nommée vice-présidente exécutive des opérations commerciales des Lakers, un poste qu'elle occupe jusqu'au décès de son père en 2013[5].

Jeanie Buss prend les commandes de la franchise californienne avec son frère Jim[7],[8].

Le 19 juin 2020, jour de commémoration de l'émancipation des esclaves afro-américains au Texas en 1865 appelé « Juneteenth », Jeanie Buss publie une lettre haineuse reçue plus tôt dans la semaine en appelant ses « amis blancs [à] se rassembler, reconnaître que le racisme existe dans notre pays et dans le monde, et qu'ils s'engagent à ne plus l'ignorer. Nous devons tous faire mieux[9]. »

Elle est considérée comme l'une des personnalités les plus puissantes du sport mondial[4].

PublicationModifier

Notes et référencesModifier

  1. Buss, Jeanie, 1961-, Laker girl, Triumph Books, (ISBN 978-1-61749-461-1 et 1-61749-461-5, OCLC 774293864, lire en ligne)
  2. « Lakers' Jeanie Buss: She's Got Balls - Sports Illustrated Vault | SI.com », sur vault.si.com (consulté le 9 octobre 2020)
  3. (en-US) Dana Hanson, « 20 Things You Didn't Know About Jeanie Buss », sur Money Inc, (consulté le 9 octobre 2020)
  4. a et b (en-US) « The most powerful woman in sports », Los Angeles Times,‎ (ISSN 0458-3035, lire en ligne, consulté le 9 octobre 2020)
  5. a et b (en-US) « Five business leaders and philanthropists elected to USC Board of Trustees », sur Press Room, (consulté le 9 octobre 2020)
  6. « Lakers' Jeanie Buss: She's Got Balls - Sports Illustrated Vault | SI.com », sur vault.si.com (consulté le 13 octobre 2020)
  7. « C'est Dallas à L.A. - Basket - Mag », sur L'Équipe (consulté le 10 octobre 2020)
  8. Par Stéphane Loignon Le 17 juillet 2018 à 15h41, « La guerre en héritage : La mauvaise passe des Lakers », sur leparisien.fr, (consulté le 12 octobre 2020)
  9. « NBA : Jeanie Buss (Los Angeles Lakers) publie une lettre haineuse reçue en début de semaine - Basket - NBA », sur L'Équipe (consulté le 9 octobre 2020)

Liens externesModifier