Ouvrir le menu principal

Lucien Métivet

artiste français
Lucien Métivet
Photographic portrait of Belle Epoque artist Lucien Métivet.jpg
Lucien Métivet
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
VersaillesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Lucien Marie François Métivet
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Distinction

Lucien Marie François Métivet né le à Paris[1] et mort le à Versailles[2] est un peintre, affichiste, illustrateur et homme de lettres français.

BiographieModifier

Fils d'un conducteur de travaux[3] et d'une artiste peintre[4], professeur de dessin dans les écoles municipales de la Ville de Paris[5], Lucien Métivet après des études au lycée Charlemagne et des cours à l'Académie Julian, entre en 1882 à l'École des beaux-arts de Paris[6] où il devient l'élève de Fernand Cormon[7],[8]. Il y croise Henri de Toulouse-Lautrec et Louis Anquetin[9]. L'année suivante, il accomplit un service militaire d'une durée d'un an à Rouen au 39e régiment d'infanterie.

Métivet effectue ses premiers envois au Salon de la Société des artistes français dès 1889, puis au Salon de la Société nationale des beaux-arts. Il a été vice-président du Salon des humoristes[10].

Il a travaillé pour divers journaux dont Le Rire, Le Monde moderne, L'Assiette au beurre, Le Monde illustré, Excelsior ou le Journal amusant.

En 1900, il représente la section humoristique durant l'Exposition universelle à Paris, puis est exposé dans la section française durant l'Exposition universelle de Turin de 1911.

Longtemps domicilié à Paris au 6, boulevard de Clichy[11], il s'était retiré au milieu des années 1920 à Versailles au 16, rue de Béthune.

Mort à Versailles le , Lucien Métivet était marié depuis octobre 1923 avec Camille Naulleau[12], veuve du photographe René Le Bègue (1857-1914)[13]. Il était veuf depuis septembre 1922 de Marie Gibert[14], fille du dessinateur et graveur Henri-Émile Gibert (1818-1882) élève d'Augustin François Lemaître et de Léon Gaucherel[15].

Après des obsèques organisées quatre jours après sa mort à l'église Sainte-Jeanne-d'Arc de Versailles, Lucien Métivet est inhumé à Paris au cimetière du Montparnasse[16].

ŒuvresModifier

Affiches lithographiéesModifier

  • L'Écho de Paris commence La Femme-enfant roman contemporain par Catulle Mendès, Paris, Impr. Émile Lévy, [1890].
  • À l'hygiène, hydrothermothérapie instantanée Guyot et Cie, Paris, Impr. Camis, [1891].
  • Théâtre de l'Athénée-Comique, Rue Boudreau (rue Auber), Tous les soirs à 8h 3/4 : la revue “Paris-sur-scène”, Paris, Impr. Charles Verneau, 1895.
  • Nouveau Théâtre 15 rue Blanche. Les Joyeuses commères de Paris de MM. Catulle Mendès et Georges Courteline, Paris, Impr. F. Appel, 1895.
  • Eugénie Buffet tous les soirs Ambassadeurs, Paris, 1896.
  • Tournée Moncharmont et M. Luguet, prochainement Cyrano de Bergerac, Impr. Charles Verneau, [1898].
  • Cure d'eau, cure d'air, Martigny, Vosges : casino, théâtre, concerts, automobiles, Paris, 1907.
  • Scala. Pour vos beaux yeux, revue, Émile Codey, E.P. Lafargue, Impr. Minot, 1908.
  • Emprunt national. Société générale, Paris, Impr. Duruy, 1920.

Ouvrages illustrésModifier

  • Rodolphe Darzens, Le Théâtre libre illustré, Paris, Dentu, 1890.
  • Émile Zola, Le Rêve, avec Carlos Schwabe, Paris, Flammarion, 1891.
  • Henri Chabrillat et Paul d'Ivoi, Les cinq sous de Lavarède, Paris, Boivin et Cie, 1894 ; rééd. Jouvet, 1894.
  • Gryperl, Phonographie de l'amour, aggravée d'un commentaire au crayon, Paris, Paul Ollendorff, 1895.
  • Catulle Mendès, L'Homme orchestre, Paris, Paul Ollendorff, 1896.
  • Maurice Donnay, Amants : comédie en 5 actes, Paris, P. Ollendorff, 1897.
  • Paul d'Ivoi, Jean Fanfare. Voyages excentriques, Paris, Société d'édition et de librairie, 1897.
  • Émile Bonnamy, Les Cigales : suite de valses pour piano, partition, Paris, Enoch & Cie, 1897.
  • Armand Silvestre, Le petit art d'aimer : en quatorze chapitres, Paris, P. Ollendorff, 1897.
  • « Album édité pour les représentations de Cyrano de Bergerac », avec Th. Du Peyron, Charles Reutlinger, Paris, éd. La Rampe, revue des théâtres, 1898.
  • Jacques Ferny, Chansons de la roulotte, Paris, E. Fromont, 1900.
  • Guy de Montgailhard, La bête à bon Dieu, Paris, P. Paclot, 1903.
  • Pierre Louÿs, Les Aventures du roi Pausole, Paris, Librairie Charpentier et Fasquelle, 1906.
  • Pierre Couvreur, “À propos de bottes”. Chansons d'occupation, illustrations de Lucien Métivet, Lille, Imprimerie Nuez et Cie, 1919.
  • Georges Fourest, La Négresse blonde. Cinquiesme hypostase, préface de Willy, Paris, La Connaissance, 1921.
  • Maurice Chassang, L'Oiseau enchanté, Paris, Boivin et Cie, 1923.

Œuvres dans les collections publiquesModifier

États-Unis
France

RécompensesModifier

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Acte de naissance n° 219 (vue 9/31) avec mention marginale du mariage. Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 4e arrondissement, registre des naissances de 1863.
  2. Le Monde. Deuils. L'Excelsior, , p. 2, disponible sur Gallica.
  3. « Allocation viagère à Mme veuve Métivet », Bulletin municipal officiel de la Ville de Paris, , p. 4267, disponible sur Gallica.
  4. « Métivet (Mme Mari », in Dictionnaire général des artistes de l'École française, tome deuxième, 1885, p. 78, disponible sur Gallica.
  5. « Officiers d'académie », Journal officiel, , p. 950, disponible sur Gallica.
  6. Notice du catalogue de l'École nationale supérieure des beaux-arts, sur beauxartsparis.fr.
  7. « Le dessinateur Lucien Métivet est mort », La Liberté, , p. 2, disponible sur Gallica.
  8. « Nos échos. Métivet et Forain », La Liberté, , p. 2, disponible sur Gallica.
  9. « Lucien Métivet peintre et humoriste vient de mourir », Paris-Midi, , p. 1, disponible sur Gallica.
  10. « Avec Lucien Métivet s'en va l'esprit montmartrois de 1900. Le Salon des Humoristes est en deuil », Paris-Soir, , p. 3, disponible sur Gallica.
  11. « D'écho en écho. L'humoriste Métivet, peintre et écrivain », Paris-Midi, , p. 2, disponible sur Gallica.
  12. Acte de mariage n° 1337 (vue 13/31). Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 9e arrondissement, registres des mariages de 1923.
  13. Nécrologie. Revue photographique de l'Ouest, juin 1914, p. 86, disponible sur Gallica.
  14. Acte de mariage n° 533 (vue 13/17). Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil de la Ville de Paris, état-civil du 9e arrondissement, registre des mariages de 1887.
  15. « Gibert (Henri-Émile », in Dictionnaire général des artistes de l'École française, tome premier, p. 644, disponible sur Gallica.
  16. « Les Beaux-Arts. Petit courrier », Comoedia, , p. 3, disponible sur Gallica.
  17. Fonds de la collection Jacquet, en ligne sur Galica.
  18. « Le Salon. Les dernières récompenses », Le Matin, , p. 2, disponible sur Gallica.
  19. « Médailles de bronze », in Exposition universelle de 1900 à Paris. Liste des récompenses, 1901, p. 860, disponible sur Gallica.
  20. Archives nationales de France, base Léonore, cote 19800035/559/63764, en ligne.
  21. reproduite dans Les Maîtres de l'affiche.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Raoul Gineste, « Lucien Métivet », in L'art à la Taverne de Paris, Paris, Imprimé par G. Richard pour H. Chailly, 1906, p. 87-106 (en ligne sur archive.org).

Liens externesModifier