Ouvrir le menu principal

Louis Estrangin

directeur de presse français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Estrangin.
Louis Estrangin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 104 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Louis Estrangin (Marseille, - Paris, [1]), directeur et Président de la société du journal Ouest-France (1965-1984), puis Président d'honneur.

Il œuvre pendant près d'un demi-siècle auprès de François-Régis Hutin, qui lui succède, au rayonnement de Ouest-France.

Famille et étudesModifier

Il est issu d'une famille de notables de Provence, hommes de loi, notaires, négociants et armateurs dans la cité phocéenne. Il est le fils d'Etienne Estrangin, secrétaire général de la coopérative des Alpes et de Provence, capitaine de la 7ème compagnie du 63ème bataillon[2] de chasseurs alpins durant la guerre de 14-18.

Louis Estrangin est licencié ès lettres et diplômé en histoire et géographie[3].

BiographieModifier

Louis Estrangin naît le 24 juillet 1914 à Marseille[4]. Il est exploitant agricole et dirigeant de syndicats comme son père, avant d'embrasser une carrière dans la presse.

Louis Estrangin est secrétaire général de la Jeunesse étudiante chrétienne[5] (1936-1938), puis président de la Federation nationale des Centres d'Etudes techniques agricoles[6], et président de la Fédération National des C.E.T.A[7], puis président d'honneur de la FNCETA.[8]

Il est membre de l'Académie d'agriculture de France (1957[9]) dans la section Économie et Politique. Mais aussi membre[10] du comité Rueff-Armand (1959[11]), de la commission des comptes de la nation (1961-1967[12]), membre du conseil d’administration de la Fondation nationale des sciences politiques (1965-1967[13]).

Sous sa présidence, Ouest-France évolue : transfert du siège historique, de Rennes à Chantepie, évolution des imprimeries du plomb vers l'offset, passage à la couleur jusqu'à devenir le premier journal de France.

 
La rédaction du Pré-Botté à Rennes, ancien siège du journal.

Il souligne ainsi la finalité du journal Ouest France :

« Nous travaillons pour donner à tous nos lecteurs, des villes les plus grandes ou des campagnes les plus retirées, une information complète, honnête, aussi respectueuse des personnes dont nous sommes amenés a rapporter les paroles et les faits, que des personnes auxquelles nous nous adressons[14].

Notre objectif (chez Ouest-France) est aussi de permettre à chacun de sortir de son voisinage, de sa commune, de son département, de sa région, de notre pays pour se tourner vers des horizons toujours plus vastes, pour, en définitive, vivre en se mettant aux dimensions du monde[14]. »

Louis Estrangin s'inscrit dans les valeurs et dans la continuité des fondateurs du Ouest-France, à la Libération, dont Paul Hutin-Desgrées.

Dans le cadre de ses responsabilités dans la presse, il est élu vice-président du Syndicat national de la presse quotidienne régionale[15] (1971-1984). Louis Estrangin est également vice-président de l’Agence France-Presse[16] entre 1976 et 1984.

Il est co-gérant (2002-2013) avec Jean Boissonnat du Groupe SIPA - Ouest-France[17].

Il s'éteint à Paris le 11 février 2019 à l'âge de 104 ans[3].

DécorationsModifier

  • 1963 : Chevalier de la Légion d’honneur;
  • Officier du Mérite agricole

PublicationsModifier

  • "Où en est-on des projets de sociétés d'investissement fonciers", par Louis Estrangin, président de l'I.G.E.R., Economie Rurale, (1965)[18].
  • "Bilan d'une économie montagnarde dans les Préalpes de Grasse", Louis Estrangin, Économie rurale  (Année 1950)  2-3  pp. 76-85[19].
  • "La population agricole française. Recherches pour la connaître mieux et prévoir son avenir - attitudes à prendre en fonction de son évolution", Louis Estrangin, Économie rurale, (Année 1958)  37  pp. 51-62.[8].
  • "Les problèmes de l'interprofession laitière à l'échelon local" — L'expérience du centre interprofessionnel de Nice, Économie rurale  Année (1956)  27  pp. 155-158[20].
  • "La population agricole française 1938-1958", par Louis Estrangin, Président de la Fédération National des C.E.T.A. Économie rurale  Année (1959)  39-40  pp. 19-24[8].
  • "Du paysan à l’agriculteur", Estrangin Louis, (1962), Paysans, n° 38, 28-37.
  • "La production alimentaire mondiale, son plafond, et les difficultés de son développement", Louis Estrangin. Revue de l'action populaire, (juin 1959), 669-682.
  • "Stratégie de la propagation de l'information technique dans les milieux agricoles" de Louis Estrangin. Economic appliquée, No. 23, (1961), page 383 et Feq.
  • "Les montagnes françaises ont elles encore un rôle à jouer durant la fin du XXe siècle ?", Louis Estrangin dans Economie Alpestres n°9, (1958-59).
  • "Groupes, partis, et forces vives dans la démocratie contemporaine" par Louis Estrangin. Semaines sociales de France, p 95, (1963).
  • "La jeunesse et le sens du service social", Paul Ricœur et Louis Estrangin, Revue Etre, (1936).
  • "L'agriculture française et l'alimentation de l'humanité dans le futur", Louis Estrangin, Ronéo des chambres d'agricultures, Paris (1959).
  • "Problèmes sociaux de la société agricole française, Louis Estrangin, Cahiers de l'Institut d'Economie Appliquée (I.E.S.A), nov. 1964, 3-150.
  • "Jérusalem", de Louis Estrangin, Éditions Ouest-France, (2001)[21].

RéférencesModifier

  1. Ouest-France, édition du vendredi 15 février 2019 - N° 22699, page 4 et obsèques
  2. (en) « Libération de Maurepas 1916 2016 », sur Issuu (consulté le 17 février 2019)
  3. a et b « Décès de l'ancien président d'Ouest-France Louis Estrangin », sur lefigaro.fr, (consulté le 16 février 2019).
  4. « L’ancien président d’Ouest-France Louis Estrangin est mort », sur ouest-france.fr, (consulté le 16 février 2019).
  5. Hubert Bonin, Histoire économique de la IVe République, FeniXX réédition numérique, (ISBN 9782402042925, lire en ligne)
  6. « Nouvelles études sur les groupes de pression en France », sur Eden Livres, Cahier de la fondation nationale des sciences politiques,
  7. « Louis ESTRANGIN, Membre et doyen de l'Académie nous a quittés | Académie d'Agriculture de France », sur www.academie-agriculture.fr (consulté le 18 février 2019)
  8. a b et c Louis Estrangin, « La population agricole française. Recherches pour la connaître mieux et prévoir son avenir - attitudes à prendre en fonction de son évolution », Économie rurale, vol. 37, no 1,‎ , p. 51–62 (DOI 10.3406/ecoru.1958.1629, lire en ligne, consulté le 17 février 2019)
  9. « Louis ESTRANGIN | Académie d'Agriculture de France », sur www.academie-agriculture.fr (consulté le 17 février 2019)
  10. « RAPPORT SUR LES OBSTACLES A L’EXPANSION ECONOMIQUE », sur La documentation française, DECRET N° 59-1284,
  11. Michel Debré, Trois Républiques pour une France -: Gouverner, 1958-1962, Albin Michel, (ISBN 9782226225702, lire en ligne)
  12. Aude Terray, « Chapitre XVI. Quelle influence ? », dans Des francs-tireurs aux experts : L’organisation de la prévision économique au ministère des Finances, 1948-1968, Institut de la gestion publique et du développement économique, coll. « Histoire économique et financière - XIXe-XXe », (ISBN 9782111294271, lire en ligne), p. 493–534
  13. http://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F18221.js&oid=266&c=&m=&l=&r=&f=pdf (lire en ligne)
  14. a et b Louis Echelard, « Hommage : Merci Monsieur Estrangin », Ouest France,‎ , page 32
  15. (en) « SENAT RAPPORT N 308 », sur studylibfr.com (consulté le 17 février 2019)
  16. « Ouest France. Décès de Louis Estrangin », sur Le Telegramme, (consulté le 17 février 2019)
  17. « SOCIETE D'INVESTISSEMENTS PARTICIPATIONS », sur Actulégales
  18. Louis Estrangin, « Où en est-on des projets de Sociétés d'investissement foncier », Économie rurale, vol. 65, no 1,‎ , p. 63–68 (DOI 10.3406/ecoru.1965.1903, lire en ligne, consulté le 17 février 2019)
  19. Louis Estrangin, « Bilan d'une économie montagnarde dans les Préalpes de Grasse », Économie rurale, vol. 2, no 3,‎ , p. 76–85 (DOI 10.3406/ecoru.1950.1269, lire en ligne, consulté le 17 février 2019)
  20. Louis Estrangin, « Les problèmes de l'interprofession laitière à l'échelon local — L'expérience du centre interprofessionnel de Nice », Économie rurale, vol. 27, no 1,‎ , p. 155–158 (DOI 10.3406/ecoru.1956.1399, lire en ligne, consulté le 17 février 2019)
  21. Estrangin, Louis. et Impr. Oberthur), Jérusalem, Éd. Ouest-France, (ISBN 2737315107 et 9782737315107, OCLC 464073456, lire en ligne)