Louis Boullogne

peintre français
Louis Boullogne
Image dans Infobox.
Portrait de Louis de Boullogne « le père ». Estampe de Louis Surugue d'après un tableau peint par Matthieu.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Famille de Boullogne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Autres informations
Membre de
Maître

Louis Boullogne[2], dit Louis le père, né à Paris le et mort à Paris en juin 1674, est un peintre et graveur français.

BiographieModifier

Fils de Louis Boullongne[2] et Marie Regnoton, Louis Boullogne naît à Paris le [1].

Après avoir passé quelques années en Italie, Louis Boullogne vint se fixer à Paris et contribua beaucoup à l’organisation de l’Académie de peinture, où il exerça les fonctions de professeur jusqu’à sa mort. Il est signalé en 1644 et 1645 comme « peintre du roi et de la ville [de Paris] ».

Il possédait un remarquable talent de copiste et on raconte à ce sujet de nombreuses anecdotes plus ou moins authentiques[réf. nécessaire]. Pour Notre-Dame, Louis Boullogne a peint Saint Simeón, Le Miracle de saint Paul dans Éphèse et la Décollation de saint Paul.

Il a gravé lui-même ces deux derniers et à Rome, en 1637, L’Enlèvement d’Hélène d’après le Guide.

Il eut deux fils, Bon et Louis, et deux filles, Geneviève et Madeleine, tous quatre artistes peintres. Sa fille Geneviève épousa le sculpteur Jean-Jacques Clérion (vers 1640-1714).

ŒuvresModifier

ÉlèvesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Caix de Saint-Aymour, 1919, p. 1.
  2. a et b L'orthographe du nom varie beaucoup : Boulogne, Boullogne, Bouloigne, Boulongne, Boullongne, etc.[1]

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :