Louis-Rémy Robert

photographe et peintre sur porcelaine français
Louis-Rémy Robert
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
SèvresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Distinction

Louis-Rémy Robert, né le à Paris et mort le à Sèvres (Hauts-de-Seine), est un pionnier français de la photographie.

BiographieModifier

Élève de Jules Coignet, il délaissa rapidement la peinture d'art après avoir ponctuellement exposé au Salon un vitrail et quelques pastels entre 1840 à 1850.

Il entre en 1833 à la Manufacture de Sèvres comme « chimiste de la peinture sur verre » et y exerce son talent de peintre sur glace et sur porcelaine. Chef des ateliers de peinture sur verre dès 1838, il succède à son père Pierre-Rémy Robert (lui-même ancien artiste peintre) comme directeur de l'ensemble des ateliers de peinture en 1847, avant de prendre la suite de Henri Victor Regnault en qualité d'administrateur de la Manufacture de 1871 à 1879.

Louis-Rémy Robert est un des tout premiers calotypistes français. Il semble avoir été initié à la photographie par Regnault, qui était alors son supérieur à Sèvres. Devenu membre de la Société française de photographie dès 1855, il le reste jusqu'à sa mort.

Il est fait chevalier de la Légion d'honneur en 1847, puis officier du même ordre en 1876.

ŒuvreModifier

 
Nature morte avec buste et vases, Getty Center

Sa production photographique se compose essentiellement de paysages, de natures mortes et de nombreuses reproductions de porcelaines. Influencé par sa formation et son métier, le soin artistique avec lequel ses clichés sont réalisés témoigne de sa recherche d'une esthétique picturale.

Il publie en 1853 des vues des jardins du château de Versailles et du Parc de Saint-Cloud. Il exécute des photographies des pièces de porcelaine présentées par la Manufacture de Sèvres lors de l’Exposition universelle de 1855.

Plusieurs recueils de ses images sont conservés à la Bibliothèque nationale de France, dont certaines en provenance de la collection d'Achille Devéria. Un de ses clichés au moins appartient à l'École Nationale des Ponts et Chaussées. Une quinzaine de photographies originales, dont quelques portraits de ses proches, sont la propriété du Metropolitan Museum of Art[1].

RéférencesModifier

NotesModifier

SourcesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :