Louis-Philippe-Auguste Rioult de Neuville

personnalité politique française

Louis-Philippe-Auguste Rioult, marquis de Neuville (, Courtonne-la-Meurdrac - , Paris), est un militaire et homme politique français.

Louis-Philippe-Auguste Rioult de Neuville
Fonctions
Pair de France
-
Député du Calvados
-
Maire de Livarot (d)
-
Député du Calvados
-
Conseiller général du Calvados
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Enfant
Parentèle
Séraphin Rioult d'Ouilly de Curzay (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de
Château de Neuville (d), château du HoulleyVoir et modifier les données sur Wikidata
Parti politique
Grade militaire
Distinctions

BiographieModifier

Issu d'une famille d'antique noblesse normande, Louis-Philippe-Auguste Rioult de Neuville est le fils de Jacques Adrien Rioult de Neuville (1668-1724), seigneur d'Ouilly, Neuville, Courtonne et Cirfontaine, officier au régiment de la marine, et de Marie-Charlotte de Mailloc.

Page du roi en la Petite Écurie en 1784, il suit la carrière des armes et est capitaine de cavalerie au moment de la Révolution, période durant laquelle il émigre.

 
Portrait de son épouse, Marie-Cécile Rondel d'Heudreville.

Le 30 octobre 1797, à Rouen, il épouse Marie-Cécile Rondel d'Heudreville, fille de Romain Guillaume Rondel, seigneur d'Heudreville, Cauverville et Parfontaine, conseiller à la Chambre des comptes de Normandie, et de Charlotte Aupoix de Mervilly (remariée à Louis Jean André de Folleville). Les témoins sont Guillaume Louis Rondel des Parfontaines (capitaine au régiment de Béarn et chevalier de Saint-Louis), Michel Noël Maillard (officier des bourgeois de Rouen), Guillaume d'Houppeville (officier) et Pierre Jacques Marc (père d'Amédée Marc), tous parents de la mariées. La sœur de son épouse épousera son cousin Adrien Rioult de Bois-Rioult.

Il est le père d'Alfred Rioult de Neuville, député et gendre de Joseph de Villèle, et de Louis Eugène Rioult de Neuville, capitaine-commandant aux hussards de la Garde royale.

Membre du collège électoral et conseiller général du Calvados, il devient chef de cohorte de la garde nationale et président du collège électoral de l'arrondissement de Lisieux. Il est nommé par le Sénat conservateur député du Calvados au Corps législatif le . Il adhéra à la déchéance de l'empereur en 1814, devint, l'année suivante, maire de Livarot et échoua, aux élections du à la Chambre introuvable, face à son beau-père Louis Jean André de Folleville.

Chevalier de Saint-Louis et de la Légion d'honneur, décoré du Lys, il fait son retour à la Chambre comme député du Calvados (Lisieux) le .

Il siégea dans la majorité, fut nommé pair de France le , et quitta la Chambre haute à la chute de Charles X, en vertu de l'article 68 de la Charte de 1830.

SourcesModifier

Lien externeModifier