Ouvrir le menu principal

Louis-Antoine de Rohan-Chabot

aristocrate français

Louis-Antoine-Auguste de Rohan-Chabot (1733-1807), prince, comte et baron de Léon, duc de Chabot puis 6e duc de Rohan, est un aristocrate et militaire français.

Sommaire

BiographieModifier

Fils de Guy-Auguste de Rohan-Chabot et d'Yvonne Sylvie Breil de Rays.

La succession de Louis-Marie-Bretagne de Rohan-Chabot passa aux mains d'un cousin, Louis-Antoine-Auguste de Rohan-Chabot qui, la tourmente révolutionnaire passée, en 1802, vendit plusieurs domaines de ses pères (notamment le château de Blain) à un riche banquier de Paris, le baron de Janzé.

Louis-Antoine-Auguste de Rohan-Chabot naquit le . Il épousa Élisabeth-Louise de La Rochefoucauld le 12 avril 1757. Ce militaire de carrière fut fait Lieutenant Général des Armées du Roi en 1781. Il concentra divers héritages familiaux (la comtesse de Jarnac, le comte de Rohan-Chabot) et succéda à son cousin, Louis-Marie-Bretagne-Dominique, devenant sixième duc de Rohan et chef de famille en 1791.

Émigré de 1790 à 1792, il entretint une correspondance avec Madame du Barry et fut convaincu d'avoir reçu un prêt de 200 000 livres de sa part pour soutenir le soulèvement vendéen. En 1794 son château de Pontivy lui fut confisqué et il dut vendre plusieurs de ses propriétés (Château de Blain, Josselin, Kerguèhennec) à Louis de Janzé.

Louis-Antoine-Auguste de Rohan-Chabot mourut à Paris, le , sans voir la Restauration qui permit à son fils, Alexandre-Louis-Auguste de Rohan-Chabot (1761-1816), de racheter plusieurs des domaines familiaux au vicomte de Janzé en 1814 (châteaux de Pontivy et de Josselin, toujours détenus par les ducs de Rohan). Il fut inhumé dans la chapelle du château de La Roche-Guyon.

ArmoiriesModifier

Article détaillé : Armorial de la famille Rohan.
  Blasonnement :
Écartelé : de gueules à neuf macles d'or, posées 3, 3, 3 (qui est de Rohan), et d'or à trois chabots de gueules, 2 et 1 (qui est de Chabot).

Articles connexesModifier

SourceModifier

  • Histoire et Généalogie des Maisons de Chabot et de Rohan-Chabot, Georges Martin,

LiensModifier