Lost in the Stars

Lost in the Stars (titre original) est une tragédie musicale[1] américaine, sur une musique de Kurt Weill, créée à Broadway en 1949.

ArgumentModifier

En Afrique du Sud, durant l'apartheid, le pasteur noir Stephen Kumalo se rend à Johannesbourg afin de rechercher son fils Absalom dont il est sans nouvelles. Il apprend que ce dernier a mal tourné et que, lors d'une tentative de cambriolage dans la maison d'un riche propriétaire blanc, il a tué le fils de ce dernier, Arthur Jarvis, le fils d'un avocat opposé à l'apartheid qui défend les droits des blancs.

Stephen entre dans une crise de croyance parce que son fils pourrait soit mentir et continuer à vivre, soit dire la vérité et mourir. Absalom dit la vérité et est condamné à mort par pendaison.

Le matin de l'exécution, le pasteur, partagé entre son amour filial et ses convictions religieuses, attend seul que l'horloge sonne l'heure de l'exécution. De façon inattendue, le père de l'homme assassiné lui rend visite. Il dit à Stephen qu'il s'est rendu compte que tous deux ont perdu leur fils. Par reconnaissance de leur chagrin mutuel, et malgré leurs différentes races, il offre son amitié, et Stephen accepte.

Fiche techniqueModifier

Distribution originaleModifier

Numéros musicauxModifier

Acte I
  • The Hills of Ixtapo (le maître de chant, chœur)
  • Thousands of Miles (Stephen Kumalo)
  • Train to Johannesburg (le maître de chant, chœur)
  • The Search (Stephen Kumalo, le maître de chant, chœur)
  • The Little Grey House (Stephen Kumalo, chœur)
  • Who'll Buy ? (Linda)
  • Trouble Man (Irina)
  • Murder in Parkwold (chœur)
  • Fear (chœur)
  • Lost in the Stars (Stephen Kumalo, chœur)
Acte II
  • The Wild Justice (le maître de chant, chœur)
  • O Tixo, Tixo, Help Me (Stephen Kumalo)
  • Stay Well (Irina)
  • Cry, the Beloved Country (le maître de chant, chœur)
  • Big Mole (Alex)
  • A Bird of Passage (un villageois, chœur)
  • Thousands of Miles - reprise (chœur)

Reprise à BroadwayModifier

Adaptation au cinémaModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

NoteModifier

  1. Contrairement à ce que mentionnent par erreur certaines sources, il ne s'agit pas d'une comédie musicale.