Lorraine Barrett

politicien britannique

Lorraine Barrett
Illustration.
Lorraine Barrett en 2009.
Fonctions
Commissaire de l’Assemblée

(3 ans, 9 mois et 25 jours)
Président Dafydd Elis-Thomas
Législature IIIe
Membre de l’Assemblée

(11 ans, 10 mois et 24 jours)
Élection
Réélection
Circonscription Cardiff South and Penarth
Législature Ire, IIe et IIIe
Prédécesseur Création de la circonscription
Successeur Vaughan Gething
Biographie
Nom de naissance Lorraine Jayne Booth
Date de naissance (72 ans)
Lieu de naissance Ynyshir (Royaume-Uni)
Nationalité Britannique
Parti politique Labour Party
Co-operative Party
Conjoint Paul Barrett

Lorraine Barrett, née le à Ynyshir, est une femme politique britannique œuvrant au pays de Galles.

Exerçant le mandat de membre de l’Assemblée pour Cardiff South and Penarth de 1999 à 2011, elle est membre de la commission de l’Assemblée sous la IIIe législature (2007-2011). Politiquement, elle appartient au Welsh Labour et au Co-operative Party.

BiographieModifier

Éléments personnels et carrière professionnelleModifier

Lorraine Barrett naît le à Ynyshir, un village du Rhondda, au pays de Galles (Royaume-Uni). Après avoir suivi son parcours scolaire à la Porth County School for Girls, elle exerce la profession d’infirmière entre 1966 et 1970. Secrétaire au début des années 1970, elle devient de 1987 à 1999 l’assistante personnelle et politique d’Alun Michael, membre du Parlement pour Cardiff South and Penarth[1].

Elle épouse Paul Barret en 1972 avec qui elle a deux enfants. Lorsqu’elle quitte la vie politique galloise en 2011, elle devient prêtre de la British Humanist Association. Lorraine Barrett conduit à ce titre la cérémonie humaniste des funérailles de l’ancien premier ministre Rhodri Morgan en 2017. Elle est également associée honoraire de la National Secular Society à la fin des années 2000[1],[2],[3].

Carrière politiqueModifier

ParcoursModifier

Lorraine Barrett est conseillère du Penarth Town Council (en) à partir de 1991 et jusqu’en 1999. Parallèlement, elle est élue en 1995 au Vale of Glamorgan Council, où elle siège entre 1996 et 1999[1].

Lors des premières élections de l’Assemblée nationale du pays de Galles, elle se présente à Cardiff South and Penarth, une circonscription électorale où le siège à Westminster est réputé favorable au Labour, dont elle devient la représentante en se faisant élire en comme membre de l’Assemblée. Elle conserve son mandat aux élections de 2003 et de 2007[1],[4],[5].

Proche d’Alun Michael, le premier secrétaire élu en , elle est vice-whip en chef (deputy chief whip) du groupe travailliste à l’Assemblée au début de la Ire législature. Elle fait partie des trois whips « loyalistes » à démissionner de leurs fonctions le à la suite du départ d’Alun Michael de son poste malgré le total soutien assuré à son successeur Rhodri Morgan[1],[6].

Sous la troisième assemblée nationale, elle est choisie le par les membres de l’Assemblée pour être membre de la commission de l’Assemblée, où elle représente le Labour. Elle y est chargée du rôle de commissaire à l’Assemblée durable comprenant les responsabilités de l’égalité, de la langue, de l’environnement et de la neutralité carbone, des achats durables et la gestion des biens immobiliers[α].

Lorraine Barrett renonce à se présenter aux élections générales de l’Assemblée de 2011. Vaughan Gething, le candidat investi par le Labour dans la circonscription de Cardiff South and Penarth a été son collaborateur pendant deux ans. Il lui succède sous la IVe législature[2],[7].

Au sein du Labour et du Co-operative PartyModifier

Au début de la première législature, Lorraine Barrett est whip du Labour à l’Assemblée nationale du pays de Galles. Elle occupe cette fonction de 1999 jusqu’à la démission d’Alun Michael en . Aussi, avant 2000, elle est membre du comité exécutif gallois (le Welsh Executive Committee) et du forum sur la politique nationale (le National Policy Forum) du Welsh Labour[1],[6].

Le , elle parraine Carwyn Jones dans la course à la direction du Welsh Labour (en), qui en devient le chef à compter du [8],[9].

Elle fait partie des candidats du Labour investis par le Co-operative Party dès les élections de 1999[1]. Elle s’y présente sous la bannière « Labour and Co-operative ».

Détail des mandats et fonctionsModifier

Mandats électifsModifier

Fonction législativeModifier

Fonctions politiquesModifier

  • Vice-whip en chef du groupe du Labour à l’Assemblée nationale du pays de Galles (de 1999 à 2000).
  • Membre du Welsh Executive Committee du Labour (avant 2000).
  • Membre du National Policy Forum du Labour (avant 2000).

Résultats électorauxModifier

Assemblée nationale du pays de GallesModifier

Élection Circonscription Parti Voix % Résultats
Assemblée de 1999[1] Cardiff South and Penarth Labour 11 057 48,00 Élue
Assemblée de 2003[4] 20 094 56,21
Générales de 2007[5] 10 106 37,81

Conseil de Vale of GlamorganModifier

Élection Section Parti Voix % Résultats
1991[β] Alexandra Labour 1 462 32,0 Échec
1995 (en)[γ] 2 059 37,6 Élue

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

  1. National Assembly for Wales Commission, Resource Accounts 2007-08, National Assembly for Wales, 47 p. (lire en ligne [PDF]), p. 2-3.
  2. Colin Rallings and Michael Thrasher, Vale of Glamorgan Council Election Results 1973-1991, The Elections Centre, Plymouth University, , 5 p. (lire en ligne [PDF]), p. 5.
  3. Colin Rallings and Michael Thrasher, Vale of Glamorgan Council Election Results 1995-2012, The Elections Centre, Plymouth University, , 5 p. (lire en ligne [PDF]), p. 1.

RéférencesModifier

  1. a b c d e f g et h « UK: Wales: AMs », BBC News,‎ (lire en ligne).
  2. a et b « AM to become humanist celebrant », BBC News,‎ (lire en ligne).
  3. Ruth Mosalski, « Rhodri Morgan’s funeral will be led by a humanist celebrant at the Senedd », Wales Online,‎ (lire en ligne).
  4. a et b « Welsh assembly election », BBC News,‎ (lire en ligne).
  5. a et b « Welsh assembly election 2007 », BBC News,‎ (lire en ligne).
  6. a et b « Labour whips quit after Michael resigns », BBC News,‎ (lire en ligne).
  7. Martin Shipton, « Why one of these two men is almost certain to be Wales’ next First Minister », Wales Online,‎ (lire en ligne).
  8. « Jones joins Labour leader contest », BBC News,‎ (lire en ligne).
  9. Paul Owen, « Carwyn Jones elected Welsh Labour leader », The Guardian,‎ (lire en ligne).

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier