Lopeti Timani

joueur de rugby à XV tongien
Lopeti Timani
Description de l'image LOPETI TIMANI (14966738614).jpg.
Fiche d'identité
Naissance (29 ans)
à Navutoka (Tonga)
Taille 1,93 m (6 4)
Poste troisième ligne centre, troisième ligne aile, deuxième ligne
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a

2012-2013
2014-2018

2011-2013
2014-2017
2018-
Franchises
Waratahs
Melbourne Rebels
Provinces et clubs
Southern Districts
Melbourne Rising
Stade rochelais

16 (0)[1]
51 (30)[1]

18 (40)[1]
19 (36)[1]
13 (0)[1]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2016-Drapeau : Australie Australie12 (5)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 20 juillet 2018.

Lopeti Timani, né le à Navutoka (Tonga), est un joueur international australien d'origine tongienne de rugby à XV évoluant aux postes de troisième ligne ou deuxième ligne. Il joue avec le Stade rochelais en Top 14 depuis 2018. Il mesure 1,93 m pour 125 kg.

Lopeti Timani est le cadet d'une fratrie de joueur de rugby comprenant l'international tongien Sione jouant au Colomiers rugby, et l'international australien Sitaleki qui évolue à l'ASM Clermont Auvergne.

CarrièreModifier

En clubModifier

Lopeti Timani a rejoint l'Australie en 2008 à l'âge de 18 ans. Il est alors convoité par de nombreuses équipes de rugby à XV ou rugby à XIII. Il décide finalement de rejoindre les Canterbury-Bankstown Bulldogs l'année suivante, avec qui il évolue deux saisons au sein de la National Youth Competition[2].

En 2011, il retourne vers le rugby à XV, et rejoint le club des Southern Districts qui évolue en Shute Shield (championnat des clubs de la région de Sydney)[3]. La même année, il joue avec l'équipe de développement de la franchise des Waratahs, avant d'être retenu dans le groupe élargi d'entrainement de cette même franchise pour le Super Rugby 2012[3]. Il évolue alors au côté de son frère, Sitaleki[4]. Il évolue deux saisons avec les Waratahs, jouant 19 matchs, dont un match contre les Lions britanniques et irlandais en 2013[4]. Il ne connait cependant que deux titularisations, en raison de la forte concurrence au poste de troisième ligne centre de la part du Wallaby Wycliff Palu.

À la recherche de plus de temps de jeu, il rejoint en 2014 la franchise des Melbourne Rebels pour un contrat de deux saisons[5]. S'il s'impose ensuite comme un joueur cadre de l'effectif grâce à sa puissance physique, il joue avant tout au poste de deuxième ligne en raison de la concurrence de Scott Higginbotham, puis de l'ancien All Black Adam Thomson et de l'international japonais Amanaki Mafi[6]. En , il prolonge son contrat pour deux saisons supplémentaires[7].

À partir de 2014, il joue également avec l'équipe des Melbourne Rising dans le cadre de la création de la nouvelle compétition provinciale australienne : la NRC[8].

En 2018, il s'engage pour trois saisons avec le club français du Stade rochelais évoluant en Top 14[9].

En équipe nationaleModifier

En 2008, il est sélectionné avec l'équipe des Tonga des moins de 20 ans, mais ne peut pas disputer de matchs car il est alors âgé que de 17 ans[2].

En , il est sélectionné par Michael Cheika pour jouer avec l'équipe d'Australie, et il fait ses débuts en sélection le contre l'Argentine[10],[11].

Il est alors considéré comme un joueur d'avenir au poste de troisième ligne centre pour les Wallabies, où sa puissance physique due à son gros gabarit (125 kg) en fait un successeur potentiel de Wycliff Palu[12].

PalmarèsModifier

En équipe nationaleModifier

Lopeti Timani compte 12 capes avec les Wallabies, dont six titularisations, depuis son premier match face à l'équipe d'Argentine le à Perth[13]. Il a inscrit un essai, soit 5 points en équipe nationale[14].

Il participe à deux éditions du Rugby Championship, en 2016 et 2017. Il dispute deux rencontres dans cette compétition[15].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e « Lopeti Timani », sur www.itsrugby.fr (consulté le 20 juillet 2018)
  2. a et b (en) « Tongan powerhouse in sights of NRL clubs as Waratahs put up the no vacancy sign », sur www.smh.com.au,
  3. a et b (en) « 2012 Extended Playing Squad announced », sur www.nswrugby.com.au,
  4. a et b (en) « Feeding the Waratahs 'Bruise Brothers' Sitaleki and Lopeti Timani is a full time job », sur www.dailytelegraph.com.au,
  5. (en) « Rabodirect Rebels sign Lopeti Timani », sur www.melbournerebels.com.au,
  6. (en) « Rebels face quandary over best position for Lopeti Timani », sur www.theaustralian.com.au,
  7. (en) « Super Rugby 2017: Melbourne Rebels re-sign Wallabies forward Lopeti Timani », sur www.smh.com.au,
  8. (en) « NRC: Melbourne Rising team announced », sur www.greenandgoldrugby.com,
  9. « Stade Rochelais : Timani arrive, Botia prolonge », sur www.sudouest.fr,
  10. (en) « Timani answers the Wallabies' call », sur www.rugby.com.au,
  11. (en) « Lopeti Timani to make his Wallabies debut », sur www.espn.com,
  12. (en) « Tongan hitman Lopeti Timani the long-term answer to Wallabies’ search for a No. 8 », sur www.couriermail.com.au,
  13. « Lopeti Timani matchs list », sur en.espn.co.uk (consulté le 12 décembre 2017)
  14. a b et c (en) « Lopeti Timani », sur espn.co.uk (consulté le 12 décembre 2017)
  15. (en) « Lopeti Timani : The Rugby Championship », sur stats.espnscrum.com, ESPN (consulté le 12 décembre 2017).

Liens externesModifier