Loi d'usage et d'enseignement du valencien

La Loi d'usage et d'enseignement du valencien (en valencien : Llei d'Ús i Ensenyament del Valencià ; castillan : Ley de uso y enseñanza del valenciano) (LUEV) est une loi publiée le par la Généralité valencienne qui vise à réguler les droits des citoyens de la Communauté valencienne à faire usage du valencien et l'obligation des institutions à garantir l’exercice de ce droit, conformément à l'article 6 du Statut d'autonomie de la Communauté adopté en 1982[N 1],[1].

Carte représentant les deux zones linguistiques de la Communauté valencienne selon le titre 5 de la Loi : en vert clair figurent les zones du domaine linguistique castillan, les zones de langue valencienne étant indiquées en vert foncé.

PrésentationModifier

La loi est promulguée par le gouvernement socialiste de la Communauté, dirigé par Joan Lerma, après approbation par les Corts valenciennes.

En l'existence de zones traditionnellement castillanophones et conformément à l'article 6.7 du Statut de 1982, la loi établit dans son titre 5 une liste de communes rattachées à l'un ou l'autre des domaines linguistiques.

Diverses organisations culturelles, politiques ou syndicales ont dénoncé ce qui constitue à leur sens un défaut d'application de la loi par les organismes publics[2],[3],[4],[5],[6],[7],[8]. Selon le sociolinguiste Toni Mollà, de l'université de Valence, sur de nombreux aspects, la LUEV ne s'est révélée dans les faits qu'une « simple dépénalisation des usages linguistiques »[9].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Article 6 du Statut d'autonomie de la Communauté valencienne (1982) :

    « 1. La langue propre de la Communauté valencienne est le valencien.
    2. La langue valencienne est celle officielle dans la Communauté valencienne, tout comme l’est le castillan, qui est la langue officielle de l’État. Tous ont le droit de les connaître et de les utiliser et de recevoir un enseignement de la, et en, langue valencienne.
    3. La Generalitat garantira l'usage normal et officiel des deux langues, et adoptera les mesures nécessaires pour assurer sa connaissance.
    4. Personne ne pourra être discriminé en raison de sa langue.
    5. Un respect et une protection spéciale seront accordés à la récupération du valencien.
    6. La loi établira les critères d'application de la langue propre dans l’Administration et l’enseignement.
    7. La loi délimitera les territoires dans lesquels domine l'usage de l'une et de l'autre langue, ainsi que ceux qui pourront être exemptés de l'enseignement et de l'usage de la langue propre de la Communauté valencienne.
    La réforme du Statut d'autonomie approuvée en 2006 ajoute le paragraphe suivant à l'article consacré aux langues de la communauté (devenu article 7) :
    8. L'Académie valencienne de la langue est l'institution normative de la langue valencienne. »

RéférencesModifier

  1. (es) Ley Orgánica 5/1982, de 1 de julio, Estatuto de Autonomía de la Comunidad Valenciana., Titre I, article 6.
  2. (ca) Un diagnòstic de la Llei d'Ùs: 25 anys d’aplicació, un informe d’explicació i 10 mesures d’implicació, Intersindical valenciana.
  3. (ca) Manuel Alcaraz, Ferran Isabel et Josep Ochoa, la Lleis d'Ús i Ensenyament del Valencià, en via morta « Copie archivée » (version du 23 février 2014 sur l'Internet Archive), Revista de llengua i dret, Generalitat de Catalunya.
  4. (ca) El Bloc Jove denúncia l'"incompliment sistemàtic" de la Llei d'Us del Valencià en els portals i webs de Generalitat, Vilaweb, 15/01/2003.
  5. (ca) Consol Castillo, La AVL, la Universitat, la Generalitat i TV3, L'Informatiu.com.
  6. (ca) « L'En Valencià Naturalment denúncia l'incompliment de la Llei d'Ús i Ensenyament del Valencià per part de l'Ajuntament d'Alacant »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), site de la coalition Compromís pel País Valencià, 03/07/2010.
  7. (es) ´Crash´, criticado por el uso del valenciano, Levante-EMV, 03/09/2008.
  8. (ca) José Ignacio Pastor Pérez, Una altra RTVV era possible… i serà? : "Accountability" del Consell d'Administració 2007-2011, Valence, Obrapropia, coll. « ACICOM », , 350 p. (ISBN 978-84-15362-11-1), p. 220
  9. (ca)Toni Mollà, Quina política lingüística, Bromera, Alzira, 2007 (cité dans (ca) Francesc Viadel, « No mos fareu catalans » : Història inacabada del blaverisme, Valence, Universitat de València, , 2e éd., 455 p. (ISBN 978-84-370-7414-6), p. 361)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (ca) Manuel Alcaraz, Ferran Isabel et Josep Ochoa (eds.), Vint anys de la Llei d'Ús i Ensenyament del Valencià, Bromera, col. « Graella », num. 17, Alzira, 2005
  • (ca) Vicent Pitarch, Reflexió crítica sobre la llei d'ús i d'ensenyament del valencià, Valence, 3i4, , 123 p. (ISBN 84-7502-119-0)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier