Ouvrir le menu principal
Détail du procédé.

Lloyd Loom est un procédé de fabrication d’ameublement inventé en 1917 par l'Américain Marshall Burns Lloyd (en). Il consiste à enrouler du papier kraft autour d’un fil métallique pour obtenir des fibres de papier ensuite tressées en nattes sur un métier à tisser (« loom » en anglais)[1].

HistoireModifier

 
Landau pour enfant en Lloyd Loom à Hambourg dans les années 1950.
 
Chaises Lloyd Loom en extérieur.

La technique se répand d’abord aux États-Unis pour la fabrication de meubles. En 1921, un fabricant britannique désireux de développer une collection de meubles dans ce matériau rachète le brevet à Marshall B. Lloyd. Le Lloyd Loom se répand ensuite en Europe. Dans les années 1930, du mobilier en Lloyd Loom se retrouve dans plusieurs hôtels et salons de thé, des paquebots et un zeppelin. Le bombardement de l’usine de production anglaise à la fin de la Seconde Guerre mondiale met un terme à la fabrication de chaises Lloyd Loom en Europe.

La fabrication de mobilier selon cette méthode est reprise par plusieurs entreprises dans les années 1990.


Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Lloyd Manufacturing Company (Hrsg.), Lloyd Loom Products : Furniture, Catalog, vol. 106, Geo. F. McKiernan & Company, .
  • (en) Lee J. Curtis, Lloyd Loom : Woven Fibre Furniture, Londres, Salamander Books, , 2e éd., 160 p. (ISBN 978-0861019403).
  • (en) Bruce W. Miller et Jim Widess, The Caner's Handbook : A Descriptive Guide With Step-By-Step Photographs for Restoring Cane, Rush, Splint, Danish Cord, Rawhide and Wicker Furniture, New York, Van Nostrand Reinhold, , 143 p. (ISBN 978-0442243845).